Essai de nouvelle page

Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

wiki:pour_-_putois [2009/02/27 08:53]
jplf
wiki:pour_-_putois [2009/07/12 08:58] (version actuelle)
Ligne 1: Ligne 1:
-==== POUR ====+==== POUR ====
Voir aussi : Donner ; Afin de. Voir aussi : Donner ; Afin de.
Ligne 22: Ligne 22:
=== La Terre (1887) === === La Terre (1887) ===
Pour mettre cela en action, j’aurai besoin à quelques reprises de lui faire voir le paysage (MS NAF 10329 La Terre  F° 9 – Personnages, Jean Macquart)  \\ Cette scène est pour montrer la dépendance de Buteau, qui à la fin sera le Maître impitoyable de son père (//Ibid.//,  F° 16 – Personnages, Louis Fouan)  \\ Et une fin bonne, pour ne pas avoir que des natures mauvaises (//Ibid.//,  F° 48 – Personnages, Lise Fouan) Pour mettre cela en action, j’aurai besoin à quelques reprises de lui faire voir le paysage (MS NAF 10329 La Terre  F° 9 – Personnages, Jean Macquart)  \\ Cette scène est pour montrer la dépendance de Buteau, qui à la fin sera le Maître impitoyable de son père (//Ibid.//,  F° 16 – Personnages, Louis Fouan)  \\ Et une fin bonne, pour ne pas avoir que des natures mauvaises (//Ibid.//,  F° 48 – Personnages, Lise Fouan)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Au milieu un débat pour me donner la psychologie (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 224/8)  \\ La grande porte uniquement pour son mariage (//Ibid.//, f° 234/18)  \\ Je lui donnerai des traits un peu tourmentés pour ne pas avoir que des figures correctes (//Ibid.//, f° 248/32)  \\ Toucher à cela avec beaucoup de délicatesse pour rester pur (…) je voudrais bien que la mère de Hubertine fût enterrée par là pour avoir la tombe (//Ibid.//, f° 250/34)  \\ je voudrais encore cinq chapitres, ce qui est possible (…) trois pour la lutte (//Ibid.//, f° 265/48)  \\ je ne voudrais remettre les amoureux en présence que pour une grande scène (//Ibid.// f° 267/50)  \\ Le chapitre est surtout pour montrer le ravage chez Angélique (//Ibid.//, f° 270/53) \\  Il faudrait  \\ qu’il vint /sic/ seulement pour le viatique ou pour l’extrême onction (//Ibid.//, f° 295/78- 296/79)  \\ Si je mets une chapelle dans le château (…) oui une chapelle dans le château, et un vieux curé qui sera pour la procession, pour l’extrême onction et pour le mariage (//Ibid.//, f° 308/91- Ebauche) \\ Au milieu un débat pour me donner la psychologie (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 224/8)  \\ La grande porte uniquement pour son mariage (//Ibid.//, f° 234/18)  \\ Je lui donnerai des traits un peu tourmentés pour ne pas avoir que des figures correctes (//Ibid.//, f° 248/32)  \\ Toucher à cela avec beaucoup de délicatesse pour rester pur (…) je voudrais bien que la mère de Hubertine fût enterrée par là pour avoir la tombe (//Ibid.//, f° 250/34)  \\ je voudrais encore cinq chapitres, ce qui est possible (…) trois pour la lutte (//Ibid.//, f° 265/48)  \\ je ne voudrais remettre les amoureux en présence que pour une grande scène (//Ibid.// f° 267/50)  \\ Le chapitre est surtout pour montrer le ravage chez Angélique (//Ibid.//, f° 270/53) \\  Il faudrait  \\ qu’il vint /sic/ seulement pour le viatique ou pour l’extrême onction (//Ibid.//, f° 295/78- 296/79)  \\ Si je mets une chapelle dans le château (…) oui une chapelle dans le château, et un vieux curé qui sera pour la procession, pour l’extrême onction et pour le mariage (//Ibid.//, f° 308/91- Ebauche) \\
Ligne 54: Ligne 54:
Mais il trouve que son gendre manque d’énergie et n’est pas sans inquiétude […] ; et c’est pourquoi sa femme va là-bas, aux moments de presse (MS NAF 10329 La Terre f° 59 – Personnages, Monsieur Charles) Mais il trouve que son gendre manque d’énergie et n’est pas sans inquiétude […] ; et c’est pourquoi sa femme va là-bas, aux moments de presse (MS NAF 10329 La Terre f° 59 – Personnages, Monsieur Charles)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Elle épouse le prince charmant (…) C’est pourquoi tout doit chanter (MS NAF 10323,  Le Rêve, Ebauche, f° 279/62)  \\ (…) / Félicien/ riche à dix millions (…) Pendant que j’y suis, pourquoi ne pas me payer une fortune colossale (//Ibid.//, f° 299/82)  \\ Bien dire pourquoi il ne veut pas être soldat (//Ibid.// f° 300/83) \\ Elle épouse le prince charmant (…) C’est pourquoi tout doit chanter (MS NAF 10323,  Le Rêve, Ebauche, f° 279/62)  \\ (…) / Félicien/ riche à dix millions (…) Pendant que j’y suis, pourquoi ne pas me payer une fortune colossale (//Ibid.//, f° 299/82)  \\ Bien dire pourquoi il ne veut pas être soldat (//Ibid.// f° 300/83) \\
Ligne 111: Ligne 111:
