Essai de nouvelle page

Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

wiki:page_-_periode [2009/02/27 09:11]
jplf
wiki:page_-_periode [2009/07/12 08:54] (version actuelle)
Ligne 1: Ligne 1:
-==== PAGE ====+==== PAGE ====
=== Le Ventre de Paris (1873) === === Le Ventre de Paris (1873) ===
Ligne 55: Ligne 55:
Parle, chante, indifféremment, par besoin de vertige et envie de tapage. (NAF Ms. 10313, Nana. F°241/1- Notes) \\ Elle veut monter à cheval comme Cora Pearl, se lancer par là. (//Ibid.// F°259/8) \\ [La mère] Finit par la [sa fille] vendre. (//Ibid.// F°260/15) \\ Elles sont flouées par de prétendus riches, qui ne paient pas. (//Ibid.// F°262/11) \\ Des jeunes idiots, les uns par chic, d’autres par toquade, se ruinant très bien. (//Ibid.// F°265/25) \\ L’abaissement de l’homme, l’abandon de tout pour le cul. Tous menés par la queue (…). \\ La scène de la réception de tous par la soubrette. (//Ibid.// F°268/28) \\ [Lambert-Thiboust] Il fuit le long des couloirs, finit par arriver chez le cocher. \\ Ils finissent par faire un bezigue. \\ Le mot de Valtesse surprise par un amant avec un jeune homme. (//Ibid.// F°277) \\ Mme Judic, à seize ans dans les Grandes demoiselles, épouse par amour Judic (…). (//Ibid.// F°280). Parle, chante, indifféremment, par besoin de vertige et envie de tapage. (NAF Ms. 10313, Nana. F°241/1- Notes) \\ Elle veut monter à cheval comme Cora Pearl, se lancer par là. (//Ibid.// F°259/8) \\ [La mère] Finit par la [sa fille] vendre. (//Ibid.// F°260/15) \\ Elles sont flouées par de prétendus riches, qui ne paient pas. (//Ibid.// F°262/11) \\ Des jeunes idiots, les uns par chic, d’autres par toquade, se ruinant très bien. (//Ibid.// F°265/25) \\ L’abaissement de l’homme, l’abandon de tout pour le cul. Tous menés par la queue (…). \\ La scène de la réception de tous par la soubrette. (//Ibid.// F°268/28) \\ [Lambert-Thiboust] Il fuit le long des couloirs, finit par arriver chez le cocher. \\ Ils finissent par faire un bezigue. \\ Le mot de Valtesse surprise par un amant avec un jeune homme. (//Ibid.// F°277) \\ Mme Judic, à seize ans dans les Grandes demoiselles, épouse par amour Judic (…). (//Ibid.// F°280).
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Un mot de la chapelle où sont enterrées les chatelaines (par les légendes)  (MS NAF 10323, Le Rêve, Second plan détaillé du chapitre III, f° 41)  \\ Sa physiologie par les actes (//Ibid.//, Deuxième plan détaillé du chapitre V, f° 73)  \\ C’est le fils de monseigneur. Il faudrait que tout d’un coup Angélique le dise elle-même à Hubertine (…) Aussitôt dans la foule je le ferai répéter par une conversation (//Ibid.//, deuxième plan détaillé du chapitre VIII, f° 109)  \\ Félicien (…) éloigné de son père, pourquoi rappeler (ce détail ne sera sans doute donné que par Hubertine. Mais le reste est donné par le jeune-homme lui-même. (…) Ce journal est donné par les visites du sous-inspecteur (//Ibid.//, Plan du chapitre IX, f° 125)  \\ Et j’ai la description de l’église qui m’est donnée par la cérémonie (//Ibid.//, deuxième plan détaillé du chapitre XIV, f° 185) Un mot de la chapelle où sont enterrées les chatelaines (par les légendes)  (MS NAF 10323, Le Rêve, Second plan détaillé du chapitre III, f° 41)  \\ Sa physiologie par les actes (//Ibid.//, Deuxième plan détaillé du chapitre V, f° 73)  \\ C’est le fils de monseigneur. Il faudrait que tout d’un coup Angélique le dise elle-même à Hubertine (…) Aussitôt dans la foule je le ferai répéter par une conversation (//Ibid.//, deuxième plan détaillé du chapitre VIII, f° 109)  \\ Félicien (…) éloigné de son père, pourquoi rappeler (ce détail ne sera sans doute donné que par Hubertine. Mais le reste est donné par le jeune-homme lui-même. (…) Ce journal est donné par les visites du sous-inspecteur (//Ibid.//, Plan du chapitre IX, f° 125)  \\ Et j’ai la description de l’église qui m’est donnée par la cérémonie (//Ibid.//, deuxième plan détaillé du chapitre XIV, f° 185)
Ligne 80: Ligne 80:
==== PARAGRAPHE ==== ==== PARAGRAPHE ====
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
La première communion (cette communion importante, un paragraphe) (MS NAF 10323, Le Rêve, premier plan détaillé du chapitre II, f° 33). La première communion (cette communion importante, un paragraphe) (MS NAF 10323, Le Rêve, premier plan détaillé du chapitre II, f° 33).
