Essai de nouvelle page

Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

wiki:qualite_-_quoique [2009/02/27 08:58]
jplf
wiki:qualite_-_quoique [2009/07/12 08:59] (version actuelle)
Ligne 1: Ligne 1:
-==== QUALITÉ ====+==== QUALITÉ ====
=== Lourdes (1894) === === Lourdes (1894) ===
Ligne 9: Ligne 9:
La nef est d’une nudité austère […] quand on la regarde des orgues, entre les richesses peintes et les vitraux des bas-côtés. (Le Ventre de Paris, Notes documentaires, Ms.Naf. 10.338, f°145)  \\ quand le jour a grandi elles se rangent en deux lignes (//Ibid.//, f° 177)  \\ Quand / celle-ci perdit son mari, en 1839, et qu’elle alla se retirer à Paris, elle emmena Lisa avec elle. (//Ibid.//, f° 242) La nef est d’une nudité austère […] quand on la regarde des orgues, entre les richesses peintes et les vitraux des bas-côtés. (Le Ventre de Paris, Notes documentaires, Ms.Naf. 10.338, f°145)  \\ quand le jour a grandi elles se rangent en deux lignes (//Ibid.//, f° 177)  \\ Quand / celle-ci perdit son mari, en 1839, et qu’elle alla se retirer à Paris, elle emmena Lisa avec elle. (//Ibid.//, f° 242)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Puis c’est Félicien qui parle le premier. Il lui dit longuement comment il l’aime, depuis quand (la création, le vitrail, le linge, les pauvres) (MS NAF 10323, Le Rêve, Deuxième plan détaillé du chapitre VII, f° 96) Puis c’est Félicien qui parle le premier. Il lui dit longuement comment il l’aime, depuis quand (la création, le vitrail, le linge, les pauvres) (MS NAF 10323, Le Rêve, Deuxième plan détaillé du chapitre VII, f° 96)
Ligne 109: Ligne 109:
Enfin, la cinquième partie. Quelque chose de terrible. (MS NAF 10.328, La Terre, f° 429/30 - Ebauche) Enfin, la cinquième partie. Quelque chose de terrible. (MS NAF 10.328, La Terre, f° 429/30 - Ebauche)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Tout cela est très banal, il faudrait que ce fût exquis pour valoir quelque chose (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche f° 220/4)  \\ (…)Je crois que je préférerai quelque chose de beaucoup plus simple (//Ibid.//, f° 224/8-)  \\ (…) Quelque chose de tiède, de voilé, de cloîtré (//Ibid.//, f° 234/18)  \\ (…) Enfin quelque chose de blanc et de frais, quelque chose qui la montre bonne ménagère (//Ibid.//, f° 292/75 )  \\ (…) Un jeune homme riche à dix millions (sa mère lui a laissé quelque chose qui profite depuis vingt ans (…) une fortune colossale) (…) il faut qu’il fasse quelque chose par passion (//Ibid.//, f° 299/82) \\ Tout cela est très banal, il faudrait que ce fût exquis pour valoir quelque chose (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche f° 220/4)  \\ (…)Je crois que je préférerai quelque chose de beaucoup plus simple (//Ibid.//, f° 224/8-)  \\ (…) Quelque chose de tiède, de voilé, de cloîtré (//Ibid.//, f° 234/18)  \\ (…) Enfin quelque chose de blanc et de frais, quelque chose qui la montre bonne ménagère (//Ibid.//, f° 292/75 )  \\ (…) Un jeune homme riche à dix millions (sa mère lui a laissé quelque chose qui profite depuis vingt ans (…) une fortune colossale) (…) il faut qu’il fasse quelque chose par passion (//Ibid.//, f° 299/82) \\
Ligne 155: Ligne 155:
Le rôle du paysan donc. (…) L’examiner enfin devant toutes les questions qui se présente [sic]. (MS NAF 10.328, La Terre, f°  402/3- Ebauche)  \\ (…) Le braconnier (…)Toute la question sociale du paysan posé [sic]. (//Ibid.//, f° 448/49)  \\ (…)Enfin comme troisième comique je pourrais avoir le cabaretier, marchand de tabac. La question du billard, un billard apporté et révolutionnant le pays. (//Ibid.//F° 450/51)  \\ (…) Le braconnier, seul farouche, disant ce qu’il pensait, leur reprochant d’être les plus forts et de se laisser mener comme un troupeau. Très net, très vibrant, et cela suffira. C’est dans cette aventure que le fermier perd la mairie ; et c’est l’épicier qui en hérite car lui a été pour le nouveau candidat ; c’est sur cette question politique que l’autre cabaretier se réconcilie dans l’affaire du terrain, inquiet, craignant qu’on ne lui retire sa patente de marchand de vin (//Ibid.//, f° 477/69)  \\ (…) La question du budget, séance au conseil municipal. Le percepteur. L’instituteur secrétaire. Il demande une augmentation, tous en demandent. (//Ibid.//, f° 481/73) \\ Le rôle du paysan donc. (…) L’examiner enfin devant toutes les questions qui se présente [sic]. (MS NAF 10.328, La Terre, f°  402/3- Ebauche)  \\ (…) Le braconnier (…)Toute la question sociale du paysan posé [sic]. (//Ibid.