Essai de nouvelle page

Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

wiki:c_-_chimere [2009/02/19 08:06]
jplf
wiki:c_-_chimere [2009/07/12 08:43] (version actuelle)
Ligne 1: Ligne 1:
-==== C. ====+==== C. ====
(P. Cézanne, peintre français, 1839-1906, ami d’enfance de Zola) (P. Cézanne, peintre français, 1839-1906, ami d’enfance de Zola)
Ligne 43: Ligne 43:
Un jour de Noël Tout le village le poser ; Bécu et Fouan. – faire passer les Charles les deux cabarets, le curé, Jean doit en être, l’instituteur, le garde champêtre, et le braconnier. Nénesse et Delphine [ ?] en classe. Olympe aussi. Première colère du curé Godard et 1ère charité. Travaux d’hiver. Un cadre, un événement d’hiver. (MS NAF 10.328, La Terre, f° 499/1 –Plan) Un jour de Noël Tout le village le poser ; Bécu et Fouan. – faire passer les Charles les deux cabarets, le curé, Jean doit en être, l’instituteur, le garde champêtre, et le braconnier. Nénesse et Delphine [ ?] en classe. Olympe aussi. Première colère du curé Godard et 1ère charité. Travaux d’hiver. Un cadre, un événement d’hiver. (MS NAF 10.328, La Terre, f° 499/1 –Plan)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Le cadre est très important. Je crois une ville de province dévote. Tout se passera autour d’une église romane (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 233/17)  \\ (…) Avec cela j’ai tout le cadre (//ibid//., f° 234/18)  \\ Je prendrai le cadre d’une procession telle que j’en ai vu dans le midi (//ibid//., premier plan du chapitre VIII, f° 111) Le cadre est très important. Je crois une ville de province dévote. Tout se passera autour d’une église romane (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 233/17)  \\ (…) Avec cela j’ai tout le cadre (//ibid//., f° 234/18)  \\ Je prendrai le cadre d’une procession telle que j’en ai vu dans le midi (//ibid//., premier plan du chapitre VIII, f° 111)
Ligne 99: Ligne 99:
==== CANTIQUE ==== ==== CANTIQUE ====
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Elle lui dirait presque comme dans le cantique. Mon Jésus, je vous attendais. La Sulamite (MS NAF 10323, Le Rêve, deuxième plan détaillé du chapitre VII, f° 95)  \\ elle lui dirait presque comme dans les cantiques : Mon Jésus, je vous attendais (//ibid//., premier plan du chapitre VII, f° 101) Elle lui dirait presque comme dans le cantique. Mon Jésus, je vous attendais. La Sulamite (MS NAF 10323, Le Rêve, deuxième plan détaillé du chapitre VII, f° 95)  \\ elle lui dirait presque comme dans les cantiques : Mon Jésus, je vous attendais (//ibid//., premier plan du chapitre VII, f° 101)
Ligne 123: Ligne 123:
==== CAR ==== ==== CAR ====
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
(j’aime mieux, car je ne voudrais remettre les amoureux en présence que pour une grande scène) NAF MS 10323 Le Rêve, Ebauche, f° 267/50) \\ (j’aime mieux, car je ne voudrais remettre les amoureux en présence que pour une grande scène) NAF MS 10323 Le Rêve, Ebauche, f° 267/50) \\
Ligne 169: Ligne 169:
et peu à peu, l'histoire de la passion de celui-ci [Octave] qui doit être très étudiée dans le caractère du bonhomme brutal (…) (MS NAF 10277, Au bonheur des dames, Ebauche, fºs 11-12) \\(…) alors le caractère [de Denise] qui apparaît: posée, sage, pratique (…) (//ibid//., fºs 13-14) et peu à peu, l'histoire de la passion de celui-ci [Octave] qui doit être très étudiée dans le caractère du bonhomme brutal (…) (MS NAF 10277, Au bonheur des dames, Ebauche, fºs 11-12) \\(…) alors le caractère [de Denise] qui apparaît: posée, sage, pratique (…) (//ibid//., fºs 13-14)
-=== Le Rêve (1891)====+=== Le Rêve (1888)====
Je lui donnerai des traits un peu tourmentés (…) mais d’une beauté de caractère (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 248/32). Je lui donnerai des traits un peu tourmentés (…) mais d’une beauté de caractère (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 248/32).
Ligne 216: Ligne 216:
Dans ce cas, il faudra que je prenne une autre fille pour le type de la fille qui redevient ordurière en vieillissant. (NAF Ms. 10313, Nana. F°219- Ebauche). Dans ce cas, il faudra que je prenne une autre fille pour le type de la fille qui redevient ordurière en vieillissant. (NAF Ms. 10313, Nana. F°219- Ebauche).
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
(?) . En tous cas, après le démantèlement du château, la ville prospère est transformée en évéché (MS NAF 10324, Le Rêve,  Notes Hautecoeur, f° 265). \\ (?) . En tous cas, après le démantèlement du château, la ville prospère est transformée en évéché (MS NAF 10324, Le Rêve,  Notes Hautecoeur, f° 265). \\
Ligne 230: Ligne 230:
Manuel d’instruction religieuse catholique) Manuel d’instruction religieuse catholique)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Il lui faut une éducation rudimentaire  \\ l’histoire sainte, le catéchisme, etc dans une pension de province (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f°s 225/9-226/10)  \\ (…) Elle aura lu l’histoire sainte, le catéchisme, la vie des saints, quelque voyage. C’est surtout avec la vie des saints que je puis la faite toute (//ibid//., f° 241/24 ) Il lui faut une éducation rudimentaire  \\ l’histoire sainte, le catéchisme, etc dans une pension de province (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f°s 225/9-226/10)  \\ (…) Elle aura lu l’histoire sainte, le catéchisme, la vie des saints, quelque voyage. C’est surtout avec la vie des saints que je puis la faite toute (//ibid//., f° 241/24 )
Ligne 252: Ligne 252:
Voir aussi : conversation ; entretien. Voir aussi : conversation ; entretien.