Ligne 116: Ligne 116:
62, 63 Juin. Le printemps, la fenaison. IV. Un chapitre dans le village. Des légumes. Le fouet. (…) Réapparition de Bonhomme. (MS NAF 10.328, La Terre, f°  500/2- Plan) 62, 63 Juin. Le printemps, la fenaison. IV. Un chapitre dans le village. Des légumes. Le fouet. (…) Réapparition de Bonhomme. (MS NAF 10.328, La Terre, f°  500/2- Plan)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Elle meurt (…) Cela me paraît beaucoup plus grand et beaucoup plus touchant (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 305/88)  \\ Cela me paraît arranger tout, je ne perds pas le blason, ni les légendes des mortes, ni rien de l’histoire des Hautecoeur (//Ibid.//, premier plan du chapitre III, f° 53) \\Hubert reparait avec son drame personnel (//Ibid.//, f° 269/52) \\ Elle meurt (…) Cela me paraît beaucoup plus grand et beaucoup plus touchant (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 305/88)  \\ Cela me paraît arranger tout, je ne perds pas le blason, ni les légendes des mortes, ni rien de l’histoire des Hautecoeur (//Ibid.//, premier plan du chapitre III, f° 53) \\Hubert reparait avec son drame personnel (//Ibid.//, f° 269/52) \\
Ligne 157: Ligne 157:
==== PARCE QUE ==== ==== PARCE QUE ====
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
j’aimais mieux l’évêque  \\ parce que lui-même faisait le miracle (MS NAF 10323, Le Rêve premier plan du chapitre XIII, f°s 177-178) j’aimais mieux l’évêque  \\ parce que lui-même faisait le miracle (MS NAF 10323, Le Rêve premier plan du chapitre XIII, f°s 177-178)
Ligne 234: Ligne 234:
puis quand il s’est retiré avec sa femme, au moment de lâcher cette maison si bonne, il s’est décidé à marier sa fille et à lui céder la maison (…). En parler absolument comme d’une maison de commerce.(MS NAF 10.328, La Terre, Ebauche, f° 468/60) puis quand il s’est retiré avec sa femme, au moment de lâcher cette maison si bonne, il s’est décidé à marier sa fille et à lui céder la maison (…). En parler absolument comme d’une maison de commerce.(MS NAF 10.328, La Terre, Ebauche, f° 468/60)
Parler de son rôle en 44 (MS NAF 10329 La Terre  F° 20 – Personnages, Hyacinthe Fouan)  \\ Parler de son rôle en 44 (MS NAF 10329 La Terre  F° 20 – Personnages, Hyacinthe Fouan)  \\
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
De sorte que, au chapitre suivant, je n’aurais qu’à parler des ruines qu’on voit par dessus l’évéché (MS NAF 10323, Le Rêve, premier plan du chapitre III, f° 51) De sorte que, au chapitre suivant, je n’aurais qu’à parler des ruines qu’on voit par dessus l’évéché (MS NAF 10323, Le Rêve, premier plan du chapitre III, f° 51)
Ligne 291: Ligne 291:
La comtesse devra avoir une origine particulière. (NAF Ms. 10313, Nana. F°231- Ebauche). La comtesse devra avoir une origine particulière. (NAF Ms. 10313, Nana. F°231- Ebauche).