On a dit que le paysan est l’animal farouche, meurtrier, au milieu de la terre bienfaisante et calme. Peindre cela, en évitant de trop pousser au noir (MS NAF 10.328 La Terre. f° 401/2 - Ebauche) On a dit que le paysan est l’animal farouche, meurtrier, au milieu de la terre bienfaisante et calme. Peindre cela, en évitant de trop pousser au noir (MS NAF 10.328 La Terre. f° 401/2 - Ebauche)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Toute une partie fantaisiste, idéaliste très poussée (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 222/6). \\ (…) Il faut que je pousse les choses jusqu’à la mort presque (//Ibid.//, f° 238/22) Toute une partie fantaisiste, idéaliste très poussée (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 222/6). \\ (…) Il faut que je pousse les choses jusqu’à la mort presque (//Ibid.//, f° 238/22)
Ligne 158: Ligne 158:
Je ne puis le sauver que par une passion ardente pour Françoise (MS NAF 10329 La Terre  F° 6 – Personnages, Jean Macquart)  \\ Je ne puis le sauver que par une passion ardente pour Françoise (//Ibid.//,  F° 6)  \\ J’aimerais avoir une vieille paysanne très dure. Je pourrai en faire l’aînée des Fouan (//Ibid.//,  F° 40 – Personnages, Marianne Fouan)  \\ Si j’en fais un beau-frère de Hourdequin, je puis le faire déjeuner à la ferme. (//Ibid.//,  F° 105 – Personnages, Maître Baillehache)  \\ Je ne puis le sauver que par une passion ardente pour Françoise (MS NAF 10329 La Terre  F° 6 – Personnages, Jean Macquart)  \\ Je ne puis le sauver que par une passion ardente pour Françoise (//Ibid.//,  F° 6)  \\ J’aimerais avoir une vieille paysanne très dure. Je pourrai en faire l’aînée des Fouan (//Ibid.//,  F° 40 – Personnages, Marianne Fouan)  \\ Si j’en fais un beau-frère de Hourdequin, je puis le faire déjeuner à la ferme. (//Ibid.//,  F° 105 – Personnages, Maître Baillehache)  \\
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Je puis faire qu’elle a abandonné cette enfant de hasard (MS NAF 10323,  Le Rêve, Ebauche, f° 223/7). \\(…) Je pourrais étudier en elle le rêve de la vie, ce qu’elle rêve de la vie (//Ibid.//, f° 224/8) \\(…) On ne peut guère s’en sauver que par l’envolée, sans sortir toutefois de la simplicité (//Ibid.//, f° 227/11) . \\ (…) Le sujet peut être dès lors celui-ci (//Ibid.//, f° 228/12).  \\ (…) Mais je n’ai pas l’au delà, qui pourrait peut-être m’être donné par le mari (//Ibid.//, f° 230/14).  \\(…) C’est surtout avec la vie des saints que je puis la faite toute (//Ibid.//F° 241/24)  \\ (…) Cela pourrait avoir lieu pendant le travail de broderie (//Ibid.//, f°244/28)  \\ (…) Et ne pourrais-je imaginer qu’elle a épousé son mari contre la volonté de sa mère (//Ibid.//, f° 246/30)  \\ (…) Une veilleuse qui peut être allumée toute la nuit et le Jésus qu’elle voit (…) j’aimerais peut-être mieux un Saint-Georges, un beau jeune homme.(à voir) (//Ibid.//, f° 254/38)  \\ (…) Pour varier, je puis amener Félicien qui ment, qui se donne comme un dessinateur, ou autre chose (//Ibid.//, f°  258/41)  \\ (…) Et là peut-être je pourrais l’amener chez les Hubert (//Ibid.//, f° 259/42)  \\ (…) Je voudrais encore cinq chapitres, ce qui est possible. (…) Félicien (…) peut se tenir à l’écart (//Ibid.//, f° 265/48)  \\ Elle se jette à ses pieds : Mon père, et tout ce que l’amour peut dire (//Ibid.//, f° 268/51)  \\ Peut-être pourrais-je me servir là des broderies que le jeune homme a commandé [sic] (//Ibid.//, f° 270/53)  \\ (…) Pour matérialiser la lutte, mettre un chant de Félicien au dehors (…) Le chant pourra se rapprocher peu à peu (//Ibid.//, f° 272/55)  \\ (…) Dans l’idylle du IV au VIII, je puis mettre quelque bouderies, quelque angoisse (//Ibid.//, f° 286/69)  \\ (…) Elle peut s’imaginer que Félicien obéissant à son père va épouser Blanche (//Ibid.//, f° 286/69)  \\ (…) Le je t’aime de Félicien peut venir alors (…) Félicien très riche peut donner beaucoup (…) voir si cela ne peut pas avoir un écho plus loin (//Ibid.//, f° 290/73)  \\ (…) Angélique peut croire que Félicien vient de la rue (…) le ruisseau peut me donner un épisode de linge lavé (…) il peu /sic/ l’aider à étendre son linge (//Ibid.//, f° 292/75)  \\ (…) Que peut donc être un jeune homme riche à dix millions (//Ibid.//, f° 299/82)  \\ (…) soldat ou diplomate, ou grand propriétaire /trop jeune , c’est tout ce qu’il pourrait faire (//Ibid.//, f° 300/89)  \\ (…) je puis lui faire réparer par amusement un vitrail de l’église (//Ibid.//, f° 301/84)  \\ (…) je peux imaginer que ce sera un dais par exemple, pour une procession ; et j’aurai la procession (//Ibid.//, f° 308/91)  \\ (…) je pourrais peut-être prendre le château de Chateaudun, avec une rivière (//Ibid.//, f° 309)  \\ (…) le vitrail (…) pourrait être au premier étage (//Ibid.//, f° 310/93). \\ Je puis faire qu’elle a abandonné cette enfant de hasard (MS NAF 10323,  Le Rêve, Ebauche, f° 223/7). \\(…) Je pourrais étudier en elle le rêve de la vie, ce qu’elle rêve de la vie (//Ibid.//, f° 224/8) \\(…) On ne peut guère s’en sauver que par l’envolée, sans sortir toutefois de la simplicité (//Ibid.