Essai de nouvelle page

Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

wiki:ebaucher_-_extremement [2009/02/20 08:35]
jplf
wiki:ebaucher_-_extremement [2009/07/12 08:46] (version actuelle)
Ligne 1: Ligne 1:
-==== ÉBAUCHE(R) ====+==== ÉBAUCHE(R) ====
=== Le Ventre de Paris (1873) === === Le Ventre de Paris (1873) ===
Ligne 12: Ligne 12:
la connaissance s’ébauchant et se faisant de voiture à voiture. (NAF Ms. 10313, Nana. F°254/21- Notes). la connaissance s’ébauchant et se faisant de voiture à voiture. (NAF Ms. 10313, Nana. F°254/21- Notes).
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Ebauche (MS NAF 10323,  Le Rêve,  f° 216) Ebauche (MS NAF 10323,  Le Rêve,  f° 216)
Ligne 53: Ligne 53:
La lutte des deux magasins doit être le vrai drame, très vibrant (…) le sang de cette femme [Mme Hédouin] dans les fondations; mais il faudrait que cela eût un écho à la fin (MS NAF 10277, Au bonheur des dames, Ebauche, fºs 14-15) La lutte des deux magasins doit être le vrai drame, très vibrant (…) le sang de cette femme [Mme Hédouin] dans les fondations; mais il faudrait que cela eût un écho à la fin (MS NAF 10277, Au bonheur des dames, Ebauche, fºs 14-15)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Le je t’aime de Félicien peut venir alors (…) Félicien très riche peut donner beaucoup (…) voir si cela ne peut pas avoir un écho plus loin (MS NAF 10323,  Le Rêve, Ebauche f° 290/73)  \\ Donc toutes les aumônes posées avec les noms. Echo plus loin (//ibid//., deuxième plan du chapitre V, f° 75) Le je t’aime de Félicien peut venir alors (…) Félicien très riche peut donner beaucoup (…) voir si cela ne peut pas avoir un écho plus loin (MS NAF 10323,  Le Rêve, Ebauche f° 290/73)  \\ Donc toutes les aumônes posées avec les noms. Echo plus loin (//ibid//., deuxième plan du chapitre V, f° 75)
Ligne 72: Ligne 72:
(Voir aussi Bible ; Jésus ; Littérature ; saint). (Voir aussi Bible ; Jésus ; Littérature ; saint).
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Rien que des sujets de l’Ecriture (MS NAF 10324, Le Rêve, Notes Vitraux, f° 276) Rien que des sujets de l’Ecriture (MS NAF 10324, Le Rêve, Notes Vitraux, f° 276)
Ligne 86: Ligne 86:
==== ÉCUEIL ==== ==== ÉCUEIL ====
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Mais l’écueil de ça est de faire petit, plat et bête (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 227/11) Mais l’écueil de ça est de faire petit, plat et bête (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 227/11)
Ligne 98: Ligne 98:
=== Lourdes (1894) === === Lourdes (1894) ===
Toute la société reposait sur l’espoir en une vie future : à quoi bon se plaindre de l’injustice, pourquoi ne pas tout accepter, le monstrueux édifice social, l’inégale répartition des richesses et du bonheur, puisque le ciel était au bout. (MS NAF 1455, Lourdes, Deuxième ébauche, F°26 )  \ Toute la société reposait sur l’espoir en une vie future : à quoi bon se plaindre de l’injustice, pourquoi ne pas tout accepter, le monstrueux édifice social, l’inégale répartition des richesses et du bonheur, puisque le ciel était au bout. (MS NAF 1455, Lourdes, Deuxième ébauche, F°26 )  \
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
(…) J’en arrive ainsi à la Légende dorée. Citations en vieux langage . En dehors de ses quelques livres classiques étroits et secs, la légende (…) Il est là depuis sa publication, il a dû servir aux anciens brodeurs pour les images de saints , chasubles. Date de l’édition, description du volume (…) (MS NAF 10323, Le Rêve, 2ème plan détaillé du chapitre II, f° 20) (…) J’en arrive ainsi à la Légende dorée. Citations en vieux langage . En dehors de ses quelques livres classiques étroits et secs, la légende (…) Il est là depuis sa publication, il a dû servir aux anciens brodeurs pour les images de saints , chasubles. Date de l’édition, description du volume (…) (MS NAF 10323, Le Rêve, 2ème plan détaillé du chapitre II, f° 20)
Ligne 109: Ligne 109:
J’ai peur que mon Jean ne soit bien effacé à côté de Bonhomme. (MS NAF 10.328 La Terre. f° 430/31- Ebauche) J’ai peur que mon Jean ne soit bien effacé à côté de Bonhomme. (MS NAF 10.328 La Terre. f° 430/31- Ebauche)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Hubert sera très effacé, gardera la maison (MS NAF 10323, Le Rêve, deuxième plan détaillé du chapitre VIII, f° 104)  \\ Hubert effacé pendant ce chapitre (//ibid//., premier plan du chapitre VIII f° 113.) Hubert sera très effacé, gardera la maison (MS NAF 10323, Le Rêve, deuxième plan détaillé du chapitre VIII, f° 104)  \\ Hubert effacé pendant ce chapitre (//ibid//., premier plan du chapitre VIII f° 113.)
Ligne 136: Ligne 136:
Donc, quand il tombe chez les paysans, il a vingt-huit ans et Louise 15, treize ans de différence. Ce serait un obstacle, dont il faut tirer un effet. (MS NAF 10.328, La Terre, f° 430/31 – Ebauche) Donc, quand il tombe chez les paysans, il a vingt-huit ans et Louise 15, treize ans de différence. Ce serait un obstacle, dont il faut tirer un effet. (MS NAF 10.328, La Terre, f° 430/31 – Ebauche)
-=== Le Rêve (1891) === +=== Le Rêve (1888) ===
L’effet de la pasion chez celui-ci pour cette enfant (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 220/4-)  \\ (…) Le recueil des voyages doit apporter aussi son effet, ces pays lointains qu’elle rêve (//ibid//., f° 244/28)  \\ (…) Cela préparerait l’effet lorsqu’elle apprendrait qui est Félicien (//ibid//., f° 256/39)  \\ (…) du reste à la fin, dans la maladie (effet à étudier), je briserai les défauts d’Angélique (//ibid//., f° 282/65)  \\ Mais l’effet en est qu’au XII (…) il y a chez elle un réveil effrayant de la passion (//ibid//., f° 287/70)  \\ (…) Et des faits, qui vont en effet jusqu’à l’extrava/ga/ nce (//ibid//., f° 289/72) \\ L’effet de la pasion chez celui-ci pour cette enfant (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 220/4-)  \\ (…) Le recueil des voyages doit apporter aussi son effet, ces pays lointains qu’elle rêve (//ibid//., f° 244/28)  \\ (…) Cela préparerait l’effet lorsqu’elle apprendrait qui est Félicien (//ibid//., f° 256/39)  \\ (…) du reste à la fin, dans la maladie (effet à étudier), je briserai les défauts d’Angélique (//ibid//., f° 282/65)  \\ Mais l’effet en est qu’au XII (…) il y a chez elle un réveil effrayant de la passion (//ibid//., f° 287/70)  \\ (…) Et des faits, qui vont en effet jusqu’à l’extrava/ga/ nce (//ibid//., f° 289/72) \\
Ligne 150: Ligne 150:
==== EFFICACE ==== ==== EFFICACE ====
-=== Le Rêve (1891) === +=== Le Rêve (1888) ===
Je crois qu’il faut donner à l’œuvre une base réelle . Si je la faisais trop dans la fantaisie, dans le songe, elle serait beaucoup moins efficace (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 294/77) Je crois qu’il faut donner à l’œuvre une base réelle . Si je la faisais trop dans la fantaisie, dans le songe, elle serait beaucoup moins efficace (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 294/77)
Ligne 187: Ligne 187:
(Voir aussi : envoler) (Voir aussi : envoler)
-=== Le Rêve (1891) === +=== Le Rêve (1888) ===