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Le renoncement, mysticisme. Toute une psychologie particulière (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 238/22) Le renoncement, mysticisme. Toute une psychologie particulière (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 238/22)
Ligne 322: Ligne 322:
Je voudrais mettre en 1ère ligne la partie passionnelle, les amours de Jean avec Louise. (MS NAF 10.328, La Terre, f°  411/12- Ebauche)  \\ (…) Cette partie du partage me donne tout [sic] les personnages jusqu’au refus. La seconde partie serait pour le mariage de Bonhomme lorsque Palmyre et Louise ont perdu leur père. La troisième partie serait, en gros, la vie de Bonhomme avec sa femme et sa belle sœur, et surtout les amour [sic] de Jean avec celle-ci. Là Bonhomme couche avec Louise et ce que cela amène avec Jean. La quatrième partie , c’est le mariage de Jean avec Louise, la vente des biens, tout ce qui en résulte. La cinquième partie, c’est la débâcle totale, le roi Lear, Louise morte, Bonhomme triomphant ou non ; je voudrais non, une débâcle totale. Cela serait donc taillé sur le plan de « Germinal », en cinq partie [sic], avec de courts chapitres. (//Ibid.//, f°  423-24/24/25)  \\ (…)Enfin, la cinquième partie. Quelque chose de terrible. (//Ibid.//, f° 429/30)  \\ (…) Les paysans votant en grande majorité pour le gouvernement, pour le plus fort, celui qui assure la vente du grain. Et dès lors, je pourrais avoir deux élections contradictoires. Dans la première partie, ils votent pour un candidat officiel que le préfet leur recommande, ainsi que le maire, le fermier (celui-ci bonapartiste, vaguement monarchiste). (//Ibid.//, f° 475/67) Je voudrais mettre en 1ère ligne la partie passionnelle, les amours de Jean avec Louise. (MS NAF 10.328, La Terre, f°  411/12- Ebauche)  \\ (…) Cette partie du partage me donne tout [sic] les personnages jusqu’au refus. La seconde partie serait pour le mariage de Bonhomme lorsque Palmyre et Louise ont perdu leur père. La troisième partie serait, en gros, la vie de Bonhomme avec sa femme et sa belle sœur, et surtout les amour [sic] de Jean avec celle-ci. Là Bonhomme couche avec Louise et ce que cela amène avec Jean. La quatrième partie , c’est le mariage de Jean avec Louise, la vente des biens, tout ce qui en résulte. La cinquième partie, c’est la débâcle totale, le roi Lear, Louise morte, Bonhomme triomphant ou non ; je voudrais non, une débâcle totale. Cela serait donc taillé sur le plan de « Germinal », en cinq partie [sic], avec de courts chapitres. (//Ibid.//, f°  423-24/24/25)  \\ (…)Enfin, la cinquième partie. Quelque chose de terrible. (//Ibid.//, f° 429/30)  \\ (…) Les paysans votant en grande majorité pour le gouvernement, pour le plus fort, celui qui assure la vente du grain. Et dès lors, je pourrais avoir deux élections contradictoires. Dans la première partie, ils votent pour un candidat officiel que le préfet leur recommande, ainsi que le maire, le fermier (celui-ci bonapartiste, vaguement monarchiste). (//Ibid.//, f° 475/67)
Donc toute la première partie avec autorité, et finir cette première partie avec Fouan, travaillant encore peut-être (MS NAF 10329 La Terre f° 15 – Personnages, Louis Fouan)  \\ Un garçon de ferme, qui entre seulement à la seconde partie (//Ibid.//,  F° 77 – Personnages, Ferdinand Tron) Donc toute la première partie avec autorité, et finir cette première partie avec Fouan, travaillant encore peut-être (MS NAF 10329 La Terre f° 15 – Personnages, Louis Fouan)  \\ Un garçon de ferme, qui entre seulement à la seconde partie (//Ibid.