//, f° 227/11) . \\ (…) Le sujet peut être dès lors celui-ci (//Ibid.//, f° 228/12).  \\ (…) Mais je n’ai pas l’au delà, qui pourrait peut-être m’être donné par le mari (//Ibid.//, f° 230/14).  \\(…) C’est surtout avec la vie des saints que je puis la faite toute (//Ibid.//F° 241/24)  \\ (…) Cela pourrait avoir lieu pendant le travail de broderie (//Ibid.//, f°244/28)  \\ (…) Et ne pourrais-je imaginer qu’elle a épousé son mari contre la volonté de sa mère (//Ibid.//, f° 246/30)  \\ (…) Une veilleuse qui peut être allumée toute la nuit et le Jésus qu’elle voit (…) j’aimerais peut-être mieux un Saint-Georges, un beau jeune homme.(à voir) (//Ibid.//, f° 254/38)  \\ (…) Pour varier, je puis amener Félicien qui ment, qui se donne comme un dessinateur, ou autre chose (//Ibid.//, f°  258/41)  \\ (…) Et là peut-être je pourrais l’amener chez les Hubert (//Ibid.//, f° 259/42)  \\ (…) Je voudrais encore cinq chapitres, ce qui est possible. (…) Félicien (…) peut se tenir à l’écart (//Ibid.//, f° 265/48)  \\ Elle se jette à ses pieds : Mon père, et tout ce que l’amour peut dire (//Ibid.//, f° 268/51)  \\ Peut-être pourrais-je me servir là des broderies que le jeune homme a commandé [sic] (//Ibid.//, f° 270/53)  \\ (…) Pour matérialiser la lutte, mettre un chant de Félicien au dehors (…) Le chant pourra se rapprocher peu à peu (//Ibid.//, f° 272/55)  \\ (…) Dans l’idylle du IV au VIII, je puis mettre quelque bouderies, quelque angoisse (//Ibid.//, f° 286/69)  \\ (…) Elle peut s’imaginer que Félicien obéissant à son père va épouser Blanche (//Ibid.//, f° 286/69)  \\ (…) Le je t’aime de Félicien peut venir alors (…) Félicien très riche peut donner beaucoup (…) voir si cela ne peut pas avoir un écho plus loin (//Ibid.//, f° 290/73)  \\ (…) Angélique peut croire que Félicien vient de la rue (…) le ruisseau peut me donner un épisode de linge lavé (…) il peu /sic/ l’aider à étendre son linge (//Ibid.//, f° 292/75)  \\ (…) Que peut donc être un jeune homme riche à dix millions (//Ibid.//, f° 299/82)  \\ (…) soldat ou diplomate, ou grand propriétaire /trop jeune , c’est tout ce qu’il pourrait faire (//Ibid.//, f° 300/89)  \\ (…) je puis lui faire réparer par amusement un vitrail de l’église (//Ibid.//, f° 301/84)  \\ (…) je peux imaginer que ce sera un dais par exemple, pour une procession ; et j’aurai la procession (//Ibid.//, f° 308/91)  \\ (…) je pourrais peut-être prendre le château de Chateaudun, avec une rivière (//Ibid.//, f° 309)  \\ (…) le vitrail (…) pourrait être au premier étage (//Ibid.//, f° 310/93). \\
Ligne 181: Ligne 181:
Voir si le partage doit précéder ou suivre le mariage. (MS NAF 10.328 La Terre. f° 418/19 - Ebauche) Voir si le partage doit précéder ou suivre le mariage. (MS NAF 10.328 La Terre. f° 418/19 - Ebauche)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Ce chapitre doit précéder celui où elle travaillera avec les Hubert et dira son rêve (MS NAF 10323,  Le Rêve, Ebauche, f°s 254/38-255/38bis)  \\ J’en arrive ainsi à la faire éclater en larmes, le soir de mai, après le chapitre précédent (//Ibid.//, deuxième plan du chapitre IV, f° 58) Ce chapitre doit précéder celui où elle travaillera avec les Hubert et dira son rêve (MS NAF 10323,  Le Rêve, Ebauche, f°s 254/38-255/38bis)  \\ J’en arrive ainsi à la faire éclater en larmes, le soir de mai, après le chapitre précédent (//Ibid.//, deuxième plan du chapitre IV, f° 58)
Ligne 194: Ligne 194:
==== PRÉCIS ( -CISER ) / PRÉCISÉMENT ==== ==== PRÉCIS ( -CISER ) / PRÉCISÉMENT ====
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Le rêve encore vague que je veux préciser à la fin (MS NAF 10323,  Le Rêve, Ebauche, f° 264/47) Le rêve encore vague que je veux préciser à la fin (MS NAF 10323,  Le Rêve, Ebauche, f° 264/47)
Laisser encore un doute (…) Mais rien encore de précis (deuxième plan détaillé du chapitre VIII f° 106)  \\ ne rien préciser qu’à la fin (//Ibid.//, plan du chapitre IX, f° 120) Laisser encore un doute (…) Mais rien encore de précis (deuxième plan détaillé du chapitre VIII f° 106)  \\ ne rien préciser qu’à la fin (//Ibid.//, plan du chapitre IX, f° 120)
Ligne 227: Ligne 227:
je préfèrerait [sic] plutôt la [Louise] lui [Jean] faire épouser, puis la faire tuer, la ruiner ; et il se réengagerait. (MS NAF 10.328, La Terre, f°  411/12 - Ebauche) je préfèrerait [sic] plutôt la [Louise] lui [Jean] faire épouser, puis la faire tuer, la ruiner ; et il se réengagerait. (MS NAF 10.328, La Terre, f°  411/12 - Ebauche)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Le sujet fatalement sera banal, je le préfère même tel (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 219/3). \\ (…) Je crois que je préférerai quelque chose de beaucoup plus simple (//Ibid.//, f°224/8).  \\ (…) Cela me donnerait une figure d’évêque très à l’arrière-plan ce que je préfèrerais (//Ibid.//, f° 239/23)  \\ (…) je pourrais peut-être prendre le château de Chateaudun, avec une rivière (…) peut-être serait-il préférable de l’avoir à plat (//Ibid.//, f° 309/92) Le sujet fatalement sera banal, je le préfère même tel (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 219/3). \\ (…) Je crois que je préférerai quelque chose de beaucoup plus simple (//Ibid.//, f°224/8).  \\ (…) Cela me donnerait une figure d’évêque très à l’arrière-plan ce que je préfèrerais (//Ibid.//, f° 239/23)  \\ (…) je pourrais peut-être prendre le château de Chateaudun, avec une rivière (…) peut-être serait-il préférable de l’avoir à plat (//Ibid.//, f° 309/92)
Ligne 277: Ligne 277:
Je voudrais mettre en 1ère ligne la partie passionnelle, les amours de Jean avec Louise. (MS NAF 10.328, La Terre, f°  411/12- Ebauche)  \\ (…) Toute cette histoire de ferme ne va pas très bien, il la faudrait plus souple et plus rattachée à mon histoire. Par Jean. C’est là, au premier chapitre que Louise peut mener la vache. (//Ibid.//, f° 464/56)  \\ (…) Les paysans votant en grande majorité pour le gouvernement, pour le plus fort, celui qui assure la vente du grain. Et dès lors, je pourrais avoir deux élections contradictoires. Dans la première partie, ils votent pour un candidat officiel que le préfet leur recommande, ainsi que le maire, le fermier (celui-ci bonapartiste, vaguement monarchiste). (//Ibid.//, f° 475/67)  \\ (…) 2 ans s’écoulent. Printemps  61 mai. (…) I. Le vieux et la vieille. Premier état de l’ingratitude. La Grande un simple mot. Vis à vis des enfants. (//Ibid.//, 500/2) Je voudrais mettre en 1ère ligne la partie passionnelle, les amours de Jean avec Louise. (MS NAF 10.328, La Terre, f°  411/12- Ebauche)  \\ (…) Toute cette histoire de ferme ne va pas très bien, il la faudrait plus souple et plus rattachée à mon histoire. Par Jean. C’est là, au premier chapitre que Louise peut mener la vache. (//Ibid.//, f° 464/56)  \\ (…) Les paysans votant en grande majorité pour le gouvernement, pour le plus fort, celui qui assure la vente du grain. Et dès lors, je pourrais avoir deux élections contradictoires. Dans la première partie, ils votent pour un candidat officiel que le préfet leur recommande, ainsi que le maire, le fermier (celui-ci bonapartiste, vaguement monarchiste). (//Ibid.//, f° 475/67)  \\ (…) 2 ans s’écoulent. Printemps  61 mai. (…) I. Le vieux et la vieille. Premier état de l’ingratitude. La Grande un simple mot. Vis à vis des enfants. (//Ibid.//, 500/2)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Dans ce jour, j’ai alors la première apparition d’Hubertine (MS NAF 10323, Le Rêve, 2ème Plan détaillé du Chapitre I, f° 5)  \\ Puis c’est Félicien qui parle le premier (//Ibid.//, Deuxième plan détaillé du chapitre VII, f° 96)  \\ C’est la première fois qu’on voit monseigneur. Son portrait (//Ibid.//, deuxième plan détaillé du chapitre VIII, f° 106) \\ Dans ce jour, j’ai alors la première apparition d’Hubertine (MS NAF 10323, Le Rêve, 2ème Plan détaillé du Chapitre I, f° 5)  \\ Puis c’est Félicien qui parle le premier (//Ibid.//, Deuxième plan détaillé du chapitre VII, f° 96)  \\ C’est la première fois qu’on voit monseigneur. Son portrait (//Ibid.//, deuxième plan détaillé du chapitre VIII, f° 106) \\
Il faudrait, pour première condition, qu’il /mon livre/ pût être mis entre toutes les mains (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 217/1)  \\ (…) Voici donc le premier jet du plan (//Ibid.//, f°235/19)  \\ (…) \\ (…) Il faut absolument que la première apparition se fasse dans le jardin, dans du soleil, ou dans un terrain vague à côté (//Ibid.//, f° 256/39)  \\ (…) Le premier /chapitre/ s’est passé dans la chambre d’Angélique, le second dans le terrain vague, le troisième chez les Hubert, et le quatrième devrait encore se passer dans la chambre d’Angélique (//Ibid.//, f° 261/44)  \\ (…) Par exemple le premier  \\ épisode : le sauvetage d’un linge (…) puis l’épisode du linge étalé (//Ibid.//, f°s 292/75-293/76). Il faudrait, pour première condition, qu’il /mon livre/ pût être mis entre toutes les mains (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 217/1)  \\ (…) Voici donc le premier jet du plan (//Ibid.//, f°235/19)  \\ (…) \\ (…) Il faut absolument que la première apparition se fasse dans le jardin, dans du soleil, ou dans un terrain vague à côté (//Ibid.//, f° 256/39)  \\ (…) Le premier /chapitre/ s’est passé dans la chambre d’Angélique, le second dans le terrain vague, le troisième chez les Hubert, et le quatrième devrait encore se passer dans la chambre d’Angélique (//Ibid.//, f° 261/44)  \\ (…) Par exemple le premier  \\ épisode : le sauvetage d’un linge (…) puis l’épisode du linge étalé (//Ibid.//, f°s 292/75-293/76).
