Essai de nouvelle page



G)- Points de suspension

Le Ventre de Paris (1873)

Le poser pour le type futur, selon le portrait de C… (MS NAF 10338, Le Ventre de Paris, Ebauche, f°112)
Un employé, gros, (…) distribue les bulletins : «  Eh ! là-bas, avançons… Combien avez-vous de mètres ? Cinq ?… » (Ibid., f°166)
Des conversations s’établissent : « Vends-tu pour cent sous […) ça fera neuf francs… » (Ibid., f° 169)
Chaque médaille est ainsi : dans une couronne de laurier, le nom puis : primé à l’exposition de… En exergue : Ministre du commerce (Ibid., f° 195)

La faute de l’Abbé Mouret (1875)

Comme Serge est assez pauvre d’esprit, ses supérieurs l’envoie [sic] aux Artauds ; il n’a plus sa mère pour le soutenir et le pousser… (MS NAF 10294, La Faute de l’abbé Mouret, Les personnages, f° 17)

Lourdes (1894)

Mais le baron Suire est là aussi, et Pierre (…) songe à lui demander directement la permission pour Marie, qui désire [de biffé] passer à la Grotte. Il peut l’autoriser. « Dites à Mme de Jonquière… » (NAF MS 1455 Lourdes, Deuxième ébauche 331)
Plus tard peut-être, si la dévotion diminuait, on ferait revenir le corps (en conversation : Ah ! vous les verriez…) (Ibid. F°473)
H)- ETC.

La Conquête de Plassans (1874)

Tableau de l’intérieur ; il refuse le luxe à sa femme, etc. (MS NAF 10280, La Conquête de Plassans, Ebauche, F° 19)
Donc une brouille, incompathie d’humeur, etc. (Ibid.F°20)
première période, sa soumission et sa tendresse pour son mari. Puis révolte contre son avarice, sa froideur,etc. Et enfin (…) chûte dans la religion (Ibid.F°22)
J’ai un ou deux jeunes abbés, l’abbé brave homme, l’abbé légitimiste et politique, etc. (Ibid. F°23)
Le sous-préfet, le maire à l’incendie, avec les pompiers, etc. (Ibid.F°26)

M. Delangre rêve de la candidature, etc. (NAF MS 10.280 La Conquête de Plassans, Plan IV F° 6)
Mouret très honnête homme, etc. (MS NAF 10280, La Conquête de Plassans, Ebauche, F° 34)

La Terre (1887)

Les bédouines violées et éventrées, les razzias, les bédouins auxquels on coupe les oreilles, etc. (MS NAF 10329 La Terre f° 19 – Personnages, Hyacinthe Fouan)
Ils ont fait plusieurs métiers, café, etc. (Ibid., F° 58 – Personnages, Monsieur Charles)
« Que voulez vous ? ils s’entêtent, ils ignorent ; […] ; ils ne traitent pas le sol comme il le demande ; […], ne le fument pas rationnellement, etc. – Seulement, il faut avouer qu’ils ne peuvent guère employer les mêmes moyens que nous, pour leurs petites parcelles : les mécaniques, etc. » (Ibid., F° 72 – Personnages, Alexandre Hourdequin)
S’inquiéter des dates pour les élections 63, 69 etc. (Ibid., F° 111 – Personnages, M. de Chédeville)

Lourdes (1894)