//,  F° 77 – Personnages, Ferdinand Tron)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Toute une partie de rêve (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 218/2)  \\(…)Toute une partie fantaisiste, idéaliste très poussée. \\(…)Tourner à l’amour, à la tendresse, toute la partie charnelle (//Ibid.//, f° 222/6) )  \\ (…) Je voudrais que le volume fut [sic] la partie de rêve dans la série (//Ibid.//, f°226/10)  \\(…) Cela divise le roman en trois grandes parties (//Ibid.//, f°228/12)  \\ (…) je voudrais que toute cette partie de l’amour fut [sic]développée, notée détail à détail (//Ibid.//, f° 256/39) \\ Toute une partie de rêve (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 218/2)  \\(…)Toute une partie fantaisiste, idéaliste très poussée. \\(…)Tourner à l’amour, à la tendresse, toute la partie charnelle (//Ibid.//, f° 222/6) )  \\ (…) Je voudrais que le volume fut [sic] la partie de rêve dans la série (//Ibid.//, f°226/10)  \\(…) Cela divise le roman en trois grandes parties (//Ibid.//, f°228/12)  \\ (…) je voudrais que toute cette partie de l’amour fut [sic]développée, notée détail à détail (//Ibid.//, f° 256/39) \\
Ligne 389: Ligne 389:
=== La Terre (1887) === === La Terre (1887) ===
N’est plus bon que soldat. Malaise dans la vie (MS NAF 10329 La Terre  F° 4 – Personnages, Jean Macquart)  \\ Pas de vice (//Ibid.//,  F° 14 – Personnages, Louis Fouan)  \\ La finir, pas par le mariage (//Ibid.//,  F° 23 – Personnages, Olympe)  \\ Défiant, égoïste, pas un saint (//Ibid.//,  F° 27 – Personnages, Honoré Delhomme)  \\ Il ne faut donc pas de la violence, de la brutalité seulement et continuelle ; mais un caractère plus compliqué quoique simple (//Ibid.//,  F° 34 – Personnages, Joseph Fouan)  \\ Le paysan tout entier avec ses appétits au fond, l’amour de la terre qui est la caractéristique, l’intérêt, l’avarice, la luxure et l’ivrognerie, mais tout cela pas du premier coup (//Ibid.//,  F° 34-35)  \\ et elle les déshérite tous à la fin, voir pour qui. Ne pas oublier que le paysan ne donne pas aux étrangers (//Ibid.//,  F° 39 – Personnages, Marianne Fouan)  \\ La personnification dure de la terre, mais pas nourricière comme elle (//Ibid.//,  F° 41)  \\ Et une fin bonne, pour ne pas avoir que des natures mauvaises (//Ibid.//,  F° 48 – Personnages, Lise Fouan)  \\ Il est déjà bon de ne pas la faire prendre par Buteau (//Ibid.//,  F° 52 – Personnages, Françoise Fouan)  \\ Pas d’enthousiasme trop vif, beaucoup de routine d’abord, et du progrès ensuite, mais combattu par toutes sortes de circonstances, et très lent (//Ibid.//,  F° 68 – Personnages, Alexandre Hourdequin)  \\ Très vieux à la ferme, mais pas prêcheur, pas sorcier, pas de planètes ni de recettes (//Ibid.//,  F° 78 – Personnages, Soulas)  \\ Mais pas de type banal d’honnêteté, de devoir (//Ibid.//,  F° 79)  \\ Pas de billard (//Ibid.//,  F° 88 – Personnages, Eugène Macqueron)  \\ Lui, je ne le montrerait pas, sur sa porte seulement (//Ibid.//,  F° 113 – Personnages, La Frimat) N’est plus bon que soldat. Malaise dans la vie (MS NAF 10329 La Terre  F° 4 – Personnages, Jean Macquart)  \\ Pas de vice (//Ibid.//,  F° 14 – Personnages, Louis Fouan)  \\ La finir, pas par le mariage (//Ibid.//,  F° 23 – Personnages, Olympe)  \\ Défiant, égoïste, pas un saint (//Ibid.//,  F° 27 – Personnages, Honoré Delhomme)  \\ Il ne faut donc pas de la violence, de la brutalité seulement et continuelle ; mais un caractère plus compliqué quoique simple (//Ibid.//,  F° 34 – Personnages, Joseph Fouan)  \\ Le paysan tout entier avec ses appétits au fond, l’amour de la terre qui est la caractéristique, l’intérêt, l’avarice, la luxure et l’ivrognerie, mais tout cela pas du premier coup (//Ibid.//,  F° 34-35)  \\ et elle les déshérite tous à la fin, voir pour qui. Ne pas oublier que le paysan ne donne pas aux étrangers (//Ibid.