Ligne 332: Ligne 332:
Comme figure prendre le père Martin ou plutôt Auguste Voyer (MS NAF 10329 La Terre  F° 13 – Personnages, Louis Fouan)  \\ Je prends pour type madame Burneron, le nez en plus (//Ibid.//,  F° 24 – Personnages, Fany Fouan)  \\ Prendre le caractère de madame Burneron (//Ibid.//,  F° 24)  \\ Comme situation, richesse et influence, prendre les Martin (//Ibid.//,  F° 25)  \\ – Prise dignement (//Ibid.//,  F° 61 – Personnages, Monsieur Charles)  \\ Prendre Mallet (//Ibid.//,  F° 105 – Personnages, Maître Baillehache)  \\ Prendre Goussu, un petit homme sanguin, violet (//Ibid.//,  F° 107 – Personnages, Patoir) Comme figure prendre le père Martin ou plutôt Auguste Voyer (MS NAF 10329 La Terre  F° 13 – Personnages, Louis Fouan)  \\ Je prends pour type madame Burneron, le nez en plus (//Ibid.//,  F° 24 – Personnages, Fany Fouan)  \\ Prendre le caractère de madame Burneron (//Ibid.//,  F° 24)  \\ Comme situation, richesse et influence, prendre les Martin (//Ibid.//,  F° 25)  \\ – Prise dignement (//Ibid.//,  F° 61 – Personnages, Monsieur Charles)  \\ Prendre Mallet (//Ibid.//,  F° 105 – Personnages, Maître Baillehache)  \\ Prendre Goussu, un petit homme sanguin, violet (//Ibid.//,  F° 107 – Personnages, Patoir)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Puis le jeune homme revient et l’idylle reprise (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 220/4). \\ (…) Je prends donc une jeune fille et je raconte ses amours et son mariage (//Ibid.//, 227/11)  \\ (…) Je reprends Angélique ignorante rêvant la vie à travers la vie des saints (//Ibid.//, f° 253/37)  \\ (…) je pourrais peut-être prendre le château de Chateaudun, avec une rivière (//Ibid.//, f° 309). \\ Puis le jeune homme revient et l’idylle reprise (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 220/4). \\ (…) Je prends donc une jeune fille et je raconte ses amours et son mariage (//Ibid.//, 227/11)  \\ (…) Je reprends Angélique ignorante rêvant la vie à travers la vie des saints (//Ibid.//, f° 253/37)  \\ (…) je pourrais peut-être prendre le château de Chateaudun, avec une rivière (//Ibid.//, f° 309). \\
Hautecoeur (…) des parties de ses anciens remparts, et des portes (prendre Coucy) (MS NAF 10324, Le Rêve, Notes Hautecoeur, f° 258-259) \\ Hautecoeur (…) des parties de ses anciens remparts, et des portes (prendre Coucy) (MS NAF 10324, Le Rêve, Notes Hautecoeur, f° 258-259) \\
Ligne 363: Ligne 363:
préparer la giffle (sic). (NAF Ms. 10313, Nana. F°48- Plan) \\ Préparer le coup de tête pour Fontan. (//Ibid.// F°67). préparer la giffle (sic). (NAF Ms. 10313, Nana. F°48- Plan) \\ Préparer le coup de tête pour Fontan. (//Ibid.// F°67).
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Si je fais vivre Angélique, il faudra lui préparer un hôtel : à dire (MS NAF 10324, Le Rêve, Notes Hautecoeur, f° 256) \\Préparer donc, en faire un résultat, un cri (//Ibid.//, deuxième plan détaillé du chapitre VII, f° 98 )  \\ Reprendre la description de la chambre (13) et surtout de la façade pour la montée de Félicien (5). (…) Préparer ainsi la montée par les jambes de force (//Ibid.//, premier plan du chapitre VII, f° 103) Si je fais vivre Angélique, il faudra lui préparer un hôtel : à dire (MS NAF 10324, Le Rêve, Notes Hautecoeur, f° 256) \\Préparer donc, en faire un résultat, un cri (//Ibid.//, deuxième plan détaillé du chapitre VII, f° 98 )  \\ Reprendre la description de la chambre (13) et surtout de la façade pour la montée de Félicien (5). (…) Préparer ainsi la montée par les jambes de force (//Ibid.//, premier plan du chapitre VII, f° 103)
Ligne 385: Ligne 385:
Dès lors le plaisir que j’ai indiqué plus haut reste à peu près le même. (NAF Ms. 10313, Nana. F°232- Ebauche) \\ Il faut serrer le plan d’un peu plus près. (//Ibid.// F°233). Dès lors le plaisir que j’ai indiqué plus haut reste à peu près le même. (NAF Ms. 10313, Nana. F°232- Ebauche) \\ Il faut serrer le plan d’un peu plus près. (//Ibid.// F°233).
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Se méfier. Garder les pauvres pour plus loin, car ils sont encore bien près (MS NAF 10324, Le Rêve premier plan du chapitre VI, f° 91) Se méfier. Garder les pauvres pour plus loin, car ils sont encore bien près (MS NAF 10324, Le Rêve premier plan du chapitre VI, f° 91)
Ligne 400: Ligne 400:
==== PRÉSENT ==== ==== PRÉSENT ====
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Félicien (…) Dans le présent chapitre, il n’est pas même nommé (MS NAF 10323, Premier plan du chapitre IV, f° 63)  \\ Le présent chapitre doit expliquer cela, son trouble (//Ibid.//, premier plan du chapitre VI, f° 88) Félicien (…) Dans le présent chapitre, il n’est pas même nommé (MS NAF 10323, Premier plan du chapitre IV, f° 63)  \\ Le présent chapitre doit expliquer cela, son trouble (//Ibid.//, premier plan du chapitre VI, f° 88)
Ligne 439: Ligne 439:
Train de domestiques, de voiture, de loyer. - Presque pas de nourriture. (NAF Ms. 10313, Nana. F°257/6- Notes). Train de domestiques, de voiture, de loyer. - Presque pas de nourriture. (NAF Ms. 10313, Nana. F°257/6- Notes).
