Essai de nouvelle page

Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

wiki:silhouette_-_systeme [2009/03/03 16:40]
jplf
wiki:silhouette_-_systeme [2009/07/12 09:01] (version actuelle)
Ligne 15: Ligne 15:
L’oncle sera à peine une silhouette. (MS NAF 10.328 La Terre. f° 440/41 - Ebauche)  \\ L’oncle sera à peine une silhouette. (MS NAF 10.328 La Terre. f° 440/41 - Ebauche)  \\
Sa silhouette dans la campagne. Très mal reçu (MS NAF 10329 La Terref° 109 – Personnages, Vineux) Sa silhouette dans la campagne. Très mal reçu (MS NAF 10329 La Terref° 109 – Personnages, Vineux)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Une silhouette très grande seulement (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche,Personnages, f° 205)  \\ Faire passer sa silhouette à diverses reprises (//Ibid//., f° 212)  \\ Reste ma Sidonie, dont c’est la fille (…) Je montrerai Sidonie à peine deux ou trois fois , et en silhouette seulement (//Ibid//., f° 223/7)  \\ (…) je ne ferai de l’évêque qu’une silhouette (//Ibid//., f° 295/78) Une silhouette très grande seulement (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche,Personnages, f° 205)  \\ Faire passer sa silhouette à diverses reprises (//Ibid//., f° 212)  \\ Reste ma Sidonie, dont c’est la fille (…) Je montrerai Sidonie à peine deux ou trois fois , et en silhouette seulement (//Ibid//., f° 223/7)  \\ (…) je ne ferai de l’évêque qu’une silhouette (//Ibid//., f° 295/78)
Ligne 50: Ligne 50:
Prenons l’histoire toute simple. Un père, trois fils et une fille. Il partage, et un des fils refuse se part parce qu’il se prétend volé. (MS NAF 10.328 La Terre. f° 415-16 - Ebauche) Prenons l’histoire toute simple. Un père, trois fils et une fille. Il partage, et un des fils refuse se part parce qu’il se prétend volé. (MS NAF 10.328 La Terre. f° 415-16 - Ebauche)
Il est déjà bon de ne pas la faire prendre par Buteau (tentative simplement) (MS NAF 10329 La Terre F° 52 – Personnages, Françoise Fouan)  \\ Un combat simple, instinctif au village (//Ibid//., F° 53)  \\ Elle n’aimerait donc pas Jean, elle le prendrait simplement par dépit (//Ibid//., F° 54)  \\ Analyse de cela, confession générale, quand elle meurt ; ou mieux, elle emporte son secret. On devine simplement (//Ibid//., F° 55) Il est déjà bon de ne pas la faire prendre par Buteau (tentative simplement) (MS NAF 10329 La Terre F° 52 – Personnages, Françoise Fouan)  \\ Un combat simple, instinctif au village (//Ibid//., F° 53)  \\ Elle n’aimerait donc pas Jean, elle le prendrait simplement par dépit (//Ibid//., F° 54)  \\ Analyse de cela, confession générale, quand elle meurt ; ou mieux, elle emporte son secret. On devine simplement (//Ibid//., F° 55)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Je crois que je préférerai quelque chose de beaucoup plus simple (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 224/8) ) \\(…) On ne peut guère s’en sauver que par l’envolée, sans sortir toutefois de la simplicité (//Ibid//., ° 227/11)  \\ (…) Ajouter simplement l’au-delà où il conviendra de le faire (//Ibid//., ° 295/78)  \\ (…) N’en pas faire un artiste, un simple amateur (//Ibid//.,f° 301/84). Je crois que je préférerai quelque chose de beaucoup plus simple (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 224/8) ) \\(…) On ne peut guère s’en sauver que par l’envolée, sans sortir toutefois de la simplicité (//Ibid//., ° 227/11)  \\ (…) Ajouter simplement l’au-delà où il conviendra de le faire (//Ibid//., ° 295/78)  \\ (…) N’en pas faire un artiste, un simple amateur (//Ibid//.,f° 301/84).