//,  F° 39 – Personnages, Marianne Fouan)  \\ La personnification dure de la terre, mais pas nourricière comme elle (//Ibid.//,  F° 41)  \\ Et une fin bonne, pour ne pas avoir que des natures mauvaises (//Ibid.//,  F° 48 – Personnages, Lise Fouan)  \\ Il est déjà bon de ne pas la faire prendre par Buteau (//Ibid.//,  F° 52 – Personnages, Françoise Fouan)  \\ Pas d’enthousiasme trop vif, beaucoup de routine d’abord, et du progrès ensuite, mais combattu par toutes sortes de circonstances, et très lent (//Ibid.//,  F° 68 – Personnages, Alexandre Hourdequin)  \\ Très vieux à la ferme, mais pas prêcheur, pas sorcier, pas de planètes ni de recettes (//Ibid.//,  F° 78 – Personnages, Soulas)  \\ Mais pas de type banal d’honnêteté, de devoir (//Ibid.//,  F° 79)  \\ Pas de billard (//Ibid.//,  F° 88 – Personnages, Eugène Macqueron)  \\ Lui, je ne le montrerait pas, sur sa porte seulement (//Ibid.//,  F° 113 – Personnages, La Frimat)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Pas de passion violente, rien qu’une idylle (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 217/1)  \\ (…) Mais pas de bonne dans le ménage (//Ibid.//, f°233/17)  \\ Ne pas oublier que le jeune homme doit arriver en prince charmant (…) Ne pas le faire trop bête (//Ibid.// f° 234/ 18)  \\ Pour aller moins vite en besogne, peut-être d’abord pas de passion (//Ibid.//, f° 257/40)  \\ (…) Peut-être serait-ce distingué ne pas /sic/ leur faire échanger un mot ( //Ibid.//, f°260/43)  \\ (…) Nous ne sommes pas encore dans le monde de la réalité (//Ibid.//, f° 279/62)  \\ (…) La charité (…) N’en pas abuser pourtant ( //Ibid.//, f°290/73)  \\ (…) C’est ennuyeux et pas général d’en faire un artiste (//Ibid.//, f° 298/81)  \\ (…) / Félicien/ pas du tout  \\ littéraire, n’a jamais eu l’idée d’écrire (…) N’en pas faire un artiste (//Ibid.//, f° 300/83- 301/84)  \\ (…) Il faudrait donc qu’Angélique ne triomphât pas ou mourût .Ne pas triompher atteint tout le livre (…) et pas une mort triste (//Ibid.//, f° 303/86). \\ Je ne voudrais pas même autour d’elle beaucoup de douleur (//Ibid.//F° 306/89) \\ Pas de passion violente, rien qu’une idylle (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 217/1)  \\ (…) Mais pas de bonne dans le ménage (//Ibid.//, f°233/17)  \\ Ne pas oublier que le jeune homme doit arriver en prince charmant (…) Ne pas le faire trop bête (//Ibid.// f° 234/ 18)  \\ Pour aller moins vite en besogne, peut-être d’abord pas de passion (//Ibid.//, f° 257/40)  \\ (…) Peut-être serait-ce distingué ne pas /sic/ leur faire échanger un mot ( //Ibid.//, f°260/43)  \\ (…) Nous ne sommes pas encore dans le monde de la réalité (//Ibid.//, f° 279/62)  \\ (…) La charité (…) N’en pas abuser pourtant ( //Ibid.//, f°290/73)  \\ (…) C’est ennuyeux et pas général d’en faire un artiste (//Ibid.//, f° 298/81)  \\ (…) / Félicien/ pas du tout  \\ littéraire, n’a jamais eu l’idée d’écrire (…) N’en pas faire un artiste (//Ibid.//, f° 300/83- 301/84)  \\ (…) Il faudrait donc qu’Angélique ne triomphât pas ou mourût .Ne pas triompher atteint tout le livre (…) et pas une mort triste (//Ibid.//, f° 303/86). \\ Je ne voudrais pas même autour d’elle beaucoup de douleur (//Ibid.//F° 306/89) \\
Ligne 469: Ligne 469:
Un jour de Noël Tout le village le poser ; Bécu et Fouan. – faire passer les Charles les deux cabarets, le curé, Jean doit en être, l’instituteur, le garde champêtre, et le braconnier. (MS NAF 10.328, La Terre, f° 499/1 –Plan) Un jour de Noël Tout le village le poser ; Bécu et Fouan. – faire passer les Charles les deux cabarets, le curé, Jean doit en être, l’instituteur, le garde champêtre, et le braconnier. (MS NAF 10.328, La Terre, f° 499/1 –Plan)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Bien entendu, je nommerai Sidonie . Il y aura aussi à nommer la jeune personne fiancée au jeune homme : la faire passer peut-être (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 233/17) Bien entendu, je nommerai Sidonie . Il y aura aussi à nommer la jeune personne fiancée au jeune homme : la faire passer peut-être (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 233/17)
Ligne 498: Ligne 498:
(Serge attristé par la Passion, préférant Marie.) La fin du chapitre. (MS NAF 10294, La Faute de l’abbé Mouret, plan du troisième livre, f° 38) (Serge attristé par la Passion, préférant Marie.) La fin du chapitre. (MS NAF 10294, La Faute de l’abbé Mouret, plan du troisième livre, f° 38)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Quelque chose de légendaire et de mystique, de frêle, de primitif, d’élancé dans la passion, de passionnément chaste (MS NAF 10323, Le Rêve, deuxième plan détaillé du chapitre X, f° 133)  \\ Quelque chose de mystique et de légendaire, de frêle, de primitif, d’élancé dans la passion, de passionnément chaste (//Ibid.//, premier plan du chapitre X, f° 138) Quelque chose de légendaire et de mystique, de frêle, de primitif, d’élancé dans la passion, de passionnément chaste (MS NAF 10323, Le Rêve, deuxième plan détaillé du chapitre X, f° 133)  \\ Quelque chose de mystique et de légendaire, de frêle, de primitif, d’élancé dans la passion, de passionnément chaste (//Ibid.//, premier plan du chapitre X, f° 138)
Ligne 512: Ligne 512:
Elle a grandi dans les Halles, comme Marjolin. Elle est sa bonne amie. Paul et Virginie aux Halles. (MS NAF 10338, Le Ventre de Paris, Ebauche, f° 111) Elle a grandi dans les Halles, comme Marjolin. Elle est sa bonne amie. Paul et Virginie aux Halles. (MS NAF 10338, Le Ventre de Paris, Ebauche, f° 111)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
On a dit que le succès, le livre attendu veux-je dire, serait « Paul et Virginie » refait. Refaisons donc « Paul et Virginie » (…)  \\ Paul et Virginie, pureté parfaite (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche f°s 217/1- f° 218/2). On a dit que le succès, le livre attendu veux-je dire, serait « Paul et Virginie » refait. Refaisons donc « Paul et Virginie » (…)  \\ Paul et Virginie, pureté parfaite (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche f°s 217/1- f° 218/2).
Ligne 522: Ligne 522:
==== PAYER (ME) ==== ==== PAYER (ME) ====
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
/Félicien/ riche à dix millions (…) Pendant que j’y suis, pourquoi ne pas me payer une fortune colossale (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 299/82) /Félicien/ riche à dix millions (…) Pendant que j’y suis, pourquoi ne pas me payer une fortune colossale (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 299/82)
Ligne 576: Ligne 576:
je veux peindre d’abord, en bas, l’amour du paysan pour la terre, un amour immédiat, la possession du plus de terre possible, la passion d’en avoir beaucoup, parce qu’elle est à ses yeux la forme de la richesse ; puis, en m’élevant, l’amour de la terre nourricière (MS NAF 10.328 La Terre. f° 400/1 – Ebauche)  \\ (…) On a dit que le paysan est l’animal farouche, meurtrier, au milieu de la terre bienfaisante et calme. Peindre cela, en évitant de trop pousser au noir (//Ibid.//, f° 401/2) je veux peindre d’abord, en bas, l’amour du paysan pour la terre, un amour immédiat, la possession du plus de terre possible, la passion d’en avoir beaucoup, parce qu’elle est à ses yeux la forme de la richesse ; puis, en m’élevant, l’amour de la terre nourricière (MS NAF 10.328 La Terre. f° 400/1 – Ebauche)  \\ (…) On a dit que le paysan est l’animal farouche, meurtrier, au milieu de la terre bienfaisante et calme. Peindre cela, en évitant de trop pousser au noir (//Ibid.