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Il faut que je pousse les choses jusqu’à la mort presque (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 238/22)  \\ (…) leur inquiétude d’avoir à élever ce rejeton (…) jusqu’au regret presque (//Ibid.//, f° 283/66). Il faut que je pousse les choses jusqu’à la mort presque (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 238/22)  \\ (…) leur inquiétude d’avoir à élever ce rejeton (…) jusqu’au regret presque (//Ibid.//, f° 283/66).
Ligne 546: Ligne 546:
Un mari fera d’elle [Estelle Muffat] tout ce qu’il voudra. Une chose, un problème. A quoi peut-elle penser et que peut-il y avoir en elle ? (NAF Ms. 10313, Nana. F°190- Personnages). Un mari fera d’elle [Estelle Muffat] tout ce qu’il voudra. Une chose, un problème. A quoi peut-elle penser et que peut-il y avoir en elle ? (NAF Ms. 10313, Nana. F°190- Personnages).
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Les éléments du problème à résoudre restent d’ailleurs toujours les mêmes : pureté, psychologie, au delà (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 227/11) Les éléments du problème à résoudre restent d’ailleurs toujours les mêmes : pureté, psychologie, au delà (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 227/11)
Ligne 671: Ligne 671:
==== PSYCHOLOGIE (-QUE) ==== ==== PSYCHOLOGIE (-QUE) ====
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Puisqu’on m’accuse de ne pas faire de psychologie, je voudrais forcer les gens à confesser que je suis un psychologue. De la psychologie donc, ou ce qu’on appelle  \\ ainsi (!), c’est à dire une lutte d’âme (…) De la psychologie, lutte d’âme (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f°s 217/1-218/2-) \\ (…) La psychologie en mettant un combat chez le quadragénaire (//Ibid.//, f° 221/5)  \\ (…) Tout cela à étudier psychologiquement (//Ibid.//, f° 222/6) \\ (…) Au milieu un débat pour me donner la psychologie (//Ibid.//, f° 224/8) \\ (…) Cela me donnerait donc une certaine lutte, une certaine psychologie (//Ibid.//, f° 225/9)  \\ (…) Les éléments du problème à résoudre restent d’ailleurs toujours les mêmes : pureté, psychologie, au delà (//Ibid.//, f° 227/11) \\ (…) C’est ce qui fait le combat, la psychologie (//Ibid.//, f° 231/15)  \\ (…) Là toute la lutte, toute la psychologie de Marguerite (//Ibid.//, f° 237/21)  \\ (…) Et le renoncement, mysticisme. Toute une psychologie particulière (//Ibid.//, f° 238 /22)  \\ (…) Le saut en arrière, étudier ça psychologiquement, son bonheur et sa terreur (//Ibid.//, f° 259/42)  \\ (…) Je voulais une lutte psychologique, et c’est ici qu’il faudrait la mettre (//Ibid.//, f° 271/54)  \\ (…) La psychologie est là dans cette lutte (//Ibid.//, f° 284/67)  \\ (…) donner une grande place possible à la lutte psychologique (//Ibid.//, f° 295/78)  \\ (…) Seulement, Félicien m’inquiète davantage comme solidité psychologique (//Ibid.//, f° 297/80) \\ Puisqu’on m’accuse de ne pas faire de psychologie, je voudrais forcer les gens à confesser que je suis un psychologue. De la psychologie donc, ou ce qu’on appelle  \\ ainsi (!), c’est à dire une lutte d’âme (…) De la psychologie, lutte d’âme (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f°s 217/1-218/2-) \\ (…) La psychologie en mettant un combat chez le quadragénaire (//Ibid.//, f° 221/5)  \\ (…) Tout cela à étudier psychologiquement (//Ibid.//, f° 222/6) \\ (…) Au milieu un débat pour me donner la psychologie (//Ibid.//, f° 224/8) \\ (…) Cela me donnerait donc une certaine lutte, une certaine psychologie (//Ibid.//, f° 225/9)  \\ (…) Les éléments du problème à résoudre restent d’ailleurs toujours les mêmes : pureté, psychologie, au delà (//Ibid.//, f° 227/11) \\ (…) C’est ce qui fait le combat, la psychologie (//Ibid.//, f° 231/15)  \\ (…) Là toute la lutte, toute la psychologie de Marguerite (//Ibid.//, f° 237/21)  \\ (…) Et le renoncement, mysticisme. Toute une psychologie particulière (//Ibid.//, f° 238 /22)  \\ (…) Le saut en arrière, étudier ça psychologiquement, son bonheur et sa terreur (//Ibid.//, f° 259/42)  \\ (…) Je voulais une lutte psychologique, et c’est ici qu’il faudrait la mettre (//Ibid.//, f° 271/54)  \\ (…) La psychologie est là dans cette lutte (//Ibid.//, f° 284/67)  \\ (…) donner une grande place possible à la lutte psychologique (//Ibid.//, f° 295/78)  \\ (…) Seulement, Félicien m’inquiète davantage comme solidité psychologique (//Ibid.//, f° 297/80) \\
Ligne 688: Ligne 688:
PUBLIC PUBLIC
Voir aussi : Lecteur Voir aussi : Lecteur
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
C’est dans l’autre chapitre qu’Angélique et que le public va savoir qui est Félicien (MS NAF 10323, Le Rêve, premier plan du chapitre VII, f° 103) C’est dans l’autre chapitre qu’Angélique et que le public va savoir qui est Félicien (MS NAF 10323, Le Rêve, premier plan du chapitre VII, f° 103)
Ligne 695: Ligne 695:
PUBLICATION PUBLICATION
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