Ligne 89: Ligne 89:
La situation est celle-ci : un morceau à Palmyre, un morceau à Louise, un morceau à lui, un morceau à son frère. (MS NAF 10.328 La Terre. f° 419/20 - Ebauche)  \\ (…) La fille du braconnier (…)Toujours en querelle à cause des vols et des braconnages, et très attendris, s’embrassant dès qu’ils sont gris. Même le garde champêtre entraîné à un braconnage ou à un vol par son amie. Le comique doit naître de l’opposition des situations et de la similitude des caractères. (//Ibid//., f° 449/50) La situation est celle-ci : un morceau à Palmyre, un morceau à Louise, un morceau à lui, un morceau à son frère. (MS NAF 10.328 La Terre. f° 419/20 - Ebauche)  \\ (…) La fille du braconnier (…)Toujours en querelle à cause des vols et des braconnages, et très attendris, s’embrassant dès qu’ils sont gris. Même le garde champêtre entraîné à un braconnage ou à un vol par son amie. Le comique doit naître de l’opposition des situations et de la similitude des caractères. (//Ibid//., f° 449/50)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Tout cela c’est pour bien poser la situation de mon évêque, que je mets en scène dans la seconde partie du chapitre (//Ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre X, f° 130) Tout cela c’est pour bien poser la situation de mon évêque, que je mets en scène dans la seconde partie du chapitre (//Ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre X, f° 130)
Ligne 102: Ligne 102:
==== SOIN (avec) ==== ==== SOIN (avec) ====
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Relire avec soin la note Religion car il est très important de traiter le côté hérédité dans le sens que j’ai indiqué (MS NAF 10323, Le Rêve, premier plan du chapitre X , f° 141) Relire avec soin la note Religion car il est très important de traiter le côté hérédité dans le sens que j’ai indiqué (MS NAF 10323, Le Rêve, premier plan du chapitre X , f° 141)
Ligne 126: Ligne 126:
[Labordette] On sent sous le costume irréprochable l’homme solide. (NAF Ms. 10313, Nana. F°182- Personnages) \\ Comte Muffat de Bréville (Alexandre).– Quarante-quatre ans. Un bel homme, (…) l’air digne et solide. (//Ibid//. F°187). [Labordette] On sent sous le costume irréprochable l’homme solide. (NAF Ms. 10313, Nana. F°182- Personnages) \\ Comte Muffat de Bréville (Alexandre).– Quarante-quatre ans. Un bel homme, (…) l’air digne et solide. (//Ibid//. F°187).
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Donc asseoir le plus possible mes personnages, leur donner surtout un acte civil très solide . Qu’ils tiennent à la terre (MS NAF 10323, Le Rêve,Ebauche, f° 294/77)  \\ (…) Seulement, Félicien m’inquiète davantage comme solidité psychologique (//Ibid//.,f° 297/80) Donc asseoir le plus possible mes personnages, leur donner surtout un acte civil très solide . Qu’ils tiennent à la terre (MS NAF 10323, Le Rêve,Ebauche, f° 294/77)  \\ (…) Seulement, Félicien m’inquiète davantage comme solidité psychologique (//Ibid//.,f° 297/80)
Ligne 134: Ligne 134:
Chapitre I./La salle s’emplit lentement. Description sommaire. (NAF Ms. 10313, Nana. F°6-Plan). Chapitre I./La salle s’emplit lentement. Description sommaire. (NAF Ms. 10313, Nana. F°6-Plan).
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Description sommaire du château, un mot du seigneur qui l’habite, et impression surtout de l’ombre qu’il jette sur le jardin (MS NAF 10323, Le Rêve,Premier plan détaillé du chapitre II, f° 36) Description sommaire du château, un mot du seigneur qui l’habite, et impression surtout de l’ombre qu’il jette sur le jardin (MS NAF 10323, Le Rêve,Premier plan détaillé du chapitre II, f° 36)
Ligne 153: Ligne 153:
=== La Terre (1887) === === La Terre (1887) ===
En somme gâtée par son mari (MS NAF 10329 La Terref° 48 – Personnages, Lise Fouan)  En somme gâtée par son mari (MS NAF 10329 La Terref° 48 – Personnages, Lise Fouan) 
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
C’est en somme tout un combat de la conscience (MS NAF 10323, Le Rêve,Ebauche, f° 285/68)  \\ (…) Cela ne change rien en somme et enlève le côté un peu louche de l’évêque (//Ibid//., ° 308/91). \\ C’est en somme tout un combat de la conscience (MS NAF 10323, Le Rêve,Ebauche, f° 285/68)  \\ (…) Cela ne change rien en somme et enlève le côté un peu louche de l’évêque (//Ibid//., ° 308/91). \\
\\ (…) En somme rien, l’ignorance (MS NAF 10323, 2ème plan détaillé du chapitre II, f° 17)  \\ (…) En somme en voie d’amélioration, mais très exaltée (//Ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre II, f° 21)  \\Il faut, en somme, poser toute la maison, même le jardin, dire comment tout s’y distribue (//Ibid//., premier plan détaillé du chapitre II, f° 37)  \\ il faut en somme qu’elle rêve tout ce qui lui arrivera plus tard (//Ibid//., 2ème Plan détaillé du chapitre III, f° 43)  \\ C’est en somme tout un combat de la conscience contre les instincts (//Ibid//., premier plan du chapitre XII, f° 168) \\ (…) En somme rien, l’ignorance (MS NAF 10323, 2ème plan détaillé du chapitre II, f° 17)  \\ (…) En somme en voie d’amélioration, mais très exaltée (//Ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre II, f° 21)  \\Il faut, en somme, poser toute la maison, même le jardin, dire comment tout s’y distribue (//Ibid//., premier plan détaillé du chapitre II, f° 37)  \\ il faut en somme qu’elle rêve tout ce qui lui arrivera plus tard (//Ibid//., 2ème Plan détaillé du chapitre III, f° 43)  \\ C’est en somme tout un combat de la conscience contre les instincts (//Ibid//., premier plan du chapitre XII, f° 168)
Ligne 183: Ligne 183:
==== SONORITÉ ==== ==== SONORITÉ ====
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Sonorité de sa voix qu’elle a d’un charme extrême (MS NAF 10323, Le RêveDeuxième plan détaillé du chapitre VII, f° 96) Sonorité de sa voix qu’elle a d’un charme extrême (MS NAF 10323, Le RêveDeuxième plan détaillé du chapitre VII, f° 96)
Ligne 204: Ligne 204:
On y voit des bouquets, des lettres, toutes sortes de chose (sic). (NAF Ms. 10313, Nana. F°311- Notes) \\ Le coiffeur, dans une sorte de placard, dans le couloir ; travaillant dans le couloir, lorsqu'il peut. (//Ibid//. F°314-5). On y voit des bouquets, des lettres, toutes sortes de chose (sic). (NAF Ms. 10313, Nana. F°311- Notes) \\ Le coiffeur, dans une sorte de placard, dans le couloir ; travaillant dans le couloir, lorsqu'il peut. (//Ibid//. F°314-5).