Tout cela dans un élancement blanc (MS NAF 10323, Le Rêve, Deuxième plan détaillé du chapitre VII, f° 97)  \\ Tout cela immatériel dans un élancement blanc (//ibid//., premier plan du chapitre VII f° 100)  \\ L’élancement (à moins que je ne le garde pour la fin) (…) Enfin la rentrée de la procession (Eglise, 11) (//ibid//., deuxième plan du chapitre VIII,f° 108)  \\ Cela au milieu de la bénédiction, de la pourpre catholique, tout un élancement (//ibid//., premier plan du chapitre VIII f° 113)  \\ Quelque chose de légendaire et de mystique, de frêle, de primitif, d’élancé dans la passion, de passionnement chaste (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre X, f° 133)  \\ Quelque chose de mystique et de légendaire, de frêle, de primitif, d’élancé dans la passion, de passionnément chaste (//ibid//., premier plan du chapitre X, f° 138)  \\ Hosanna, élancement final (…) gothique flamboyant au dessus du roman comme un hosanna (…) C’est la fin du rêve, l’hosanna, le bouquet mystique (//ibid//., deuxième plan du chapitre XIV, f° 185) \\  Enfin le dénouement, la mort (…) Grand, pur, élancé (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre XIV, f° 186)  \\  Ai-je réservé la grande façade (Egl.6 à 10) pour être mise là comme un hosanna, un élancement final ? (//ibid//., premier plan du chapitre XIV, f° 194) Tout cela dans un élancement blanc (MS NAF 10323, Le Rêve, Deuxième plan détaillé du chapitre VII, f° 97)  \\ Tout cela immatériel dans un élancement blanc (//ibid//., premier plan du chapitre VII f° 100)  \\ L’élancement (à moins que je ne le garde pour la fin) (…) Enfin la rentrée de la procession (Eglise, 11) (//ibid//., deuxième plan du chapitre VIII,f° 108)  \\ Cela au milieu de la bénédiction, de la pourpre catholique, tout un élancement (//ibid//., premier plan du chapitre VIII f° 113)  \\ Quelque chose de légendaire et de mystique, de frêle, de primitif, d’élancé dans la passion, de passionnement chaste (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre X, f° 133)  \\ Quelque chose de mystique et de légendaire, de frêle, de primitif, d’élancé dans la passion, de passionnément chaste (//ibid//., premier plan du chapitre X, f° 138)  \\ Hosanna, élancement final (…) gothique flamboyant au dessus du roman comme un hosanna (…) C’est la fin du rêve, l’hosanna, le bouquet mystique (//ibid//., deuxième plan du chapitre XIV, f° 185) \\  Enfin le dénouement, la mort (…) Grand, pur, élancé (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre XIV, f° 186)  \\  Ai-je réservé la grande façade (Egl.6 à 10) pour être mise là comme un hosanna, un élancement final ? (//ibid//., premier plan du chapitre XIV, f° 194)
Ligne 197: Ligne 197:
==== ÉLARGIR (S’) ==== ==== ÉLARGIR (S’) ====
-=== Le Rêve (1891) === +=== Le Rêve (1888) ===
Bien poser déjà l’au-delà dans le milieu (…) Mais ne faire que poser, car cela s’élargit et prend son importance au IV (MS NAF 10323,Le Rêve premier,plan détaillé du chapitre II, f° 29) Bien poser déjà l’au-delà dans le milieu (…) Mais ne faire que poser, car cela s’élargit et prend son importance au IV (MS NAF 10323,Le Rêve premier,plan détaillé du chapitre II, f° 29)
Ligne 211: Ligne 211:
Mais choisir comme élément de passion centrale une figure d'honnêteté luttant (MS NAF 10277, Au bonheur des dames, fº 4) Mais choisir comme élément de passion centrale une figure d'honnêteté luttant (MS NAF 10277, Au bonheur des dames, fº 4)
-=== Le Rêve (1891) === +=== Le Rêve (1888) ===
Les éléments du problème à résoudre restent d’ailleurs toujours les mêmes : pureté, psychologie, au delà (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 227/11) Les éléments du problème à résoudre restent d’ailleurs toujours les mêmes : pureté, psychologie, au delà (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 227/11)
Ligne 250: Ligne 250:
EMPECHÊR ==== EMPECHÊR ====
-=== Le Rêve (1891) === +=== Le Rêve (1888) ===
Cela n’empêche pas qu’elle doit avoir aussi conscience de ce qui s’écroule (MS NAF 10323, Le Rêve, plan du chapitre IX, f° 123) Cela n’empêche pas qu’elle doit avoir aussi conscience de ce qui s’écroule (MS NAF 10323, Le Rêve, plan du chapitre IX, f° 123)
Ligne 288: Ligne 288:
Voyons le personnel d’hommes que je puis employer. (NAF Ms. 10313, Nana. F°209- Ebauche). Voyons le personnel d’hommes que je puis employer. (NAF Ms. 10313, Nana. F°209- Ebauche).
-=== Le Rêve (1891) === +=== Le Rêve (1888) ===
Les Hubert ne sont pas beaucoup employés là-dedans. Hubertine surtout (MS NAF 10323, premier plan du chapitre VI, f° 89)  \\ Donc chercher à employer le plus possible les Hubert dans ce chapitre (//ibid//., premier plan du chapitre VI, f° 90) Les Hubert ne sont pas beaucoup employés là-dedans. Hubertine surtout (MS NAF 10323, premier plan du chapitre VI, f° 89)  \\ Donc chercher à employer le plus possible les Hubert dans ce chapitre (//ibid//., premier plan du chapitre VI, f° 90)
Ligne 343: Ligne 343:
Je pourrai encore imaginer ceci – Bonhomme voudrait arrondir sa terre. (MS NAF 10.328, La Terre, f° 418/18 - Ebauche)  \\ (…) Donc le père donne tout, et la misère affreuse qui commence pour lui. (…) Le faire encore très ferme, excepté à la fin, et protégeant Louise, dont on le dit le père. (//ibid//., f°  421/22)  \\ (…)Ou bien confondre Beaugrand avec Bouffard, mais ne pas trop accumuler les crimes sur Bonhomme. Pourtant, il faut qu’à la fin Beaugrand soit piller [sic] par ses enfants, le roi Lear. Dans ce cas on pourrait le faire réfugier chez son enfant bien, où il mourrait dans le silence, après avoir voulu brûler les papiers. Ou bien encore chez sa fille Louise, mais non. (//ibid//., f°  422/23) Je pourrai encore imaginer ceci – Bonhomme voudrait arrondir sa terre. (MS NAF 10.328, La Terre, f° 418/18 - Ebauche)  \\ (…) Donc le père donne tout, et la misère affreuse qui commence pour lui. (…) Le faire encore très ferme, excepté à la fin, et protégeant Louise, dont on le dit le père. (//ibid//., f°  421/22)  \\ (…)Ou bien confondre Beaugrand avec Bouffard, mais ne pas trop accumuler les crimes sur Bonhomme. Pourtant, il faut qu’à la fin Beaugrand soit piller [sic] par ses enfants, le roi Lear. Dans ce cas on pourrait le faire réfugier chez son enfant bien, où il mourrait dans le silence, après avoir voulu brûler les papiers. Ou bien encore chez sa fille Louise, mais non. (//ibid//., f°  422/23)
Il s’y abandonne, un peu confus au fond, démoralisé encore (MS NAF 10329 La Terre  F° 7 – Personnages, Jean Macquart)  \\ Fouan alors menaçant devant cette révolte de son fils, et grand encore, autoritaire (//ibid//.,  F° 15-16 – Personnages, Louis Fouan)  \\ Encore toute droite, maigre et dure, gros os (//ibid//.,  F° 38 – Personnages, Marianne Fouan)  \\ Il s’y abandonne, un peu confus au fond, démoralisé encore (MS NAF 10329 La Terre  F° 7 – Personnages, Jean Macquart)  \\ Fouan alors menaçant devant cette révolte de son fils, et grand encore, autoritaire (//ibid//.,  F° 15-16 – Personnages, Louis Fouan)  \\ Encore toute droite, maigre et dure, gros os (//ibid//.,  F° 38 – Personnages, Marianne Fouan)  \\
-=== Le Rêve (1891) === +=== Le Rêve (1888) ===
je voudrais encore cinq chapitres, ce qui est possible (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 265/48) \\ je voudrais encore cinq chapitres, ce qui est possible (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 265/48) \\
Ligne 363: Ligne 363:
==== ENDROIT ==== ==== ENDROIT ====
-=== Le Rêve (1891) === +=== Le Rêve (1888) ===
Félicien, peintre verrier, ouvrier primitif. Voir si l’on peut faire un rappel là. C’est le seul endroit possible (MS NAF 10323, Le Rêve, premier plan du chapitre XII, f° 168) Félicien, peintre verrier, ouvrier primitif. Voir si l’on peut faire un rappel là. C’est le seul endroit possible (MS NAF 10323, Le Rêve, premier plan du chapitre XII, f° 168)
Ligne 382: Ligne 382:
(Au sens de : mode de présentation , façon de raconter simple et « naïve ») (Au sens de : mode de présentation , façon de raconter simple et « naïve »)
-=== Le Rêve (1891) === +=== Le Rêve (1888) ===
je voudrais de l’enfance, de la gaieté dans les deux épisodes (MS NAF 10323, Le Rêve, Deuxième plan détaillé du chapitre V, f° 73) je voudrais de l’enfance, de la gaieté dans les deux épisodes (MS NAF 10323, Le Rêve, Deuxième plan détaillé du chapitre V, f° 73)
Ligne 428: Ligne 428:
==== ENLEVER ==== ==== ENLEVER ====
-=== Le Rêve (1891) === +=== Le Rêve (1888) ===
Cela ne change rien en somme et enlève le côté un peu louche de l’évêque (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 308/91) Cela ne change rien en somme et enlève le côté un peu louche de l’évêque (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 308/91)
Ligne 441: Ligne 441:
Je suis un peu ennuyé d’un adultère à la ferme. Il faudrait [sic] mieux peut-être y avoir une servante maîtresse , montée du village, tenant le fermier. (MS NAF 10.328 La Terre. f° 489/81 – Ebauche) Je suis un peu ennuyé d’un adultère à la ferme. Il faudrait [sic] mieux peut-être y avoir une servante maîtresse , montée du village, tenant le fermier. (MS NAF 10.328 La Terre. f° 489/81 – Ebauche)
-=== Le Rêve (1891) === +=== Le Rêve (1888) ===
Je n’ai pas la fantaisie , le rêve, ce qui m’ennuie (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 221/5)  \\ (…) C’est ennuyeux et pas général d’en faire un artiste (//ibid//., f° 298/81) Je n’ai pas la fantaisie , le rêve, ce qui m’ennuie (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 221/5)  \\ (…) C’est ennuyeux et pas général d’en faire un artiste (//ibid//., f° 298/81)
Ligne 453: Ligne 453:
==== EN OUTRE ==== ==== EN OUTRE ====
-=== Le Rêve (1891) === +=== Le Rêve (1888) ===
En outre influence du travail des broderies (MS NAF 10323, Le Rêve, Premier plan détaillé du chapitre II, f° 25) En outre influence du travail des broderies (MS NAF 10323, Le Rêve, Premier plan détaillé du chapitre II, f° 25)
Ligne 513: Ligne 513:
Le paysan qui ne possédait rien, puis qui a possédé un jour, comment et quand ? Ensuite, le partage de la petite propriété, la division continue par les héritage [sic]. (MS NAF 10.328 La Terre. f° 401/2 – Ebauche) Le mieux serait de diviser la lutte pour la terre en deux. D’abord refus du partage, parce que son lot ne lui plait pas ; et ensuite quand il croit tenir le lot, avec les deux sœurs, nouvelle lutte pour que Louise ne se marie pas, ce qui lui ferait échapper la terre. (//ibid//., f° 416/17) Le paysan qui ne possédait rien, puis qui a possédé un jour, comment et quand ? Ensuite, le partage de la petite propriété, la division continue par les héritage [sic]. (MS NAF 10.328 La Terre. f° 401/2 – Ebauche) Le mieux serait de diviser la lutte pour la terre en deux. D’abord refus du partage, parce que son lot ne lui plait pas ; et ensuite quand il croit tenir le lot, avec les deux sœurs, nouvelle lutte pour que Louise ne se marie pas, ce qui lui ferait échapper la terre. (//ibid//., f° 416/17)
-=== Le Rêve (1891) === +=== Le Rêve (1888) ===
(reprendre ensuite au chapitre suivant) (MS NAF 10323, premier plan du chapitre III, f° 54)  \\ Un mot de tout ce que j’ai posé plus haut et ensuite tout sur l’église (//ibid//., deuxième Plan du chapitre IV, f° 57)  \\ Ensuite je mets ce que j’ai appelé les miracles (//ibid//., premier plan du chapitre IV, f° 67)  \\ Et c’est alors qu’elle veut rejoindre Félicien. Puis la grâce revient. Enfin tout le mécanisme de la grâce. Ensuite l’épisode du livret (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre XI, f° 147)  \\ Ensuite tout l’argent donné. La richesse, la corbeille, la robe de mariée décrite surtout (//ibid//., deuxième plan du chapitre XIV, f° 184) (reprendre ensuite au chapitre suivant) (MS NAF 10323, premier plan du chapitre III, f° 54)  \\ Un mot de tout ce que j’ai posé plus haut et ensuite tout sur l’église (//ibid//., deuxième Plan du chapitre IV, f° 57)  \\ Ensuite je mets ce que j’ai appelé les miracles (//ibid//., premier plan du chapitre IV, f° 67)  \\ Et c’est alors qu’elle veut rejoindre Félicien. Puis la grâce revient. Enfin tout le mécanisme de la grâce. Ensuite l’épisode du livret (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre XI, f° 147)  \\ Ensuite tout l’argent donné. La richesse, la corbeille, la robe de mariée décrite surtout (//ibid//., deuxième plan du chapitre XIV, f° 184)
Ligne 537: Ligne 537:
Je veux faire le poème vivant de la terre, mais sans symbole, humainement. J’entends par là que je veux peindre d’abord, en bas, l’amour du paysan pour la terre, un amour immédiat, la possession du plus de terre possible, la passion d’en avoir beaucoup, parce qu’elle est à ses yeux la forme de la richesse ; puis, en m’élevant, l’amour de la terre nourricière (MS NAF 10.328, La Terre, f° 400/1 – Ebauche) Je veux faire le poème vivant de la terre, mais sans symbole, humainement. J’entends par là que je veux peindre d’abord, en bas, l’amour du paysan pour la terre, un amour immédiat, la possession du plus de terre possible, la passion d’en avoir beaucoup, parce qu’elle est à ses yeux la forme de la richesse ; puis, en m’élevant, l’amour de la terre nourricière (MS NAF 10.328, La Terre, f° 400/1 – Ebauche)
-=== Le Rêve (1891) === +=== Le Rêve (1888) ===
Et par passionnée, j’entends entraînée vers l’amour, l’amour libre même (MS NAF 10323, Le Rêve, f° 384/67)  \\ Tout cela pour donner à entendre que les Hubert s’aiment en bas. Très chaste, très discret (//ibid//., deuxième plan du chapitre VII, f° 93)  \\ Si je dois faire mourir Angélique, laisser entendre que c’est là qu’elle viendra (//ibid//., premier plan du chapitre X, f° 140)  \\ Ne pas dire, laisser entendre pourtant qu’il va voir son père (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre XII, f° 163)  \\ Il est entendu qu’elle ne se croit plus aimée (//ibid//., premier plan du chapitre XII, f° 164)  \\ Je voudrais que l’attitude de Monseigneur resta [sic] rigide (…) Mais je voudrais aussi laisser entendre à quel point il est bouleversé (//ibid//., deuxième plan du chapitre XIII, f° 172)  \\ J’aimerais à laisser entendre qu’elle s’en ira dans un baiser (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre XIII, f° 175)  \\ Il est entendu que je ne sauve plus Angélique (//ibid//., premier plan du chapitre XIII, f° 180) Et par passionnée, j’entends entraînée vers l’amour, l’amour libre même (MS NAF 10323, Le Rêve, f° 384/67)  \\ Tout cela pour donner à entendre que les Hubert s’aiment en bas. Très chaste, très discret (//ibid//., deuxième plan du chapitre VII, f° 93)  \\ Si je dois faire mourir Angélique, laisser entendre que c’est là qu’elle viendra (//ibid//., premier plan du chapitre X, f° 140)  \\ Ne pas dire, laisser entendre pourtant qu’il va voir son père (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre XII, f° 163)  \\ Il est entendu qu’elle ne se croit plus aimée (//ibid//., premier plan du chapitre XII, f° 164)  \\ Je voudrais que l’attitude de Monseigneur resta [sic] rigide (…) Mais je voudrais aussi laisser entendre à quel point il est bouleversé (//ibid//., deuxième plan du chapitre XIII, f° 172)  \\ J’aimerais à laisser entendre qu’elle s’en ira dans un baiser (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre XIII, f° 175)  \\ Il est entendu que je ne sauve plus Angélique (//ibid//., premier plan du chapitre XIII, f° 180)
Ligne 554: Ligne 554:
Pourtant celui-ci [Muffat] ne s’engage pas entièrement. (NAF Ms. 10313, Nana. F°29- Plan) \\ J’aimerais assez que le chapitre se passât presque entièrement chez les Muffat, ou du moins fût à cheval sur les deux intérieurs. (//ibid//. F°71) \\ Il faudrait que cela me donnât le théâtre en entier, grâce à des intrigues secondaires. (//ibid//. F°95-96). Pourtant celui-ci [Muffat] ne s’engage pas entièrement. (NAF Ms. 10313, Nana. F°29- Plan) \\ J’aimerais assez que le chapitre se passât presque entièrement chez les Muffat, ou du moins fût à cheval sur les deux intérieurs. (//ibid//. F°71) \\ Il faudrait que cela me donnât le théâtre en entier, grâce à des intrigues secondaires. (//ibid//. F°95-96).