Cela n’entrave pas le mouvement de la science, mais expliquer comment cela se produit. Le moment politique aussi, Léon XIII, le socialisme religieux, etc. – (NAF MS 1455 Lourdes, Deuxième ébauche, F° 41)
Il veut un idéal plus humain, du bonheur sur cette terre, le partage des richesses, il a un besoin immense de justice : de là le socialisme actuel, les collectivistes, etc. (…). (Ibid. F° 52)
Le petit brancardier, un peu poseur, guêtre, etc. Il vient depuis trois ans à Lourdes avec la pensée de s’y choisir une femme. (Ibid. F° 102)
Ce [f biffé] wagon où l’on fait tout, manger, dormir, etc. (Ibid. F° 139)
Aumônes. Souscriptions. 50 fr. pour un malade, etc. (…) Relire le départ du train blanc, de Paris. Toutes les heures et tous les détails y sont, cantiques, prières, etc. Organisation (Ibid. F° 145)
Et l’interrogatoire. De quel village est-elle [Sophie Couteau], près [d’Angers biffé] de Poitiers, quel est son père, sa mère. Plus tard, le médecin, etc., le curé. (Ibid. F° 192)
Surtout, on vient pour les guérisons.
Mais faire la part de ceux qui viennent demander la conversion de quelqu’un, etc. dans un but moral. (Ibid. F°s 200-201)
Et tout de suite Bernadette à Bartrès (…), comment elle s’y trouvait chez une nourrice à l’aise. Pauvreté de ses parents, etc. (Ibid. F° 204)
Les paroles répétées, elle [Bernadette] les avait entendues. Où ? (Salette, etc.). (Ibid. F° 207)
[Bernadette] Une dégénérée, une enfantine (charmante, honnête etc.) (Ibid. F° 208)
Et une description de la gare d’après mes notes. Buvette, brancardiers, bancs, horloge éclairée, salles d’attente, etc. (Ibid. F° 223)
Tout le wagon vidé, [emmene biffé] les malades emmenés par les hospitaliers, empilés [par biffé] dans des voitures, etc. (Ibid. F° 234)
Tous les détails, la façon dont on procède pour les malades : les pancartes, les lits, les numéros d’ordre, etc. – (Ibid. F° 244)
Description de la salle, peinte en blanc, mur, fenêtres, etc. Les 20 lits. (Ibid. F° 244)
Jeunes filles du meilleur monde, en tablier blanc, avec la médaille etc., servaient les malades. (Ibid. F° 255)
Les plaies d’origine nerveuse [en interligne : la foi qui guérit. Phénomène de la nutrition.], etc. (Ibid. F° 282)
Tous les autres personnages sont revenus : Bonamy, Dargelès, Raboin, le journaliste de Paris, etc. (Ibid. F° 282)
Mauvaise installation, organisation défectueuse, aucune certitude vraiment scientifique, contrôle nul, etc. (Ibid. F° 292)
Toute la salle Sainte-Claire, la nuit. (…) Les odeurs, les malades satisfaisant leurs besoins. Les uns dormant, les autres se plaignant, mangeant, etc. (Ibid. F° 304)
Tous les personnages historiques, l’abbé Peyramale, l’évêque Mgr Laurence, le baron de Musy, le commissaire Jaconnet, etc. – (Ibid. F° 309)
J’aurai une autre scène au 1er chapitre de la 5ème. Mme Volmar pleure, etc. – (Ibid. F° 319)
L’entassement dans les hôtels, couloirs, promiscuité, etc. (Ibid. F° 328)
Des saucissons, des jambons, etc., des pains. La soupe, le café. Un grouillement énorme tout le monde à table – (…) Tout le plateau de la Merlasse, tel que je l’ai vu : boutiques avec les enseignes (?), buvettes sous les tentes, etc. – (Ibid. F° 332)
Si j’ai de la place, je donnerai là un peu de l’ancien Lourdes. Le moulin de Bernadette, le Lapaca, etc. (Ibid. F° 334)
Ce sera très bien, cette promenade à cinq, avec ces deux dames, en toilette claire, avec leurs ombrelles. Quelque chose de mondain, de très joli, pour faire opposition à l’hôpital, etc. – (Ibid. F° 343)
Le nouveau Lourdes, buvettes, enseignes etc. (Eb. 163). Les anciens usages, (…) les dons etc. (Ibid. F° 349)
Les pères de la Grotte, histoire (G.B. 187). Expédition de l’eau, etc. (188). (Ibid. F° 350)
Il [le baron Suire] [a biffé] fait visiter la Grotte [en interligne : (M.V. 107)] à Pierre : tout l’intérieur décrit, les cierges, les ustensiles, la roche que l’on baise, les lettres qu’on jette [en interligne : M.V. 79], l’argent, etc. (Ibid. F° 367)
Quelqu’un peut être là, le baron Suire, et lui donner les détails, la Grotte par tous les temps, l’hiver, etc. (Ibid. F° 375)
Et le morceau de ce que seraient devenues
les choses, si elle [Bernadette] avait eu le tempérament d’en prendre la direction. Qu’on s’imagine. etc. – (Ibid. F°s 386-387)
Dès le premier moment, la pensée de faire de la Grotte une puissance (…). Les constructions, etc. (…) Le montrer, lui [Peyramale], curé fervent de Lourdes, aimant sa paroisse, sa ville, et voulant que la Grotte soit une dépendance de la paroisse (on y viendra en procession, etc.). (Ibid. F°388)
Et finir par tous les travaux faits, à la Grotte, les pèlerins, la crypte, la Basilique, le Rosaire, les rampes, l’Abri, les jardins, les quais, le pont. etc. (Ibid. F° 389)
Je pose la Grotte tout d’abord, avec ses cierges qui brasillent, ses bouquets, etc. (Ibid. F° 415)
Et le cortège [en interligne : sacré] dans l’immense encens du domaine de la Vierge. Le château, les collines, la basilique, les rampes, etc.. (Ibid. F° 449)
La Crypte et la Basilique (éb. 118). Avec le Rosaire et les rampes 4 millions. Avec le pont, le quai, l’hôpital du Salut, etc., 6 millions. – (Ibid. F° 467)
La Basilique tout à l’heure si éclatante de lumière, si débordante de foule, emplie d’encens et de cantiques. Et ici la ruine, les pierres mangées, etc. (Ibid. F° 475)
Pour que Pierre soit mêlé, le mieux est de faire qu’on l’appelle, quand on trouve Mme Chaise agonisante ou morte, pour [l’ex biffé] la confession, etc. – (Ibid. F° 486)
Mais la conversation, M. de Guersaint racontant son excursion, décrivant le Gave (…), les montagnes, etc. Gavarnie surtout. (Ibid. F° 489)
En sera-t-il de même pour Lourdes ? Ce qui fait penser que cela durera : la bonne foi, la grâce, etc., etc. (Ibid. F° 496)
L’ancien Lourdes avec Barbet, etc., (éb. 191) – (Ibid. F° 509)
Le nouveau Lourdes, buvettes, mangeaille, etc. (éb. 163[)]. (Ibid. F° 509)
Les brancardiers sont là (…). Des brancards, de petites voitures, des coussins, etc. (Ibid. F° 510)
Ils [Berthaud, Gérard et le baron Suire] s’assurent que le train est bien là, etc. (Ibid. F° 511)
L’idée que cette vie est une dure épreuve, la fait prendre en haine ; et la paralysie de la volonté, le dégoût de l’action, l’abandon à la tyrannie, etc. (Ibid. F° 526)
La description reprise, les malades et les pèlerins, les deux sœurs, madame de Jonquière [et s biffé] etc. (Ibid. F° 533)
[en interligne : Ce sont des détails du wagon qu’elle revoit et lui donnent la crise. Je l’avais encore, elle s’appuyait là, etc.] (Ibid. F°534)
Et elle [la Grivotte] s’évanouit, elle râle. La face redevient livide. La faiblesse, la toux, etc. (Ibid. F° 539)
On tâche de consoler Mme Vincent, et ce qu’elle répond. Oui, son mari est mort, sa fille est morte. Elle va se remettre au travail. Etc. (Ibid. F° 557)
Mais Bernadette aussi est de la souffrance. C’est elle la victime, la sacrifiée, l’escamotée, la femme malade etc. (Ibid. F° 564)
Tenir compte de ceux qui viennent dans le but de demander la conversion de quelqu’un, etc., dans un but moral. (Ibid. F° 565)
Si elle [Bernadette] [el biffé] avait été une dominatrice (…), elle serait devenue là-bas prêtresse, papesse, etc. (…) Ne pas oublier sa réponse à un prêtre qui avait assisté au Couronnement de la Vierge, en 76, vers la fin, et qui revint lui rendre compte de la splendeur des cérémonies, 35 évêques, etc. (Ibid. F° 574)
Ce qu’il [Pierre] a dit dans le bureau des constatations, le relire. « Non, non ! si l’on ne sait pas tout, ce n’est pas un argument, etc. » Son credo. – (Ibid. F° 584)
Je la [Bernadette] montre ce qu’elle aurait été, pas heureuse certes, mais vivante. Retour à Bartrès, mariée avec des enfants, etc. (Ibid. F° 591)