\\ (…) J’en arrive ainsi à la Légende dorée. Citations en vieux langage . En dehors de ses quelques livres classiques étroits et secs, la légende (…) Il est là depuis sa publication (MS NAF 10323, 2ème plan détaillé du chapitre II, f° 20) \\ (…) J’en arrive ainsi à la Légende dorée. Citations en vieux langage . En dehors de ses quelques livres classiques étroits et secs, la légende (…) Il est là depuis sa publication (MS NAF 10323, 2ème plan détaillé du chapitre II, f° 20)
Ligne 718: Ligne 718:
je veux peindre d’abord, en bas, l’amour du paysan pour la terre, un amour immédiat, la possession du plus de terre possible, la passion d’en avoir beaucoup, parce qu’elle est à ses yeux la forme de la richesse ; puis, en m’élevant, l’amour de la terre nourricière, la terre dont nous tirons tout, notre être, notre substance, notre vie, et où nous finissons par retourner. (MS NAF 10.328, La Terre, f° 400/1 - Ebauche)  \\ (…). Le paysan qui ne possédait rien, puis qui a possédé un jour, comment et quand ? (//Ibid.//, f°  401/2)  \\ (…)Puis, comme ils sont vieux, ils font un partage entre vifs (//Ibid.//, f°  403/4) Et, dès lors, la querelle dans la famille, tout le roman sera l’histoire de ce partage : d’abord, l’idée du partage chez le père et la mère, puis le partage (//Ibid.//, f°  403/4)  \\ (…). Puis, Bonhomme enragé a du [sic] quitter la maison et est allé habiter un village voisin. (//Ibid.//, f°  410/11)  \\ (…) et je préfèrerait [sic] plutôt la lui faire épouser, puis la faire tuer, la ruiner ; et il se réengagerait. (//Ibid.//, f°  411/12) Et relier cela avec le vieux père qui à la fin déterminera le mariage, par une menace de le déshériter. Puis mort de Louise, tuée par Bonhomme ( ?) et le lot enfin lui revenant. (//Ibid.//, f°  416/17)  \\ (…) Plus tard, elle se débattra contre Bonhomme, à chaque fois ; puis vaincue, se laissera faire, et n’en parlera pas. Des coups terrible [sic] chaque fois. Puis, pour la mort, il faudra que j’aie un coup encore ( ?). (//Ibid.//, f° 431/32)  \\ (…) D’abord, il [Jean Macquart] la [Louise] traite en gamine ; puis, il plaisante librement, il la mène à la vache ; et comment elle se donne. Leur amour ardent. Leur intérêt n’est que là. (//Ibid.//, f° 432/33)  \\ (…) Son acharnement contre lui, son besoin de brutalité (le désir du mâle en dessous) ; et à la fin, la scène dans le champ : elle croit qu’il va la brutaliser, puis quand il la prend, le fameux regard qu’ils échangent ; et elle le subit ; puis il la lance contre la faux. (//Ibid.//F° 434/35)  \\ (…) Palmyre (…) Comment elle prend la frasque de Bonhomme avec sa sœur : c’est pas vrai et en tous [sic] cas tant pis pour elle. Puis se mettant à la détester et donnant raison à son mari, même lorsqu’il la bat. Se défendant, la battant à son tour. (//Ibid.//, f° 441/42)  \\ (…) c’est à dire que le vieux père auraient [sic] eu deux frères, l’oncle, et un autre qui aurait réalisé ses terres, pour acheter la maison. Il s’est marié, a fait élever sa fille dans un couvent voisin ; puis quand il s’est retiré avec sa femme, au moment de lâcher cette maison si bonne, il s’est décidé à marier sa fille et à lui céder la maison (//Ibid.//, f° 468/60)  \\ (…) Voilà donc Bonhomme intéressé, agissant dans l’affaire ; et ce pourra être Jean, lors de son mariage, qui acceptera, pour faire plaisir à la ferme. Puis, les accusations, ce qui suit. (//Ibid.//, f° 474/66)  \\ (…) Puis, le candidat (vaguement orléaniste lui aussi) ayant eu des velléités d’indépendance et ayant déplu lui aussi, il est lâché par les autorités, par le préfet qui en patronne un autre. (//Ibid.//, f° 476/68)  \\ (…) D’abord j’aurais les querelles des femmes pour la communion, lorsqu’il voudrait que les enfants aillent à l’autre commune. Puis, ce prêtre venant par tous les temps serait plus intéressant. (//Ibid.//, f° 478/70)  \\ (…) Je suis un peu ennuyé d’un adultère à la ferme. Il faudrait [sic] mieux peut-être y avoir une servante maîtresse , montée du village, tenant le fermier. Ce serait mieux déjà, cela ne rappellerait pas les Hennebeau. Puis, cela est dans les mœurs de la campagne. (//Ibid.//, f° 489/81)  \\ (…) Resté avec la servante avec laquelle il couche (une petite fille du village, beaucoup plus jeune que lui, qui le domine, et finit par coucher avec tous les garçons sans qu’il le sache d’abord. Puis, quand il s’en aperçoit. Elle est avec Jean, ensuite elle se donne à la brute. (//Ibid.//, f° 490/82) je veux peindre d’abord, en bas, l’amour du paysan pour la terre, un amour immédiat, la possession du plus de terre possible, la passion d’en avoir beaucoup, parce qu’elle est à ses yeux la forme de la richesse ; puis, en m’élevant, l’amour de la terre nourricière, la terre dont nous tirons tout, notre être, notre substance, notre vie, et où nous finissons par retourner. (MS NAF 10.328, La Terre, f° 400/1 - Ebauche)  \\ (…). Le paysan qui ne possédait rien, puis qui a possédé un jour, comment et quand ? (//Ibid.//, f°  401/2)  \\ (…)Puis, comme ils sont vieux, ils font un partage entre vifs (//Ibid.//, f°  403/4) Et, dès lors, la querelle dans la famille, tout le roman sera l’histoire de ce partage : d’abord, l’idée du partage chez le père et la mère, puis le partage (//Ibid.