-=== Le Rêve (1891) === +=== Le Rêve (1888) ===
Relire en entier la note Religion (MS NAF 10323, Le Rêve, Deuxième plan détaillé du chapitre II, f° 39)  \\ La cérémonie entière (//ibid//., premier plan du chapitre VIII f° 111) Relire en entier la note Religion (MS NAF 10323, Le Rêve, Deuxième plan détaillé du chapitre II, f° 39)  \\ La cérémonie entière (//ibid//., premier plan du chapitre VIII f° 111)
Ligne 591: Ligne 591:
Entrée de madame Hugon et de Georges, coupant. (NAF Ms. 10313, Nana. F°28- Plan). Entrée de madame Hugon et de Georges, coupant. (NAF Ms. 10313, Nana. F°28- Plan).
-=== Le Rêve (1891) === +=== Le Rêve (1888) ===
Je n’ai pas besoin qu’Hubert jette Angélique dans le mysticisme, j’aime même mieux qu’elle y entre d’elle-même (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 251/35)  \\ (…) Je recule devant  \\ le militaire, l’ingénieur. Le militaire n’entrerait pas dans ma fable, il ne me servirait pas, il y détonnerait (//ibid//., f° 298/81-299/82) Je n’ai pas besoin qu’Hubert jette Angélique dans le mysticisme, j’aime même mieux qu’elle y entre d’elle-même (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 251/35)  \\ (…) Je recule devant  \\ le militaire, l’ingénieur. Le militaire n’entrerait pas dans ma fable, il ne me servirait pas, il y détonnerait (//ibid//., f° 298/81-299/82)
Ligne 604: Ligne 604:
Un entretien de Serge avec Jésus. (MS NAF 10294 La Faute de l’abbé Mouret, Extraits de L’Imitation, f° 39) Un entretien de Serge avec Jésus. (MS NAF 10294 La Faute de l’abbé Mouret, Extraits de L’Imitation, f° 39)
-=== Le Rêve (1891) === +=== Le Rêve (1888) ===
Il lui dit tout cela dans l’entretien (MS NAF 10323, Le Rêve, plan du chapitre IX, f° 119) Il lui dit tout cela dans l’entretien (MS NAF 10323, Le Rêve, plan du chapitre IX, f° 119)
Ligne 622: Ligne 622:
==== ÉNUMÉRER / ÉNUMÉRATION ==== ==== ÉNUMÉRER / ÉNUMÉRATION ====
-=== Le Rêve (1891) === +=== Le Rêve (1888) ===
Rappeler d’un mot les miracles des supplices, et énumérer les autres, ceux que j’ai gardés (MS NAF 10323, Le Rêve, premier plan du chapitre IV, f° 67) Rappeler d’un mot les miracles des supplices, et énumérer les autres, ceux que j’ai gardés (MS NAF 10323, Le Rêve, premier plan du chapitre IV, f° 67)
Ligne 630: Ligne 630:
==== ENVELOPPEMENT / ENVELOPPER / ENVELOPPANT ==== ==== ENVELOPPEMENT / ENVELOPPER / ENVELOPPANT ====
-=== Le Rêve (1891) === +=== Le Rêve (1888) ===
Donc tout un enveloppement avant que le rêve se montre (MS NAF 10323, premier plan du chapitre IV, f° 66) Donc tout un enveloppement avant que le rêve se montre (MS NAF 10323, premier plan du chapitre IV, f° 66)
Ligne 656: Ligne 656:
ENVOLE (-E) (Style) ENVOLE (-E) (Style)
(Voir aussi : élancement) (Voir aussi : élancement)
-=== Le Rêve (1891) === +=== Le Rêve (1888) ===
Rapprochement d’Hubert et d’Angélique dans une envolée (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 252/36) Rapprochement d’Hubert et d’Angélique dans une envolée (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 252/36)
Ligne 669: Ligne 669:
ÉPANOUIR / ÉPANOUISSEMENT ÉPANOUIR / ÉPANOUISSEMENT
-=== Le Rêve (1891) === +=== Le Rêve (1888) ===
Epanouir tout le mysticisme qui est en elle (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 354/38)  \\  alors épanouir tout le mysticisme qui est en elle par ses lectures (//ibid//., premier plan du chapitre IV, f° 64) Epanouir tout le mysticisme qui est en elle (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 354/38)  \\  alors épanouir tout le mysticisme qui est en elle par ses lectures (//ibid//., premier plan du chapitre IV, f° 64)
Ligne 715: Ligne 715:
Le père Bouffard pourra être chez la fille mariée, ce qui me donnera là un second drame en épisode. (MS NAF 10.328, La Terre, f° 404/5 - Ebauche) Le père Bouffard pourra être chez la fille mariée, ce qui me donnera là un second drame en épisode. (MS NAF 10.328, La Terre, f° 404/5 - Ebauche)
-=== Le Rêve (1891) === +=== Le Rêve (1888) ===
Maintenant je sais que la pureté est surtout dans la façon de traiter les épisodes (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 219/3). \\ (…) Tout l’amour, avec des épisodes (//ibid//., F° 224/8). \\ (…) Trouver les épisodes et l’intérêt (//ibid//., f° 229/13) \\(…) Les premiers épisodes de l’amour (//ibid//.F° 235/19) \\ (…) Il me faut un épisode où, ignorante de tout, enfermé /sic/ dans sa vie des saints, elle  \\ rêve le monde qu’elle ne connaît pas (//ibid//., f° 243/27-244/28) )  \\ (…) après le chapitre de sa venue lente jusqu’à son apparition, j’aurai bien un chapitre ou [sic] il lui parle, deux ou trois épisodes, et qui ira jusqu’à l’aveu (//ibid//., f° 259/42)  \\ (…) Mettre là les Hubert, avec l’épisode de la mère qui a pardonné (//ibid//., f° 279/62)  \\ (…) Et je veux que cette charité me donne des épisodes, au moins dans l’idylle (//ibid//., f° 289/72)  \\ (…) Mettons que je finisse par l’épisode de la charité, le vêtement donné (//ibid//., f° 290/73)  \\ (…) terrain vague (…) c’est là que l’épisode de la charité aura lieu (//ibid//., f° 291/74)  \\ (…) le ruisseau peut me donner un épisode de linge lavé (…) je voudrais un autre épisode. Ou ils causeraient (//ibid//., f° 292/75)  \\ (…) Par exemple le premier  \\ épisode : le sauvetage d’un linge (…) puis l’épisode du linge étalé (//ibid//., f°s 292/75-293/76)  \\ (…) Les épisodes aussi ne doivent pas être romantiques mais terre à  \\ terre relevés par la grâce (//ibid//., f°s 294/77- 295/78)  \\ (…) Quant au quartier, il est complètement à régler de nouveau pour se prêter à tous les épisodes (//ibid//., f° 310/93) \\ Maintenant je sais que la pureté est surtout dans la façon de traiter les épisodes (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 219/3). \\ (…) Tout l’amour, avec des épisodes (//ibid//., F° 224/8). \\ (…) Trouver les épisodes et l’intérêt (//ibid//., f° 229/13) \\(…) Les premiers épisodes de l’amour (//ibid//.F° 235/19) \\ (…) Il me faut un épisode où, ignorante de tout, enfermé /sic/ dans sa vie des saints, elle  \\ rêve le monde qu’elle ne connaît pas (//ibid//., f° 243/27-244/28) )  \\ (…) après le chapitre de sa venue lente jusqu’à son apparition, j’aurai bien un chapitre ou [sic] il lui parle, deux ou trois épisodes, et qui ira jusqu’à l’aveu (//ibid//., f° 259/42)  \\ (…) Mettre là les Hubert, avec l’épisode de la mère qui a pardonné (//ibid//., f° 279/62)  \\ (…) Et je veux que cette charité me donne des épisodes, au moins dans l’idylle (//ibid//., f° 289/72)  \\ (…) Mettons que je finisse par l’épisode de la charité, le vêtement donné (//ibid//., f° 290/73)  \\ (…) terrain vague (…) c’est là que l’épisode de la charité aura lieu (//ibid//., f° 291/74)  \\ (…) le ruisseau peut me donner un épisode de linge lavé (…) je voudrais un autre épisode. Ou ils causeraient (//ibid//., f° 292/75)  \\ (…) Par exemple le premier  \\ épisode : le sauvetage d’un linge (…) puis l’épisode du linge étalé (//ibid//., f°s 292/75-293/76)  \\ (…) Les épisodes aussi ne doivent pas être romantiques mais terre à  \\ terre relevés par la grâce (//ibid//., f°s 294/77- 295/78)  \\ (…) Quant au quartier, il est complètement à régler de nouveau pour se prêter à tous les épisodes (//ibid//., f° 310/93) \\