Marguerite Bobe, très faible, paralysie. Crise d’étouffement. Dans la piscine, en sort pleine de force et de santé. Fait des kilomètres etc. (255). (MS NAF 1456, Lourdes, Deuxième ébauche Fo 140 – Notes sur les Miracles)
L’histoire de Lourdes a été écrite en entier par des médecins. Dozous, Vergez, ou St-Maclou, etc. (Ibid. Fo 173 – Notes sur les Miracles)
Moelle, paralysie, etc. (Ibid. Fo 177 – Notes sur les Miracles)
Elles [les sœurs] ont des lampes à esprit de vin, elles y font du café, etc. qu’elles distribuent ensuite aux malades. (Ibid. Fo 184 – Notes sur le Départ de Paris)
Au moment du départ, on enlève les guidons blancs qu’on met dans le fourgon, et on y met aussi tout le matériel des hospitaliers, les brancards, les courroies, etc. (Ibid. Fo 185 – Notes sur le Départ de Paris)
Dieu a fait son œuvre, non, etc. – (Ibid. Fo 227 – Notes sur H. Lasserre)
Toujours les mêmes faits, dans le besoin d’illusion. Les fontaines qui coulent, les vierges qui parlent, etc. (Ibid. Fo 241 – Notes sur H. Lasserre)
De cent côtés, on adressait à l’Evêché les procès verbaux authentiques de guérisons. [Illisible], etc. (Ibid. Fo 250 – Notes sur H. Lasserre)

Travail (1901)

On n’y fabrique plus d'armes, de canons, etc. (MS NAF 10333, Travail, F°403)
des canons (acier fin) et des projectiles, ou pour des machines agricoles etc. (F°417)
Luc architecte, mais bâtisseur de ville, très préocuppé de l’avenir, organisation du travail etc. (F°420)
un pas immense (passage de l’âge de pierre à l’âge du fer). Il a pu dompter les bêtes etc. (F°424)


Outils personnels
Boîte à outils