//, f° 401/2)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Le chapitre doit être pour peindre cette lente  \\ agonie (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f°s 270/53-271/54). \\Le coucher des Hubert ce soir-là dépeint (MS NAF 10323, Le Rêve, premier plan du chapitre VII, f° 100)  \\ Je pourrai avoir d’abord la peinture du quartier qui attend ; puis la sortie de la procession (//Ibid.//, premier plan du chapitre VIII, f° 112) Le chapitre doit être pour peindre cette lente  \\ agonie (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f°s 270/53-271/54). \\Le coucher des Hubert ce soir-là dépeint (MS NAF 10323, Le Rêve, premier plan du chapitre VII, f° 100)  \\ Je pourrai avoir d’abord la peinture du quartier qui attend ; puis la sortie de la procession (//Ibid.//, premier plan du chapitre VIII, f° 112)
Ligne 591: Ligne 591:
Fier, d'ailleurs, n'aimant pas Lisa, trouvant Marjolin idiot (c'est lui qui peindra tout d'un mot.) (MS NAF 10338, Le Ventre de Paris, Ebauche, f° 96)  \\ Les bas-côtés sont peinturlurés à la byzantine. (//Ibid.//, f°144) Fier, d'ailleurs, n'aimant pas Lisa, trouvant Marjolin idiot (c'est lui qui peindra tout d'un mot.) (MS NAF 10338, Le Ventre de Paris, Ebauche, f° 96)  \\ Les bas-côtés sont peinturlurés à la byzantine. (//Ibid.//, f°144)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Très sensible également à la beauté, au dessin  \\ (…) musicien et dessinateur (…) il / Félicien/ dessine, il peint (…) la peinture sur verre (MS NAF 10323, Le Rêve, f°s 300/83-301/84-voir aussi les Notes Vitraux, NAF MS 10324 f° 271 et suiv.) Très sensible également à la beauté, au dessin  \\ (…) musicien et dessinateur (…) il / Félicien/ dessine, il peint (…) la peinture sur verre (MS NAF 10323, Le Rêve, f°s 300/83-301/84-voir aussi les Notes Vitraux, NAF MS 10324 f° 271 et suiv.)
Félicien peintre verrier, ouvrier primitif (premier plan du chapitre VI f° 92) \\ Félicien peintre verrier, ouvrier primitif (premier plan du chapitre VI f° 92) \\
Ligne 601: Ligne 601:
==== PEINE (À) / DONNER DE LA PEINE ==== ==== PEINE (À) / DONNER DE LA PEINE ====
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
dureté pour son fils (indiquer à peine) (MS NAF 10323, Le Rêve, Deuxième plan détaillé du chapitre III, f° 42)  \\ Ne pas mettre la visite à la tombe, ou l’indiquer à peine, pour la garder et la mettre vers le milieu (//Ibid.//, premier Plan du chapitre III, f° 49) dureté pour son fils (indiquer à peine) (MS NAF 10323, Le Rêve, Deuxième plan détaillé du chapitre III, f° 42)  \\ Ne pas mettre la visite à la tombe, ou l’indiquer à peine, pour la garder et la mettre vers le milieu (//Ibid.//, premier Plan du chapitre III, f° 49)
Ligne 642: Ligne 642:
Pendant les soupers, monde honnête où l’on s’embête. \\ Un a laissé tomber son mouchoir et veut le chercher pendant tout le dîner. (NAF Ms. 10313, Nana. F°249/1- Notes) \\ La bataille des Bouffes, pendant la Créole. (Ibid ; F°281) \\ (on les [les baies] ferme pendant les répétitions) Fenêtre à droite éclairant pendant le jour. (//Ibid.// F°320) \\ Des coups de soleil pendant le jour. (//Ibid.// F°326). Pendant les soupers, monde honnête où l’on s’embête. \\ Un a laissé tomber son mouchoir et veut le chercher pendant tout le dîner. (NAF Ms. 10313, Nana. F°249/1- Notes) \\ La bataille des Bouffes, pendant la Créole. (Ibid ; F°281) \\ (on les [les baies] ferme pendant les répétitions) Fenêtre à droite éclairant pendant le jour. (//Ibid.// F°320) \\ Des coups de soleil pendant le jour. (//Ibid.// F°326).