Ligne 732: Ligne 732:
ÉPITHAPHE (type d’inscription lapidaire) ÉPITHAPHE (type d’inscription lapidaire)
-=== Le Rêve (1891) === +=== Le Rêve (1888) ===
Les tombeaux des jeunes mortes heureuses, les épitaphes (…) Angélique lit l’épitaphe (MS NAF 10323, Le Rêve, premier plan du chapitre X, f° 140) Les tombeaux des jeunes mortes heureuses, les épitaphes (…) Angélique lit l’épitaphe (MS NAF 10323, Le Rêve, premier plan du chapitre X, f° 140)
==== ====
Ligne 754: Ligne 754:
==== ÉQUILIBRE ==== ==== ÉQUILIBRE ====
-=== Le Rêve (1891) === +=== Le Rêve (1888) ===
Le livre lui-même peut revenir. Elle l’a emporté, elle en lit. C’est pour faire équilibre (MS NAF 10323, Le Rêve premier plan du chapitre XII, f° 168) Le livre lui-même peut revenir. Elle l’a emporté, elle en lit. C’est pour faire équilibre (MS NAF 10323, Le Rêve premier plan du chapitre XII, f° 168)
Ligne 760: Ligne 760:
ESPACER (S’) / ESPACE ==== ESPACER (S’) / ESPACE ====
-=== Le Rêve (1891) === +=== Le Rêve (1888) ===
Espacer et expliquer le travail de l’or nué (MS NAF 10323, deuxième plan détaillé du chapitre IV, f° 82)deuxième plan détaillé du chapitre VI f° 82) Espacer et expliquer le travail de l’or nué (MS NAF 10323, deuxième plan détaillé du chapitre IV, f° 82)deuxième plan détaillé du chapitre VI f° 82)
Ligne 786: Ligne 786:
==== ESTHER ==== ==== ESTHER ====
(personnage de l’Ancien Testament) (personnage de l’Ancien Testament)
-=== Le Rêve (1891) === +=== Le Rêve (1888) ===
Angélique (…) C’est Esther aux pieds d’Assuérus (MS NAF 10323, Le Rêve, deuxième plan détaillé du chapitre X, f° 132)  \\ Je voudrais quelque chose comme Esther devant Assuérus, dans un autre sens : O mon souverain roi…Quelque chose de mystique et de légendaire (//ibid//., premier plan du chapitre X, f° 138) Angélique (…) C’est Esther aux pieds d’Assuérus (MS NAF 10323, Le Rêve, deuxième plan détaillé du chapitre X, f° 132)  \\ Je voudrais quelque chose comme Esther devant Assuérus, dans un autre sens : O mon souverain roi…Quelque chose de mystique et de légendaire (//ibid//., premier plan du chapitre X, f° 138)
Ligne 812: Ligne 812:
C’est là que j'établirai la part du socialisme dans l’œuvre. (MS NAF 10.328, La Terre, f°  402/3- Ebauche) C’est là que j'établirai la part du socialisme dans l’œuvre. (MS NAF 10.328, La Terre, f°  402/3- Ebauche)
-=== Le Rêve (1891) === +=== Le Rêve (1888) ===
Et c’est ici le caractère de la jeune fille à établir (MS NAF 10323 Le Rêve, Ebauche, f° 242/26) Et c’est ici le caractère de la jeune fille à établir (MS NAF 10323 Le Rêve, Ebauche, f° 242/26)
Ligne 886: Ligne 886:
Comment il [Jean Macquart] couche avec Louise. Elle sachant tout, les bêtes, etc. et voir si ce n’est pas elle qui le forcera. (MS NAF 10.328, La Terre, f° 431/32- Ebauche) (//ibid//., f°  431/32)Louise, la fille du mère [sic] et la fille du braconnier sont les trois jeunes filles amies, filles de la vierge, etc. Les faire traverser l’action et les finir. Comment il [Jean Macquart] couche avec Louise. Elle sachant tout, les bêtes, etc. et voir si ce n’est pas elle qui le forcera. (//ibid//., f°  431/32) Comment il [Jean Macquart] couche avec Louise. Elle sachant tout, les bêtes, etc. et voir si ce n’est pas elle qui le forcera. (MS NAF 10.328, La Terre, f° 431/32- Ebauche) (//ibid//., f°  431/32)Louise, la fille du mère [sic] et la fille du braconnier sont les trois jeunes filles amies, filles de la vierge, etc. Les faire traverser l’action et les finir. Comment il [Jean Macquart] couche avec Louise. Elle sachant tout, les bêtes, etc. et voir si ce n’est pas elle qui le forcera. (//ibid//., f°  431/32)
-=== Le Rêve (1891) === +=== Le Rêve (1888) ===
Il lui faut une éducation rudimentaire,  \\ l’histoire sainte, le catéchisme, etc. (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 226/10)  \\ la femme n’est que la bonté passive, le devoir, etc.(//ibid//., f° 230/14) \\ Il lui faut une éducation rudimentaire,  \\ l’histoire sainte, le catéchisme, etc. (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 226/10)  \\ la femme n’est que la bonté passive, le devoir, etc.(//ibid//., f° 230/14) \\
Ligne 907: Ligne 907:
==== ÉTENDRE (S’) / ÉTENDU ==== ==== ÉTENDRE (S’) / ÉTENDU ====
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Le chapitre (…) s’étend sur une longue période d’années (MS NAF 10323 Le Rêve, premier plan détaillé du chapitre II, f° 28)  \\ Le réveil a eu lieu, et c’est le dernier combat, analysé, étendu, entre son hérédité et le milieu et l’éducation (…) la dernière  \\ crise, elle le sent (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre XII, f° s 161-162) Le chapitre (…) s’étend sur une longue période d’années (MS NAF 10323 Le Rêve, premier plan détaillé du chapitre II, f° 28)  \\ Le réveil a eu lieu, et c’est le dernier combat, analysé, étendu, entre son hérédité et le milieu et l’éducation (…) la dernière  \\ crise, elle le sent (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre XII, f° s 161-162)
==== ÉTHÉRÉ ==== ==== ÉTHÉRÉ ====
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
J’aimerais mieux qu’elle mourut [sic] dans son triomphe . Cela est plus grand, plus pur, plus éthéré (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 303/86) J’aimerais mieux qu’elle mourut [sic] dans son triomphe . Cela est plus grand, plus pur, plus éthéré (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 303/86)
Ligne 936: Ligne 936:
Genre et mode littéraire. Genre et mode littéraire.