//, f°  403/4)  \\ (…). Puis, Bonhomme enragé a du [sic] quitter la maison et est allé habiter un village voisin. (//Ibid.//, f°  410/11)  \\ (…) et je préfèrerait [sic] plutôt la lui faire épouser, puis la faire tuer, la ruiner ; et il se réengagerait. (//Ibid.//, f°  411/12) Et relier cela avec le vieux père qui à la fin déterminera le mariage, par une menace de le déshériter. Puis mort de Louise, tuée par Bonhomme ( ?) et le lot enfin lui revenant. (//Ibid.//, f°  416/17)  \\ (…) Plus tard, elle se débattra contre Bonhomme, à chaque fois ; puis vaincue, se laissera faire, et n’en parlera pas. Des coups terrible [sic] chaque fois. Puis, pour la mort, il faudra que j’aie un coup encore ( ?). (//Ibid.//, f° 431/32)  \\ (…) D’abord, il [Jean Macquart] la [Louise] traite en gamine ; puis, il plaisante librement, il la mène à la vache ; et comment elle se donne. Leur amour ardent. Leur intérêt n’est que là. (//Ibid.//, f° 432/33)  \\ (…) Son acharnement contre lui, son besoin de brutalité (le désir du mâle en dessous) ; et à la fin, la scène dans le champ : elle croit qu’il va la brutaliser, puis quand il la prend, le fameux regard qu’ils échangent ; et elle le subit ; puis il la lance contre la faux. (//Ibid.//F° 434/35)  \\ (…) Palmyre (…) Comment elle prend la frasque de Bonhomme avec sa sœur : c’est pas vrai et en tous [sic] cas tant pis pour elle. Puis se mettant à la détester et donnant raison à son mari, même lorsqu’il la bat. Se défendant, la battant à son tour. (//Ibid.//, f° 441/42)  \\ (…) c’est à dire que le vieux père auraient [sic] eu deux frères, l’oncle, et un autre qui aurait réalisé ses terres, pour acheter la maison. Il s’est marié, a fait élever sa fille dans un couvent voisin ; puis quand il s’est retiré avec sa femme, au moment de lâcher cette maison si bonne, il s’est décidé à marier sa fille et à lui céder la maison (//Ibid.//, f° 468/60)  \\ (…) Voilà donc Bonhomme intéressé, agissant dans l’affaire ; et ce pourra être Jean, lors de son mariage, qui acceptera, pour faire plaisir à la ferme. Puis, les accusations, ce qui suit. (//Ibid.//, f° 474/66)  \\ (…) Puis, le candidat (vaguement orléaniste lui aussi) ayant eu des velléités d’indépendance et ayant déplu lui aussi, il est lâché par les autorités, par le préfet qui en patronne un autre. (//Ibid.//, f° 476/68)  \\ (…) D’abord j’aurais les querelles des femmes pour la communion, lorsqu’il voudrait que les enfants aillent à l’autre commune. Puis, ce prêtre venant par tous les temps serait plus intéressant. (//Ibid.//, f° 478/70)  \\ (…) Je suis un peu ennuyé d’un adultère à la ferme. Il faudrait [sic] mieux peut-être y avoir une servante maîtresse , montée du village, tenant le fermier. Ce serait mieux déjà, cela ne rappellerait pas les Hennebeau. Puis, cela est dans les mœurs de la campagne. (//Ibid.//, f° 489/81)  \\ (…) Resté avec la servante avec laquelle il couche (une petite fille du village, beaucoup plus jeune que lui, qui le domine, et finit par coucher avec tous les garçons sans qu’il le sache d’abord. Puis, quand il s’en aperçoit. Elle est avec Jean, ensuite elle se donne à la brute. (//Ibid.//, f° 490/82)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Elle dit toute la situation : l’orgueil nobiliaire de l’évêque, la rigidité ; puis la fortune immense ; enfin Félicien fiancé, marié presque (MS NAF 10323, Ebauche, f° 264/47) Elle dit toute la situation : l’orgueil nobiliaire de l’évêque, la rigidité ; puis la fortune immense ; enfin Félicien fiancé, marié presque (MS NAF 10323, Ebauche, f° 264/47)
Ligne 746: Ligne 746:
PUR / PURETÉ (style) / PURIFIER / PUREMENT PUR / PURETÉ (style) / PURIFIER / PUREMENT
Voir aussi : chaste ; simple. Voir aussi : chaste ; simple.
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Ces choses ne seront pures que si je les fais purement (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 222/6)  \\ Toucher à cela avec beaucoup de délicatesse pour rester pur (//Ibid.//, f° 250/34)  \\ je veux que la pureté soit absolue dans la forme, dans la façon de traiter le roman (//Ibid.//, f° 284/67)  \\ J’aimerais mieux qu’elle mourut /sic/ dans son triomphe . Cela est plus grand, plus pur, plus éthéré (//Ibid.//, f° 303/86) Ces choses ne seront pures que si je les fais purement (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 222/6)  \\ Toucher à cela avec beaucoup de délicatesse pour rester pur (//Ibid.//, f° 250/34)  \\ je veux que la pureté soit absolue dans la forme, dans la façon de traiter le roman (//Ibid.//, f° 284/67)  \\ J’aimerais mieux qu’elle mourut /sic/ dans son triomphe . Cela est plus grand, plus pur, plus éthéré (//Ibid.//, f° 303/86)
Ligne 758: Ligne 758:
PYRAME ET THISBÉ PYRAME ET THISBÉ
Héros d’une des « Métamorphoses » d’Ovide. Héros d’une des « Métamorphoses » d’Ovide.
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Les images collées contre le mur, Pyrame et Thisbé (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 225/9-) Les images collées contre le mur, Pyrame et Thisbé (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 225/9-)

Outils personnels
Boîte à outils