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
De sorte que, au chapitre suivant, je n’aurais qu’à parler des ruines qu’on voit par dessus l’évéché (Le Rêve, premier plan du chapitre III, f° 51) De sorte que, au chapitre suivant, je n’aurais qu’à parler des ruines qu’on voit par dessus l’évéché (Le Rêve, premier plan du chapitre III, f° 51)
Ligne 222: Ligne 222:
[Satin] Sa caractéristique est de mener une vie si sale, si désordonnée, qu’elle ne peut sortir du vice d’en bas. (NAF Ms. 10313, Nana. F°196- Personnages). [Satin] Sa caractéristique est de mener une vie si sale, si désordonnée, qu’elle ne peut sortir du vice d’en bas. (NAF Ms. 10313, Nana. F°196- Personnages).
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
On ne peut guère s’en sauver que par l’envolée, sans sortir toutefois de la simplicité (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 227/11) \\ On ne peut guère s’en sauver que par l’envolée, sans sortir toutefois de la simplicité (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 227/11) \\
Ligne 254: Ligne 254:
==== SOUPÇON (-NER) ==== ==== SOUPÇON (-NER) ====
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Pourtant ne pas dire ces choses, ne les laisser que soupçonner (MS NAF 10323, Le Rêve,deuxième plan détaillé du chapitre XIV, f° 182)  \\ elle presse, ce qui me donne un soupçon pour la fin (//Ibid//.,deuxième plan détaillé du chapitre XIV, f° 183)  \\  Ne pas le dire, le laisser soupçonner : sa mort aura lieu en plein bonheur (//Ibid//.,premier plan du chapitre XIV, f° 191) Pourtant ne pas dire ces choses, ne les laisser que soupçonner (MS NAF 10323, Le Rêve,deuxième plan détaillé du chapitre XIV, f° 182)  \\ elle presse, ce qui me donne un soupçon pour la fin (//Ibid//.,deuxième plan détaillé du chapitre XIV, f° 183)  \\  Ne pas le dire, le laisser soupçonner : sa mort aura lieu en plein bonheur (//Ibid//.,premier plan du chapitre XIV, f° 191)
Ligne 348: Ligne 348:
Comme tous les termes d’art, le mot peut renvoyer à des choses, des objets concrets, des réalias, mais il peut aussi faire office de consigne d’écriture discret, notamment en ce qui concerne l’ébauche des portraits de certains personnages, notamment féminins, en renvoyant au modèle de la sculpture. Voir par exemple Le Rêve °5, où les deux fonctions et acceptions du terme coexistent à quelques lignes de distance. Comme tous les termes d’art, le mot peut renvoyer à des choses, des objets concrets, des réalias, mais il peut aussi faire office de consigne d’écriture discret, notamment en ce qui concerne l’ébauche des portraits de certains personnages, notamment féminins, en renvoyant au modèle de la sculpture. Voir par exemple Le Rêve °5, où les deux fonctions et acceptions du terme coexistent à quelques lignes de distance.