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Je l’ai déguisé avec une blouse. Un peu étrange et original (MS NAF 10323, Le Rêve, Plan détaillé du chapitre V, f° 78) Je l’ai déguisé avec une blouse. Un peu étrange et original (MS NAF 10323, Le Rêve, Plan détaillé du chapitre V, f° 78)
Ligne 958: Ligne 958:
Je crois que ce bout d’intrigue est nécessaire. (NAF Ms. 10313, Nana. F°208- Ebauche) \\ Ce serait là, mes trois types principaux, l’ordure du vieux, l’amour profond de l’homme mûr, et le baisage aimable et facile de l’amant de cœur. (//ibid//. F°210) \\ C'est là que je n’ai pas très clairement le drame. (//ibid//. F°212-3) \\ J’aimerai même assez que cela fut au milieu, lors de la déveine de Nana. \\ La différence avec Hulot, c'est que mon homme n’aime qu’une femme. (//ibid//. F°213) \\ Ce n'est que par les hommes que je puis fourrer les femmes. \\ C'est une vengeance que cette fille exercera parce que Nana, dès le début du livre lui aura pris l’homme de bourse. C'est cette lutte entre deux femmes qui peut seule me faire introduire plusieurs femmes. (//ibid//. F°214) \\ C'est toujours cette partie, ce drame qui me gêne. (//ibid//. F°215) \\ Mais ce qu’il me faudrait, c'est l’attitude de la femme. (//ibid//. F°215-6) \\ (…) et c'est alors qu’elle réclame la séparation. (//ibid//. F°216) \\ Elle refuserait simplement l’argent (ce serait elle qui aurait apporté la plus grande partie de la fortune.). (//ibid//. F°217) \\ C'est alors que l’amant de cœur de Nana, l’ancien, fait le projet d’épouser la fille (…). (//ibid//. F°218) \\ Maintenant c'est de la maigre dont je pourrai faire Judic, avec son mari et deux enfants. (//ibid//. F°219) \\ Une représentation et c'est là où je mets le prince derrière la toile (…). (//ibid//. F°222) \\ Voir si la campagne ne serait pas bien là. (//ibid//. F°223) \\ Nana, c'est la perdition, c'est le diable ; pourquoi n’attirera-t-elle pas un catholique, tout frémissant de la crainte de Dieu ? \\ Le seul côté fâcheux que je trouve à cela, c'est que cela n'est pas général et que cela n'est pas très empire. Cela n’a pas une belle simplicité. (//ibid//. F°226) \\ C'est la seule façon de rester général et empire. Voici, alors, quelles (sic) seraient les caractères. (//ibid//. F°227) \\ Le point sur lequel j’insisterai, c'est que dès que son mari se met avec Nana, elle s’émancipe davantage (…). C'est Nana qui domine et écrase tout. (//ibid//. F°232) \\ Elle l’achève, car il est déjà très entamé ; c'est lui qui donne la campagne. C'est quand il n’a plus le sou et que Muffat va le remplacer comme amant en titre qu’elle disparaît avec Fontan. \\ (…) et c'est alors qu’il regardera avec Muffat et qu’il se fera nettoyer comme lui. (//ibid//. F°234) \\ Elle aura traversé le quartier latin, c'est là que Juillerat l’aura connue. (//ibid//. F°235) \\ C'est le complaisant. Je ne le montrerai pas dans le vice d’en bas. (//ibid//. F°236) \\ C'est tel négociant, c'est tel employé grave, c'est tel rentier. \\ (…) d’abord on doutera que c'est elle, puis elle se livrera à Juillerat. \\ Enfin Chouard va avec Nana, et il est surpris par Muffat : c'est le comble de l’infamie, le dernier coup pour lui. (//ibid//. F°237). Je crois que ce bout d’intrigue est nécessaire. (NAF Ms. 10313, Nana. F°208- Ebauche) \\ Ce serait là, mes trois types principaux, l’ordure du vieux, l’amour profond de l’homme mûr, et le baisage aimable et facile de l’amant de cœur. (//ibid//. F°210) \\ C'est là que je n’ai pas très clairement le drame. (//ibid//. F°212-3) \\ J’aimerai même assez que cela fut au milieu, lors de la déveine de Nana. \\ La différence avec Hulot, c'est que mon homme n’aime qu’une femme. (//ibid//. F°213) \\ Ce n'est que par les hommes que je puis fourrer les femmes. \\ C'est une vengeance que cette fille exercera parce que Nana, dès le début du livre lui aura pris l’homme de bourse. C'est cette lutte entre deux femmes qui peut seule me faire introduire plusieurs femmes. (//ibid//. F°214) \\ C'est toujours cette partie, ce drame qui me gêne. (//ibid//. F°215) \\ Mais ce qu’il me faudrait, c'est l’attitude de la femme. (//ibid//. F°215-6) \\ (…) et c'est alors qu’elle réclame la séparation. (//ibid//. F°216) \\ Elle refuserait simplement l’argent (ce serait elle qui aurait apporté la plus grande partie de la fortune.). (//ibid//. F°217) \\ C'est alors que l’amant de cœur de Nana, l’ancien, fait le projet d’épouser la fille (…). (//ibid//. F°218) \\ Maintenant c'est de la maigre dont je pourrai faire Judic, avec son mari et deux enfants. (//ibid//. F°219) \\ Une représentation et c'est là où je mets le prince derrière la toile (…). (//ibid//. F°222) \\ Voir si la campagne ne serait pas bien là. (//ibid//. F°223) \\ Nana, c'est la perdition, c'est le diable ; pourquoi n’attirera-t-elle pas un catholique, tout frémissant de la crainte de Dieu ? \\ Le seul côté fâcheux que je trouve à cela, c'est que cela n'est pas général et que cela n'est pas très empire. Cela n’a pas une belle simplicité. (//ibid//. F°226) \\ C'est la seule façon de rester général et empire. Voici, alors, quelles (sic) seraient les caractères. (//ibid//. F°227) \\ Le point sur lequel j’insisterai, c'est que dès que son mari se met avec Nana, elle s’émancipe davantage (…). C'est Nana qui domine et écrase tout. (//ibid//. F°232) \\ Elle l’achève, car il est déjà très entamé ; c'est lui qui donne la campagne. C'est quand il n’a plus le sou et que Muffat va le remplacer comme amant en titre qu’elle disparaît avec Fontan. \\ (…) et c'est alors qu’il regardera avec Muffat et qu’il se fera nettoyer comme lui. (//ibid//. F°234) \\ Elle aura traversé le quartier latin, c'est là que Juillerat l’aura connue. (//ibid//. F°235) \\ C'est le complaisant. Je ne le montrerai pas dans le vice d’en bas. (//ibid//. F°236) \\ C'est tel négociant, c'est tel employé grave, c'est tel rentier. \\ (…) d’abord on doutera que c'est elle, puis elle se livrera à Juillerat. \\ Enfin Chouard va avec Nana, et il est surpris par Muffat : c'est le comble de l’infamie, le dernier coup pour lui. (//ibid//. F°237).