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Et les Hubert s’aiment pendant ce temps (MS NAF 10323, Le Rêve, premier plan du chapitre VII, f° 100)  \\ Pendant que l’évêque pose le Saint-Sacrement, je puis analyser ce dont il est question plus haut. Toute la cérémonie (//Ibid.//, deuxième plan détaillé du chapitre VIII, f° 107) \\ Un travail de broderie pendant tout cela (//Ibid.//, deuxième plan du chapitre XI, f° 143) Et les Hubert s’aiment pendant ce temps (MS NAF 10323, Le Rêve, premier plan du chapitre VII, f° 100)  \\ Pendant que l’évêque pose le Saint-Sacrement, je puis analyser ce dont il est question plus haut. Toute la cérémonie (//Ibid.//, deuxième plan détaillé du chapitre VIII, f° 107) \\ Un travail de broderie pendant tout cela (//Ibid.//, deuxième plan du chapitre XI, f° 143)
Ligne 686: Ligne 686:
Pensée de suicide pour le greluchon. (NAF Ms. 10313, Nana. F°262/11- Notes) \\ Jeune, très dégoûtantes, ne pensant pas à l’avenir, etc. (//Ibid.// F°262/13). Pensée de suicide pour le greluchon. (NAF Ms. 10313, Nana. F°262/11- Notes) \\ Jeune, très dégoûtantes, ne pensant pas à l’avenir, etc. (//Ibid.// F°262/13).
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Et alors, je pense, le fragment sur les miracles (NAF MS 10323 deuxième plan du chapitre IV f° 58) Et alors, je pense, le fragment sur les miracles (NAF MS 10323 deuxième plan du chapitre IV f° 58)
Ligne 697: Ligne 697:
==== PERCEVOIR ==== ==== PERCEVOIR ====
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Tout de suite faire percevoir l’inquiétude d’Hubertine (MS NAF 10323, Le Rêve, plan du chapitre IX f° 117) Tout de suite faire percevoir l’inquiétude d’Hubertine (MS NAF 10323, Le Rêve, plan du chapitre IX f° 117)
==== PERDRE ==== ==== PERDRE ====
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Cela me paraît arranger tout, je ne perds pas le blason, ni les légendes des mortes, ni rien de l’histoire des Hautecoeur (NAF MS 10323. Premier plan du chapitre III f° 53) Cela me paraît arranger tout, je ne perds pas le blason, ni les légendes des mortes, ni rien de l’histoire des Hautecoeur (NAF MS 10323. Premier plan du chapitre III f° 53)
Ligne 746: Ligne 746:
Je voudrais un jeune paysan qui incarnerait le paysan quittant la terre, attiré par la ville, s’habillant chez Godchau, d’une élégance canaille. (…) Si les âges me le permettent, ce sera un enfant du gendre. (MS NAF 10.328, La Terre, f° 481/73 -Ebauche) Je voudrais un jeune paysan qui incarnerait le paysan quittant la terre, attiré par la ville, s’habillant chez Godchau, d’une élégance canaille. (…) Si les âges me le permettent, ce sera un enfant du gendre. (MS NAF 10.328, La Terre, f° 481/73 -Ebauche)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Les ruines (…) du château (…) Cela me permettrait d’y mettre les légendes (MS NAF 10324, Le Rêve, Notes Hautecoeur, f° 255) Les ruines (…) du château (…) Cela me permettrait d’y mettre les légendes (MS NAF 10324, Le Rêve, Notes Hautecoeur, f° 255)
Ligne 758: Ligne 758:
**b)-possibilité pour un personnage :** **b)-possibilité pour un personnage :**
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Des charpentes, un treillage permettent d’y monter, avec danger (MS NAF 10324, Le Rêve, Notes sur la maison des Hubert, f° 394/1) Des charpentes, un treillage permettent d’y monter, avec danger (MS NAF 10324, Le Rêve, Notes sur la maison des Hubert, f° 394/1)
Ligne 766: Ligne 766:
==== PERDRE ==== ==== PERDRE ====
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Cela ne change rien en somme et enlève le côté un peu louche de l’évêque (…) je n’y perds que la broderie commandée (NAF MS 10323 Le Rêve f° 308/91- Ebauche) Cela ne change rien en somme et enlève le côté un peu louche de l’évêque (…) je n’y perds que la broderie commandée (NAF MS 10323 Le Rêve f° 308/91- Ebauche)
==== PÉRIODE ==== ==== PÉRIODE ====
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Le chapitre (…) s’étend sur une longue période d’années (MS NAF 10323, Le Rêve, premier plan détaillé du chapitre II, f° 28) Le chapitre (…) s’étend sur une longue période d’années (MS NAF 10323, Le Rêve, premier plan détaillé du chapitre II, f° 28)

Outils personnels
Boîte à outils