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
La statue avec l’enfant appuyée contre (…) Les statues des vierges (…) Première apparition d’Hubertine ouvrant sa fenêtre (…) son portrait, superbe, statue, en déshabillé, brune à peau blanche (MS NAF 10323, Le Rêve, 2èmePlan détaillé du Chapitre I, f° 5)  \\ Hubertine très belle, forte, à peau blanche. Une statue (//Ibid//.,Plan, premier Plan détaillé du Chapitre I, f° 12) La statue avec l’enfant appuyée contre (…) Les statues des vierges (…) Première apparition d’Hubertine ouvrant sa fenêtre (…) son portrait, superbe, statue, en déshabillé, brune à peau blanche (MS NAF 10323, Le Rêve, 2èmePlan détaillé du Chapitre I, f° 5)  \\ Hubertine très belle, forte, à peau blanche. Une statue (//Ibid//.,Plan, premier Plan détaillé du Chapitre I, f° 12)
Ligne 365: Ligne 365:
==== STYLE ==== ==== STYLE ====
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Vitraux (…) Figures petites, de style byzantin (…) se détache du style byzantin (MS NAF 10324, Le Rêve, Notes Vitraux, f° 273)  \\ (…) Au XV le costume des personnages, le style des parties architectoniques, l’étude de la nature, se rapprochent plus de la réalité (//Ibid//.,f° 277). \\ Vitraux (…) Figures petites, de style byzantin (…) se détache du style byzantin (MS NAF 10324, Le Rêve, Notes Vitraux, f° 273)  \\ (…) Au XV le costume des personnages, le style des parties architectoniques, l’étude de la nature, se rapprochent plus de la réalité (//Ibid//.,f° 277). \\
Ligne 399: Ligne 399:
==== SUBSTANTIF ==== ==== SUBSTANTIF ====
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
La Légende dorée. Citations en vieux langage (…) D’abord on n’a que regardé des images. Puis elle a voulu savoir, a tâché de lire le texte , s’est accoutumée aux lettres gothiques, aux quelques vieux mots hors d’usage , aux tournures vieillies, abréviations, contraction de certaines consonnes, article joint au substantif sans apostrophe. (NAF MS 10323.2èmeplan détaillé du chapitre II, f° 20) La Légende dorée. Citations en vieux langage (…) D’abord on n’a que regardé des images. Puis elle a voulu savoir, a tâché de lire le texte , s’est accoutumée aux lettres gothiques, aux quelques vieux mots hors d’usage , aux tournures vieillies, abréviations, contraction de certaines consonnes, article joint au substantif sans apostrophe. (NAF MS 10323.2èmeplan détaillé du chapitre II, f° 20)
Ligne 453: Ligne 453:
Elle ne le désire pas, cela suffit (MS NAF 10329 La Terre  F° 6 – Personnages, Jean Macquart)  \\ Vis-à-vis d’elle, cela suffit (//Ibid//.,  F° 6) Elle ne le désire pas, cela suffit (MS NAF 10329 La Terre  F° 6 – Personnages, Jean Macquart)  \\ Vis-à-vis d’elle, cela suffit (//Ibid//.,  F° 6)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
J’ai Hubertine suffisamment, mais je n’ai pas Hubert (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 248/32)  \\ (…) Mais l’orgueil ne suffit pas (//Ibid//.,f° 282/65)  \\ (…) Mes Hubert aussi sont très suffisants (//Ibid//.,f° 295/78) J’ai Hubertine suffisamment, mais je n’ai pas Hubert (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 248/32)  \\ (…) Mais l’orgueil ne suffit pas (//Ibid//.,f° 282/65)  \\ (…) Mes Hubert aussi sont très suffisants (//Ibid//.,f° 295/78)
Les boucles d’oreilles sont inutiles. Le livret suffit (MS NAF 10323, Le Rêve, Plan, premier Plan détaillé du Chapitre I, f° 12) Les boucles d’oreilles sont inutiles. Le livret suffit (MS NAF 10323, Le Rêve, Plan, premier Plan détaillé du Chapitre I, f° 12)
Ligne 484: Ligne 484:
Voir si le partage doit précéder ou suivre le mariage. (MS NAF 10.328 La Terre. f° 418/19 - Ebauche) Voir si le partage doit précéder ou suivre le mariage. (MS NAF 10.328 La Terre. f° 418/19 - Ebauche)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Bien poser déjà Hubertine (…) mais poser seulement, car la scène que je veux  \\ entre Hubert et Hubertine résumant leur passé ne se trouvera qu’au chapitre suivant (//Ibid//., Premier plan détaillé du chapitre II, f° 24-25) \\(…) De l’ignorance naît le rêve, c’est mon sujet (au chapitre suivant) (//Ibid//., premier plan détaillé du chapitre II, f° 29) \\ (…)Poser là ou au suivant la légende des Hautecoeur (//Ibid//., premier plan détaillé du chapitre II, f° 31)  \\ (…) Bien dire cela et lire absolument mes notes (Leg.dorée 4) (…) là ou plutôt au chapitre suivant (Leg.dorée 5) (//Ibid//., premier plan détaillé du chapitre II, f° 36)  \\ De sorte que, au chapitre suivant, je n’aurais qu’à parler des ruines qu’on voit par dessus l’évéché (//Ibid//., premier plan du chapitre III, f° 51)  \\ les forces inconnues qui vont décider de sa vie, agir pour produire des événements ( cela suit naturellement le mécanisme de la grâce, je crois) (//Ibid//., deuxième plan du chapitre IV, f° 59)  \\ Enfin le prince sort de l’invisible. Je le montre dans le soleil pour finir. Non, au chapitre suivant (//Ibid//., deuxième plan du chapitre IV, f° 61)  \\ Pas de portrait encore de Félicien. Une ombre. Le portrait au chap.suivant (//Ibid//., premier plan du chapitre IV, f° 69)  \\ tout ce chapitre est un repos pour arriver au chapitre suivant (//Ibid//., premier plan du chapitre VI, f° 88)  \\ Et si au chapitre suivant il monte dans sa chambre, c’est fou d’inquiétude, voulant savoir (…) Là au moins, à la fin, elle doit savoir qu’elle aime, pour que le réveil de son instinct se réveille dans le chapitre suivant (//Ibid//., premier plan du chapitre VI, f° 91)  \\ Sans souci des obstacles. Elle ne les voit pas, c’est Hubertine qui les lui montrera au chapitre suivant (//Ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre VIII, f° 109)  \\ C’est Hubertine qui les lui montrera au chapitre suivant. Là elle n’est que joie (//Ibid//., premier plan du chapitre VIII, f° 114)  \\ c’est ce qu’elle combattra au chapitre suivant (//Ibid//., premier plan du chapitre suivant, f° 115)  \\ C’est là le lien avec le chapitre suivant (Plan du chapitre IX, f° 124)  \\  \\  Hubert est pour la grâce (Leg.dorée 5) Là ou au suivant (//Ibid//., premier plan du chapitre X, f° 139)  \\ La description de l’atelier revient là et au suivant (//Ibid//., premier plan du chapitre X, f° 140)  \\ C’est dans ce chapitre ou dans le suivant que je voudrais mettre la scène de l’angoisse qui s’empare d’Angélique quand le milieu, la grâce l’abandonnent (…) Mettre la scène du livret au suivant, avec des souvenirs, la scène du collier brisé (//Ibid//., premier plan du chapitre X, f° 141)  \\ La description de la chambre revient, là et au suivant (15 Maison) (…) La grâce (…) (Religion 9) (//Ibid//., premier plan du chapitre XII, f° 169)  \\ Au chapitre suivant (et non ici sans doute) l’autorisation qu’Hubert doit solliciter du Directeur de l’Assistance publique (//Ibid//., premier plan du chapitre XIII, f° 181) Bien poser déjà Hubertine (…) mais poser seulement, car la scène que je veux  \\ entre Hubert et Hubertine résumant leur passé ne se trouvera qu’au chapitre suivant (//Ibid//., Premier plan détaillé du chapitre II, f° 24-25) \\(…) De l’ignorance naît le rêve, c’est mon sujet (au chapitre suivant) (//Ibid//., premier plan détaillé du chapitre II, f° 29) \\ (…)Poser là ou au suivant la légende des Hautecoeur (//Ibid//., premier plan détaillé du chapitre II, f° 31)  \\ (…) Bien dire cela et lire absolument mes notes (Leg.dorée 4) (…) là ou plutôt au chapitre suivant (Leg.dorée 5) (//Ibid//., premier plan détaillé du chapitre II, f° 36)  \\ De sorte que, au chapitre suivant, je n’aurais qu’à parler des ruines qu’on voit par dessus l’évéché (//Ibid//., premier plan du chapitre III, f° 51)  \\ les forces inconnues qui vont décider de sa vie, agir pour produire des événements ( cela suit naturellement le mécanisme de la grâce, je crois) (//Ibid//., deuxième plan du chapitre IV, f° 59)  \\ Enfin le prince sort de l’invisible. Je le montre dans le soleil pour finir. Non, au chapitre suivant (//Ibid//., deuxième plan du chapitre IV, f° 61)  \\ Pas de portrait encore de Félicien. Une ombre. Le portrait au chap.suivant (//Ibid//., premier plan du chapitre IV, f° 69)  \\ tout ce chapitre est un repos pour arriver au chapitre suivant (//Ibid//., premier plan du chapitre VI, f° 88)  \\ Et si au chapitre suivant il monte dans sa chambre, c’est fou d’inquiétude, voulant savoir (…) Là au moins, à la fin, elle doit savoir qu’elle aime, pour que le réveil de son instinct se réveille dans le chapitre suivant (//Ibid//., premier plan du chapitre VI, f° 91)  \\ Sans souci des obstacles. Elle ne les voit pas, c’est Hubertine qui les lui montrera au chapitre suivant (//Ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre VIII, f° 109)  \\ C’est Hubertine qui les lui montrera au chapitre suivant. Là elle n’est que joie (//Ibid//., premier plan du chapitre VIII, f° 114)  \\ c’est ce qu’elle combattra au chapitre suivant (//Ibid//., premier plan du chapitre suivant, f° 115)  \\ C’est là le lien avec le chapitre suivant (Plan du chapitre IX, f° 124)  \\  \\  Hubert est pour la grâce (Leg.dorée 5) Là ou au suivant (//Ibid//., premier plan du chapitre X, f° 139)  \\ La description de l’atelier revient là et au suivant (//Ibid//., premier plan du chapitre X, f° 140)  \\ C’est dans ce chapitre ou dans le suivant que je voudrais mettre la scène de l’angoisse qui s’empare d’Angélique quand le milieu, la grâce l’abandonnent (…) Mettre la scène du livret au suivant, avec des souvenirs, la scène du collier brisé (//Ibid//., premier plan du chapitre X, f° 141)  \\ La description de la chambre revient, là et au suivant (15 Maison) (…) La grâce (…) (Religion 9) (//Ibid//., premier plan du chapitre XII, f° 169)  \\ Au chapitre suivant (et non ici sans doute) l’autorisation qu’Hubert doit solliciter du Directeur de l’Assistance publique (//Ibid//., premier plan du chapitre XIII, f° 181)
Ligne 515: Ligne 515:
Mais le sujet n’est pas là. Il est dans la Terre, encore un coup. (MS NAF 10.328, La Terre, f° 402/3 – Ebauche)  \\ (…) La F. des R. me le [Jean Macquart] donne comme un garçon entêté et peu intelligent. Bon sujet (//Ibid//. F° 430/31)  \\ (…) Mais Jean reste toujours effacé, avec un pauvre rôle. Son intérêt serait peut-être d’opposer l’ouvrier au paysan. N’en faire alors qu’un ouvrier ; mais cela tue mon sujet (//Ibid//. F° 431/32)  \\ (…) Le château ( ?) ancien château démoli, ce qui l’a remplacé. Voir s’il faut en mettre un dans le fond, une grande propriété ou des petites ( ?). Nécessaire pour être complet mais ne pas insister. Mon sujet n’est pas là. (//Ibid//., f° 495/87) Mais le sujet n’est pas là. Il est dans la Terre, encore un coup. (MS NAF 10.328, La Terre, f° 402/3 – Ebauche)  \\ (…) La F. des R. me le [Jean Macquart] donne comme un garçon entêté et peu intelligent. Bon sujet (//Ibid//. F° 430/31)  \\ (…) Mais Jean reste toujours effacé, avec un pauvre rôle. Son intérêt serait peut-être d’opposer l’ouvrier au paysan. N’en faire alors qu’un ouvrier ; mais cela tue mon sujet (//Ibid//. F° 431/32)  \\ (…) Le château ( ?) ancien château démoli, ce qui l’a remplacé. Voir s’il faut en mettre un dans le fond, une grande propriété ou des petites ( ?). Nécessaire pour être complet mais ne pas insister. Mon sujet n’est pas là. (//Ibid//., f° 495/87)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
De l’ignorance naît le rêve, c’est mon sujet (au chapitre suivant) (MS NAF 10323, Le Rêve, premier plan détaillé du chapitre II, f° 29) \\ De l’ignorance naît le rêve, c’est mon sujet (au chapitre suivant) (MS NAF 10323, Le Rêve, premier plan détaillé du chapitre II, f° 29) \\
Ligne 532: Ligne 532:
==== SULAMITE ==== ==== SULAMITE ====
(nom de la Bien-aimée du Cantique des cantiques dans la Bible) (nom de la Bien-aimée du Cantique des cantiques dans la Bible)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Elle lui dirait presque comme dans le cantique. Mon Jésus, je vous attendais. La Sulamite (NAF MS 10323, Le Rêve,Deuxième plan détaillé du chapitre VII, f° 95) Elle lui dirait presque comme dans le cantique. Mon Jésus, je vous attendais. La Sulamite (NAF MS 10323, Le Rêve,Deuxième plan détaillé du chapitre VII, f° 95)
Ligne 553: Ligne 553:
Voir aussi : éviter ; non ; pas de ; rien que ; sans . Voir aussi : éviter ; non ; pas de ; rien que ; sans .
Consigne faisant partie du vaste champ des consignes « négatives » dans lesquelles Zola stipule pour lui-même de « ne pas » faire telle ou telle chose, plutôt que de « faire » telle ou telle chose. Consigne faisant partie du vaste champ des consignes « négatives » dans lesquelles Zola stipule pour lui-même de « ne pas » faire telle ou telle chose, plutôt que de « faire » telle ou telle chose.