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Me voilà dans la maison. On traverse le salon. Et je suis dans la salle commune (MS NAF 10323, Le Rêve, 2ème Plan détaillé du Chapitre I, f° 7) \\ (…) J’en suis à la première communion et pas de résultats encore très sensibles (//ibid//., 2ème plan détaillé du chapitre II, f° 19)  \\ Associer tout le dehors , et ne pas oublier que je suis dans le rêve (//ibid//., premier plan du chapitre VII, f° 100) Me voilà dans la maison. On traverse le salon. Et je suis dans la salle commune (MS NAF 10323, Le Rêve, 2ème Plan détaillé du Chapitre I, f° 7) \\ (…) J’en suis à la première communion et pas de résultats encore très sensibles (//ibid//., 2ème plan détaillé du chapitre II, f° 19)  \\ Associer tout le dehors , et ne pas oublier que je suis dans le rêve (//ibid//., premier plan du chapitre VII, f° 100)
Ligne 971: Ligne 971:
==== ÉTROIT ==== ==== ÉTROIT ====
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
J’en arrive ainsi à la Légende dorée. Citations en vieux langage . En dehors de ses quelques livres classiques étroits et secs, la légende (MS NAF 10323, Le Rêve, 2ème plan détaillé du chapitre II, f° 20) \\ En dehors de ses livres classiques étroits et secs elle a la Légende dorée (//ibid//., premier plan détaillé du chapitre II, f° 33). J’en arrive ainsi à la Légende dorée. Citations en vieux langage . En dehors de ses quelques livres classiques étroits et secs, la légende (MS NAF 10323, Le Rêve, 2ème plan détaillé du chapitre II, f° 20) \\ En dehors de ses livres classiques étroits et secs elle a la Légende dorée (//ibid//., premier plan détaillé du chapitre II, f° 33).
Ligne 998: Ligne 998:
Etudier la perturbation que le service a mise en lui (MS NAF 10329 La Terre  F° 4 – Personnages, Jean Macquart) Etudier la perturbation que le service a mise en lui (MS NAF 10329 La Terre  F° 4 – Personnages, Jean Macquart)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Tout cela à étudier psychologiquement (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 222/6) ). \\ (…) Je pourrais étudier en elle le rêve de la vie, ce qu’elle rêve de la vie (//ibid//., f° 224/8)  \\ (…) Le saut en arrière, étudier ça psychologiquement, son bonheur et sa terreur (//ibid//., f° 259/42)  \\ (…) du reste à la fin , dans la maladie (effet à étudier), je briserai les défauts d’Angélique (//ibid//., f° 282/65) \\ Tout cela à étudier psychologiquement (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 222/6) ). \\ (…) Je pourrais étudier en elle le rêve de la vie, ce qu’elle rêve de la vie (//ibid//., f° 224/8)  \\ (…) Le saut en arrière, étudier ça psychologiquement, son bonheur et sa terreur (//ibid//., f° 259/42)  \\ (…) du reste à la fin , dans la maladie (effet à étudier), je briserai les défauts d’Angélique (//ibid//., f° 282/65) \\
Ligne 1049: Ligne 1049:
Mais comment le mêler à l’action d’une façon centrale ? Par l’amour évidemment . (MS NAF 10.328, La Terre, f°  404/5- Ebauche) Mais comment le mêler à l’action d’une façon centrale ? Par l’amour évidemment . (MS NAF 10.328, La Terre, f°  404/5- Ebauche)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
C’est là évidemment que je mettrai tout le passé d’Angélique (MS NAF 10323, Le Rêve, Plan, f° 12, premier Plan détaillé du Chapitre I) C’est là évidemment que je mettrai tout le passé d’Angélique (MS NAF 10323, Le Rêve, Plan, f° 12, premier Plan détaillé du Chapitre I)
Ligne 1082: Ligne 1082:
On a dit que le paysan est l’animal farouche, meurtrier, au milieu de la terre bienfaisante et calme. Peindre cela, en évitant de trop pousser au noir (MS NAF 10.328, La Terre, f° 401/2 - Ebauche) On a dit que le paysan est l’animal farouche, meurtrier, au milieu de la terre bienfaisante et calme. Peindre cela, en évitant de trop pousser au noir (MS NAF 10.328, La Terre, f° 401/2 - Ebauche)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Il faut éviter la porte, le petit mur. (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 256/39)  \\ (…) Une chapelle (…) mais je la mettrai sans doute dans la cour du château, je n’en ferai pas un point central, pour éviter la religion (//ibid//., f°309/92)  \\ pour éviter la petite porte, je les mets tous dans l’église sans dire comment ils sont entrés (//ibid//., deuxième plan du chapitre XIV, f° 185) Il faut éviter la porte, le petit mur. (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 256/39)  \\ (…) Une chapelle (…) mais je la mettrai sans doute dans la cour du château, je n’en ferai pas un point central, pour éviter la religion (//ibid//., f°309/92)  \\ pour éviter la petite porte, je les mets tous dans l’église sans dire comment ils sont entrés (//ibid//., deuxième plan du chapitre XIV, f° 185)
Ligne 1104: Ligne 1104:
Voir aussi : détail Voir aussi : détail
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
La cérémonie (…) La petite table, les cierges, etc. toute la cérémonie exacte (MS NAF 10323, Le Rêve, premier plan du chapitre XIII, f° 176) La cérémonie (…) La petite table, les cierges, etc. toute la cérémonie exacte (MS NAF 10323, Le Rêve, premier plan du chapitre XIII, f° 176)
Ligne 1112: Ligne 1112:
==== EXAGÉRER / EXAGÉRATION ==== ==== EXAGÉRER / EXAGÉRATION ====
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Au XIIe et XIIIe, pour être vu à distance, ils accentuaient vivement les mouvements, les gestes des personnages, les ornements mêmes ils les exagéraient (MS NAF 10324, Le Rêve, Notes Vitraux, f° 278) Au XIIe et XIIIe, pour être vu à distance, ils accentuaient vivement les mouvements, les gestes des personnages, les ornements mêmes ils les exagéraient (MS NAF 10324, Le Rêve, Notes Vitraux, f° 278)
Ligne 1126: Ligne 1126:
Le rôle du paysan donc (…) L’examiner enfin devant toutes les questions qui se présente [sic]. (MS NAF 10.328, La Terre, f° 402/3 – Ebauche) Le rôle du paysan donc (…) L’examiner enfin devant toutes les questions qui se présente [sic]. (MS NAF 10.328, La Terre, f° 402/3 – Ebauche)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Mais un scrupule m’est venu, dont l’examen est plus grave (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 302/85) \\ Sait-elle qu’elle l’aime ? Cela est à examiner (//ibid//., premier plan du chapitre VI f° 88) Mais un scrupule m’est venu, dont l’examen est plus grave (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 302/85) \\ Sait-elle qu’elle l’aime ? Cela est à examiner (//ibid//., premier plan du chapitre VI f° 88)
Ligne 1199: Ligne 1199:
=== La Terre (1887) === === La Terre (1887) ===
Et l’exemple d’un propriétaire voisin, qui tient à sa terre (MS NAF 10329 La Terre  F° 70 – Personnages, Alexandre Hourdequin)  \\ Il a un vice qui a mangé ses gages, une femme [ivrogne et putain] par exemple (//ibid//.,  F° 78 – Personnages, Soulas)  \\ Et l’exemple d’un propriétaire voisin, qui tient à sa terre (MS NAF 10329 La Terre  F° 70 – Personnages, Alexandre Hourdequin)  \\ Il a un vice qui a mangé ses gages, une femme [ivrogne et putain] par exemple (//ibid//.,  F° 78 – Personnages, Soulas)  \\
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
La jeune fille chez des paysans, un garde-chasse par exemple (MS NAF 10323 Le Rêve f° 224/8- Ebauche)  \\ (…) Par exemple la femme chez qui elle vit la surprend embrassée et lui dit qu’elle fait mal ( //ibid//., f°229/13)  \\ (…) Par exemple le premier  \\ épisode : le sauvetage d’un linge (…) puis l’épisode du linge étalé (//ibid//., f° 292/75-293/76)  \\ (…) je peux imaginer que ce sera un dais par exemple, pour une procession ; et j’aurai la procession (//ibid//., f° 308/91)  \\ (…) le vitrail est celui d’une salle basse, d’une salle des gardes par exemple, et il représentera un jeune dieu avec une déesse ou encore une scène mythologique (//ibid//., f° 310/93). La jeune fille chez des paysans, un garde-chasse par exemple (MS NAF 10323 Le Rêve f° 224/8- Ebauche)  \\ (…) Par exemple la femme chez qui elle vit la surprend embrassée et lui dit qu’elle fait mal ( //ibid//., f°229/13)  \\ (…) Par exemple le premier  \\ épisode : le sauvetage d’un linge (…) puis l’épisode du linge étalé (//ibid//., f° 292/75-293/76)  \\ (…) je peux imaginer que ce sera un dais par exemple, pour une procession ; et j’aurai la procession (//ibid//., f° 308/91)  \\ (…) le vitrail est celui d’une salle basse, d’une salle des gardes par exemple, et il représentera un jeune dieu avec une déesse ou encore une scène mythologique (//ibid//., f° 310/93).