//, f° 448/49)  \\ (…)Enfin comme troisième comique je pourrais avoir le cabaretier, marchand de tabac. La question du billard, un billard apporté et révolutionnant le pays. (//Ibid.//F° 450/51)  \\ (…) Le braconnier, seul farouche, disant ce qu’il pensait, leur reprochant d’être les plus forts et de se laisser mener comme un troupeau. Très net, très vibrant, et cela suffira. C’est dans cette aventure que le fermier perd la mairie ; et c’est l’épicier qui en hérite car lui a été pour le nouveau candidat ; c’est sur cette question politique que l’autre cabaretier se réconcilie dans l’affaire du terrain, inquiet, craignant qu’on ne lui retire sa patente de marchand de vin (//Ibid.//, f° 477/69)  \\ (…) La question du budget, séance au conseil municipal. Le percepteur. L’instituteur secrétaire. Il demande une augmentation, tous en demandent. (//Ibid.//, f° 481/73) \\
A voir cette question des oies (MS NAF 10329 La Terre  F° 23 – Personnages, Olympe)  \\ Enfin, toute cette éducation puritaine, […], cette éducation de l’ignorance absolue, et la décision finale devant la question d’argent : il n’y a pas de métier meilleur (//Ibid.//,  F° 63 – Personnages, Elodie)  \\ En outre, il y a la question du chemin qui ameute tout le village contre la ferme (//Ibid.//,  F° 89 – Personnages, Eugène Macqueron)  \\ Puis, il disparaît, il n’en est jamais plus question (//Ibid.//,  F° 97 – Personnages, Canon) A voir cette question des oies (MS NAF 10329 La Terre  F° 23 – Personnages, Olympe)  \\ Enfin, toute cette éducation puritaine, […], cette éducation de l’ignorance absolue, et la décision finale devant la question d’argent : il n’y a pas de métier meilleur (//Ibid.//,  F° 63 – Personnages, Elodie)  \\ En outre, il y a la question du chemin qui ameute tout le village contre la ferme (//Ibid.//,  F° 89 – Personnages, Eugène Macqueron)  \\ Puis, il disparaît, il n’en est jamais plus question (//Ibid.//,  F° 97 – Personnages, Canon)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
(Tout le chapitre avec ce trouble, cette question qui revient : qu’a-t-elle donc ?) (MS NAF 10323, deuxième plan détaillé du chapitre VI, f° 79)  \\ Elle très remuée se pose sa question : l’aime-t-elle ? (//Ibid.//, deuxième plan du chapitre VI, f° 81)  \\ Toujours la question : est-ce que je l’aime. Non, l’amour est coupable (//Ibid.//, deuxième plan détaillé du chapitre IV, f° 82)  \\ toujours la question : sait-elle qu’elle l’aime ? A régler (//Ibid.//, premier plan du chapitre VI, f° 90)  \\ Poser la question seulement pour la résoudre plus loin à l’arrivée de Félicien (non, les saintes ne sont pas fâchées) (//Ibid.//, deuxième plan du chapitre VII, f° 94)  \\ Savoir si elle le questionnera sur sa véritable identité, ou si lui voudra parler (//Ibid.//, premier plan du chapitre VII, f° 101)  \\ Pendant que l’évêque pose le Saint-Sacrement, je puis analyser ce dont il est question plus haut. Toute la cérémonie (//Ibid.//, deuxième plan détaillé du chapitre VIII, f° 107) (Tout le chapitre avec ce trouble, cette question qui revient : qu’a-t-elle donc ?) (MS NAF 10323, deuxième plan détaillé du chapitre VI, f° 79)  \\ Elle très remuée se pose sa question : l’aime-t-elle ? (//Ibid.//, deuxième plan du chapitre VI, f° 81)  \\ Toujours la question : est-ce que je l’aime. Non, l’amour est coupable (//Ibid.//, deuxième plan détaillé du chapitre IV, f° 82)  \\ toujours la question : sait-elle qu’elle l’aime ? A régler (//Ibid.//, premier plan du chapitre VI, f° 90)  \\ Poser la question seulement pour la résoudre plus loin à l’arrivée de Félicien (non, les saintes ne sont pas fâchées) (//Ibid.//, deuxième plan du chapitre VII, f° 94)  \\ Savoir si elle le questionnera sur sa véritable identité, ou si lui voudra parler (//Ibid.//, premier plan du chapitre VII, f° 101)  \\ Pendant que l’évêque pose le Saint-Sacrement, je puis analyser ce dont il est question plus haut. Toute la cérémonie (//Ibid.//, deuxième plan détaillé du chapitre VIII, f° 107)
Ligne 183: Ligne 183:
==== QUOIQUE ==== ==== QUOIQUE ====
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Pas maigre, quoique fine et élancée (MS NAF 10323,  Le Rêve, Personnages, f° 198)  \\ Félicien (…) un peu l’air d’un Jésus, mais viril quoique blond (//Ibid.//, f° 200) Pas maigre, quoique fine et élancée (MS NAF 10323,  Le Rêve, Personnages, f° 198)  \\ Félicien (…) un peu l’air d’un Jésus, mais viril quoique blond (//Ibid.//, f° 200)

Outils personnels
Boîte à outils