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Sidonie (…) mauvaise mère, supprimée (MS NAF 10323, Le Rêve,Ebauche, f° 223/7)  \\ (…) Il faut absolument que la première apparition se fasse dans le jardin, dans du soleil, ou dans un terrain vague à côté. Cela supprime la porte et  \\ les murs (//Ibid//., °s 256/39-257/40) \\ Sidonie (…) mauvaise mère, supprimée (MS NAF 10323, Le Rêve,Ebauche, f° 223/7)  \\ (…) Il faut absolument que la première apparition se fasse dans le jardin, dans du soleil, ou dans un terrain vague à côté. Cela supprime la porte et  \\ les murs (//Ibid//., °s 256/39-257/40) \\
Ligne 632: Ligne 632:
Il [Jean Macquart] la [Louise] veut pour femme ; mais on le regarde comme trop âgé, et surtout il est ouvrier, pas paysan. (MS NAF 10.328 La Terre.f° 432/33 –Ebauche)  \\ (…)La lutte entre le maire et l’autre cabaretier, le billard, et surtout la bataille autour de ma famille à la fin. (//Ibid//., ° 460/52)  \\ (…) Je mettrai seulement dans un coin toutes les abominations des campagnes, et surtout l’inceste. (//Ibid//., ° 465/57)  \\ (…) Un bon vieux grand père à tabatière, une grand’mère digne, à cornette, une fille blonde idéale, et les dessous, la matière []dont on fait la fortune. Raillerie terrible et bonne enfant. Surtout les disparitions de la grand’mère. (//Ibid//., ° 469/61)  \\ (…) L’épargne, des paysans, comparée à la dépense des ouvrières de la ville sera incarnée dans le vieux et dans tous d’ailleurs ; mais surtout dans le vieux, et dans le gendre (//Ibid//., ° 482/74)  \\ (…) L’amour entêté chez le vieux, l’amour absorbé, pondéré et continu chez le gendre, l’amour désordonné chez Bonhomme. C’est chez lui surtout que j’étudie la passion de la terre. (//Ibid//., ° 484/76)  \\ (…) La terre, la vraie domine et emplit le volume, toujours présente. Et surtout son impassibilité, son indifférence pour l’individu (//Ibid//., ° 486/78)  \\ Il [Jean Macquart] la [Louise] veut pour femme ; mais on le regarde comme trop âgé, et surtout il est ouvrier, pas paysan. (MS NAF 10.328 La Terre.f° 432/33 –Ebauche)  \\ (…)La lutte entre le maire et l’autre cabaretier, le billard, et surtout la bataille autour de ma famille à la fin. (//Ibid//., ° 460/52)  \\ (…) Je mettrai seulement dans un coin toutes les abominations des campagnes, et surtout l’inceste. (//Ibid//., ° 465/57)  \\ (…) Un bon vieux grand père à tabatière, une grand’mère digne, à cornette, une fille blonde idéale, et les dessous, la matière []dont on fait la fortune. Raillerie terrible et bonne enfant. Surtout les disparitions de la grand’mère. (//Ibid//., ° 469/61)  \\ (…) L’épargne, des paysans, comparée à la dépense des ouvrières de la ville sera incarnée dans le vieux et dans tous d’ailleurs ; mais surtout dans le vieux, et dans le gendre (//Ibid//., ° 482/74)  \\ (…) L’amour entêté chez le vieux, l’amour absorbé, pondéré et continu chez le gendre, l’amour désordonné chez Bonhomme. C’est chez lui surtout que j’étudie la passion de la terre. (//Ibid//., ° 484/76)  \\ (…) La terre, la vraie domine et emplit le volume, toujours présente. Et surtout son impassibilité, son indifférence pour l’individu (//Ibid//., ° 486/78)  \\
Le montrer rapetissant, maigrissant, avec l’âge, surtout se courbant de plus en plus vers la terre, comme s’il y retournait (MS NAF 10329 La Terre F° 13 – Personnages, Louis Fouan)  \\ Mais au fond, pas mauvais homme, surtout quand il est saoul (//Ibid//., F° 21 – Personnages, Hyacinthe Fouan)  \\ mais surtout très susceptible, se fâchant pour un rien (//Ibid//., F° 24 – Personnages, Fany Fouan)  \\ Mais il ne faut pas que son intérêt, son droitsurtout soit en jeu (//Ibid//., F° 26-27 – Personnages, Honoré Delhomme)  \\ La face en avant, le bas surtout qui avance en muffle (//Ibid//., F° 33 – Personnages, Joseph Fouan)  \\ Fais des journées, de la couture, surtout ((//Ibid//., F° 42 – Personnages, Palmyre Pégout)  \\ Je puis faire que l’idée de l’injustice la révolte, surtout dans la propriété (//Ibid//., F° 52 – Personnages, Françoise Fouan)  \\ Surtout insister sur l’éducation qu’on donne à Elodie pour n’être pas comme sa grand-mère et sa mère (//Ibid//., F° 60 – Personnages, Monsieur Charles)  \\ Surtout on ne la laisse pas jouer avec les enfants du village (//Ibid//., F° 62 – Personnages, Elodie)  \\ Très vive, très chatte surtout (//Ibid//., F° 74 – Personnages, Jacqueline Cognet)  \\ surveiller les