\\ \\
Ligne 1214: Ligne 1214:
==== EXPANSION ==== ==== EXPANSION ====
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Toute la splendeur, la richesse, la joie, faire de l’église une expansion de bonheur (MS NAF 10323, Le Rêve, deuxième plan détaillé du chapitre XIV, f° 185)  \\ Faire de l’église une expansion de bonheur (premier plan du chapitre XIV, f° 189) Toute la splendeur, la richesse, la joie, faire de l’église une expansion de bonheur (MS NAF 10323, Le Rêve, deuxième plan détaillé du chapitre XIV, f° 185)  \\ Faire de l’église une expansion de bonheur (premier plan du chapitre XIV, f° 189)
Ligne 1258: Ligne 1258:
=== La Terre (1887) === === La Terre (1887) ===
A expliquer cela. Un soldat mais un soldat de garnison (MS NAF 10329 La Terre  F° 5 – Personnages, Jean Macquart)  \\ Elle s’enflamme et se passionne alors : ce qui peut être la dominante de son caractère, et l’expliquer toute entière (//ibid//.,  F° 52 – Personnages, Françoise Fouan) A expliquer cela. Un soldat mais un soldat de garnison (MS NAF 10329 La Terre  F° 5 – Personnages, Jean Macquart)  \\ Elle s’enflamme et se passionne alors : ce qui peut être la dominante de son caractère, et l’expliquer toute entière (//ibid//.,  F° 52 – Personnages, Françoise Fouan)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Monseigneur qui apparaît (…) Et l’expliquer là tout entier (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f°276/59)  \\ (…) Bien expliquer pourquoi il n’est rien (//ibid// f°301/84) ). \\(…) Mais dire qu’elle tient à la vie (pour expliquer son rêve au III) (//ibid//., 2ème plan détaillé du chapitre II,F°22)  \\ Donc voilà sa présence dans le champ expliquée (…) Cela explique comment il pourra venir commander la broderie pour la procession (//ibid//., plan détaillé du chapitre V f° 78)  \\ Espacer et expliquer le travail de l’or nué (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre VI f° 82)  \\ Tout le travail expliqué (//ibid//., premier plan du chapitre VI f° 86)  \\ Le présent chapitre doit expliquer cela, son trouble (//ibid//., premier plan du chapitre VI f° 88)  \\ Un long silence pendant lequel je donne toutes ces explications (//ibid//., Deuxième plan détaillé du chapitre VII, f° 96)  \\ Expliquer pourquoi tout ça (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre VII, f° 97)  \\ (Expliquer pourquoi et comment l’on sort le Saint-Sacrement) (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre VIII, f° 106)  \\ Elle cite son exemple, elle lui explique que jamais le comte ne laissera épouser une brodeuse (//ibid//., plan du chapitre IX, f° 122)  \\ C’est là aussi qu’il doit expliquer pourquoi elle l’a vu avec Claire (…) pourquoi il a laissé les choses aller jusque là (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre XII, f° 159)  \\ Et bien expliquer tout le mécanisme en elle. Le combat qu’elle soutient contre elle-même  (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre XII, f° 160)  \\  \\ Voir si une légende ne pourrait pas expliquer que les Hautecoeur guérissent les maladies (//ibid//., premier plan du chapitre XIII, f° 178)  \\ elle en mourra (je ne donne aucune explication médicale) (//ibid//., premier plan du chapitre XIV, f° 191) Monseigneur qui apparaît (…) Et l’expliquer là tout entier (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f°276/59)  \\ (…) Bien expliquer pourquoi il n’est rien (//ibid// f°301/84) ). \\(…) Mais dire qu’elle tient à la vie (pour expliquer son rêve au III) (//ibid//., 2ème plan détaillé du chapitre II,F°22)  \\ Donc voilà sa présence dans le champ expliquée (…) Cela explique comment il pourra venir commander la broderie pour la procession (//ibid//., plan détaillé du chapitre V f° 78)  \\ Espacer et expliquer le travail de l’or nué (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre VI f° 82)  \\ Tout le travail expliqué (//ibid//., premier plan du chapitre VI f° 86)  \\ Le présent chapitre doit expliquer cela, son trouble (//ibid//., premier plan du chapitre VI f° 88)  \\ Un long silence pendant lequel je donne toutes ces explications (//ibid//., Deuxième plan détaillé du chapitre VII, f° 96)  \\ Expliquer pourquoi tout ça (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre VII, f° 97)  \\ (Expliquer pourquoi et comment l’on sort le Saint-Sacrement) (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre VIII, f° 106)  \\ Elle cite son exemple, elle lui explique que jamais le comte ne laissera épouser une brodeuse (//ibid//., plan du chapitre IX, f° 122)  \\ C’est là aussi qu’il doit expliquer pourquoi elle l’a vu avec Claire (…) pourquoi il a laissé les choses aller jusque là (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre XII, f° 159)  \\ Et bien expliquer tout le mécanisme en elle. Le combat qu’elle soutient contre elle-même  (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre XII, f° 160)  \\  \\ Voir si une légende ne pourrait pas expliquer que les Hautecoeur guérissent les maladies (//ibid//., premier plan du chapitre XIII, f° 178)  \\ elle en mourra (je ne donne aucune explication médicale) (//ibid//., premier plan du chapitre XIV, f° 191)
Ligne 1278: Ligne 1278:
1er = Exposition. 2 = Tout le passé (MS NAF 10 282, La Curée, f°211 : présentation du schéma narratif du roman). 1er = Exposition. 2 = Tout le passé (MS NAF 10 282, La Curée, f°211 : présentation du schéma narratif du roman).
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
les légendes exposées, le fils de l’évêque qui est revenu, etc. (MS NAF 10323, Le Rêve, premier plan du chapitre III, f° 51) les légendes exposées, le fils de l’évêque qui est revenu, etc. (MS NAF 10323, Le Rêve, premier plan du chapitre III, f° 51)
Ligne 1294: Ligne 1294:
Maintenant, j’ai souvent exprimé cette pensée que les deux plus grands leviers des passions humaines, c’étaient l’amour et la religion, le « cul et le ciel » (…). (NAF Ms. 10313, Nana. F°225-6- Ebauche). Maintenant, j’ai souvent exprimé cette pensée que les deux plus grands leviers des passions humaines, c’étaient l’amour et la religion, le « cul et le ciel » (…). (NAF Ms. 10313, Nana. F°225-6- Ebauche).
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Hubertine me donnera la crainte de la fin (…), crainte que j’exprimerai timidement (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 282/65) Hubertine me donnera la crainte de la fin (…), crainte que j’exprimerai timidement (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 282/65)
==== EXQUIS ==== ==== EXQUIS ====
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Tout cela est très banal, il faudrait que ce fut /sic/ exquis pour valoir quelque chose (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 220/4) Tout cela est très banal, il faudrait que ce fut /sic/ exquis pour valoir quelque chose (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 220/4)
Ligne 1325: Ligne 1325:
Une expression extrême des Rougon-Macquart. (NAF Ms. 10313, Nana. F°193- Personnages). Une expression extrême des Rougon-Macquart. (NAF Ms. 10313, Nana. F°193- Personnages).
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Sonorité de sa voix qu’elle a d’un charme extrême (MS NAF 10323, Le Rêve, Deuxième plan détaillé du chapitre VII, f° 96)  \\ Pousser à une extrême passion, à l’extrême drame. Une envolée (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre XII, f° 158) Sonorité de sa voix qu’elle a d’un charme extrême (MS NAF 10323, Le Rêve, Deuxième plan détaillé du chapitre VII, f° 96)  \\ Pousser à une extrême passion, à l’extrême drame. Une envolée (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre XII, f° 158)

Outils personnels
Boîte à outils