champs, les vignes surtout qu’il a gardés (//Ibid//., F° 87 – Personnages, Eugène Macqueron)  \\ Le faire, en politique, l’opposé de Lengaigne, très impérialiste, surtout lorsqu’il s’agit pour lui d’obtenir la mairie (//Ibid//., F° 87-88)  \\ La guerre sourde de Macqueron et de Lengaigne à propos de l’élection, et surtout à propos de leur rivalité de débitant (//Ibid//., F° 88)  \\ Très bon prêtre. Pas très intelligent, prêchant mal surtout (//Ibid//., F° 99 – Personnages, L’abbé Godard) Le montrer rapetissant, maigrissant, avec l’âge, surtout se courbant de plus en plus vers la terre, comme s’il y retournait (MS NAF 10329 La Terre F° 13 – Personnages, Louis Fouan)  \\ Mais au fond, pas mauvais homme, surtout quand il est saoul (//Ibid//., F° 21 – Personnages, Hyacinthe Fouan)  \\ mais surtout très susceptible, se fâchant pour un rien (//Ibid//., F° 24 – Personnages, Fany Fouan)  \\ Mais il ne faut pas que son intérêt, son droitsurtout soit en jeu (//Ibid//., F° 26-27 – Personnages, Honoré Delhomme)  \\ La face en avant, le bas surtout qui avance en muffle (//Ibid//., F° 33 – Personnages, Joseph Fouan)  \\ Fais des journées, de la couture, surtout ((//Ibid//., F° 42 – Personnages, Palmyre Pégout)  \\ Je puis faire que l’idée de l’injustice la révolte, surtout dans la propriété (//Ibid//., F° 52 – Personnages, Françoise Fouan)  \\ Surtout insister sur l’éducation qu’on donne à Elodie pour n’être pas comme sa grand-mère et sa mère (//Ibid//., F° 60 – Personnages, Monsieur Charles)  \\ Surtout on ne la laisse pas jouer avec les enfants du village (//Ibid//., F° 62 – Personnages, Elodie)  \\ Très vive, très chatte surtout (//Ibid//., F° 74 – Personnages, Jacqueline Cognet)  \\ surveiller les champs, les vignes surtout qu’il a gardés (//Ibid//., F° 87 – Personnages, Eugène Macqueron)  \\ Le faire, en politique, l’opposé de Lengaigne, très impérialiste, surtout lorsqu’il s’agit pour lui d’obtenir la mairie (//Ibid//., F° 87-88)  \\ La guerre sourde de Macqueron et de Lengaigne à propos de l’élection, et surtout à propos de leur rivalité de débitant (//Ibid//., F° 88)  \\ Très bon prêtre. Pas très intelligent, prêchant mal surtout (//Ibid//., F° 99 – Personnages, L’abbé Godard)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
C’est surtout avec la vie des saints que je puis la faire toute (MS NAF 10323, Le Rêve,f° 241/24) \\Mais le chapitre est surtout pour montrer le ravage chez Angélique (…) Le chapitre doit être pour peindre cette lente  \\ agonie (//Ibid//.,Ebauche f°s 270/53-271/54)  \\ (…) Je voudrais surtout une lutte chez Angélique (//Ibid//.,f° 281/64)  \\ (…) deux ou trois familles et une surtout que je nommerai (//Ibid//., f° 291/74)  \\ (…) Donc asseoir le plus possible mes personnages, leur donner surtout un acte civil très solide ( //Ibid//.,f° 294/77) \\ C’est surtout avec la vie des saints que je puis la faire toute (MS NAF 10323, Le Rêve,f° 241/24) \\Mais le chapitre est surtout pour montrer le ravage chez Angélique (…) Le chapitre doit être pour peindre cette lente  \\ agonie (//Ibid//.,Ebauche f°s 270/53-271/54)  \\ (…) Je voudrais surtout une lutte chez Angélique (//Ibid//.,f° 281/64)  \\ (…) deux ou trois familles et une surtout que je nommerai (//Ibid//., f° 291/74)  \\ (…) Donc asseoir le plus possible mes personnages, leur donner surtout un acte civil très solide ( //Ibid//.,f° 294/77) \\
Ligne 672: Ligne 672:
L’encanailler comme figure, pour éviter de lui donner une hauteur symbolique. (MS NAF 10294, La Faute de l’abbé Mouret, Les personnages, f° 18) L’encanailler comme figure, pour éviter de lui donner une hauteur symbolique. (MS NAF 10294, La Faute de l’abbé Mouret, Les personnages, f° 18)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Cela serait bon, symbolique (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, °221/5). Cela serait bon, symbolique (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, °221/5).
Ligne 701: Ligne 701:
La femme []très sympathique La femme []très sympathique
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Mon Angélique est maintenant d’aplomb, très humaine avec sa lutte et très sympathique (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, °295/78) Mon Angélique est maintenant d’aplomb, très humaine avec sa lutte et très sympathique (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, °295/78)

Outils personnels
Boîte à outils