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Donc la causerie entre les deux, rien que sur eux (MS NAF 10323,  Le Rêve, plan du chapitre IX, f° 119) Donc la causerie entre les deux, rien que sur eux (MS NAF 10323,  Le Rêve, plan du chapitre IX, f° 119)
Ligne 282: Ligne 282:
Bien appuyer sur ceci, la religion fatalement poussant Marthe jusqu’au bout de la logique et châtiant Faujas. (NAF MS 10.280 La Conquête de Plassans, Plan XXIII F˚ 13) Bien appuyer sur ceci, la religion fatalement poussant Marthe jusqu’au bout de la logique et châtiant Faujas. (NAF MS 10.280 La Conquête de Plassans, Plan XXIII F˚ 13)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Ajouter ceci, le combat psychologique, l’hérédité des Rougon-Macquart en lutte avec l’éducation et le milieu (MS NAF 10323,  Le Rêve, premier plan du chapitre XII, f° 166) Ajouter ceci, le combat psychologique, l’hérédité des Rougon-Macquart en lutte avec l’éducation et le milieu (MS NAF 10323,  Le Rêve, premier plan du chapitre XII, f° 166)
Ligne 313: Ligne 313:
Pour mettre cela en action, j’aurai besoin à quelques reprises de lui faire voir le paysage (MS NAF 10329 La Terre  F° 9 – Personnages, Jean Macquart)  \\ Et, avec cela, craignant son père, le servant en domestique (//ibid//.,  F° 23 – Personnages, Olympe) Pour mettre cela en action, j’aurai besoin à quelques reprises de lui faire voir le paysage (MS NAF 10329 La Terre  F° 9 – Personnages, Jean Macquart)  \\ Et, avec cela, craignant son père, le servant en domestique (//ibid//.,  F° 23 – Personnages, Olympe)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Il faudra que tout cela y soit, mais très discret, en peu de mots (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 277/60) \\ Il faudra que tout cela y soit, mais très discret, en peu de mots (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 277/60) \\
Ligne 346: Ligne 346:
Jean-Macquart (…) Mais comment le mêler à l’action d’une façon centrale ? (MS NAF 10.328, La Terre, f°  404/5- Ebauche)  \\ (…) Bonhomme. – Le paysan. Prendre à Medan un des types, la Terrasse ou un autre. Brutal et sournois, cupide et jouisseur, sans exagération romantique. Calculateur avec ses vices qui grandissent en avançant en âge. C’est lui le type central. (//ibid//., f° 443/44)  \\ (…) Rôle de Jean là-dedans. – Le lendemain du jour où elle a refusé son galant. La ferme brûle. Une haine de tout le pays qui monte contre la ferme. Cette histoire est bonne ; mais elle a le défaut de ne pas trop tenir à mon histoire centrale. (//ibid//., f° 463/55) Jean-Macquart (…) Mais comment le mêler à l’action d’une façon centrale ? (MS NAF 10.328, La Terre, f°  404/5- Ebauche)  \\ (…) Bonhomme. – Le paysan. Prendre à Medan un des types, la Terrasse ou un autre. Brutal et sournois, cupide et jouisseur, sans exagération romantique. Calculateur avec ses vices qui grandissent en avançant en âge. C’est lui le type central. (//ibid//., f° 443/44)  \\ (…) Rôle de Jean là-dedans. – Le lendemain du jour où elle a refusé son galant. La ferme brûle. Une haine de tout le pays qui monte contre la ferme. Cette histoire est bonne ; mais elle a le défaut de ne pas trop tenir à mon histoire centrale. (//ibid//., f° 463/55)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Une chapelle (…) mais je la mettrai sans doute dans la cour du château , je n’en ferai pas un point central, pour éviter la religion (MS NAF 10323,  Le Rêve, Ebauche, f° 309/92) Une chapelle (…) mais je la mettrai sans doute dans la cour du château , je n’en ferai pas un point central, pour éviter la religion (MS NAF 10323,  Le Rêve, Ebauche, f° 309/92)
Ligne 385: Ligne 385:
Déesse de l’agriculture dans la mythologie latine antique. Déméter dans la mythologie grecque. Déesse de l’agriculture dans la mythologie latine antique. Déméter dans la mythologie grecque.
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Hubertine (…) un cou de Cérès (MS NAF 10323,  Le Rêve, dossier personnages, f° 210) Hubertine (…) un cou de Cérès (MS NAF 10323,  Le Rêve, dossier personnages, f° 210)
Ligne 402: Ligne 402:
Certaine liberté à la femme ou elle envoie promener. (NAF Ms. 10313, Nana. F°253/2- Notes). Certaine liberté à la femme ou elle envoie promener. (NAF Ms. 10313, Nana. F°253/2- Notes).
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Si je reprends l’église, certaines modifications importantes en résultent (MS NAF 10323, Le Rêve, premier plan du chapitre III, f° 52) Si je reprends l’église, certaines modifications importantes en résultent (MS NAF 10323, Le Rêve, premier plan du chapitre III, f° 52)
Ligne 418: Ligne 418:
==== CERTES ==== ==== CERTES ====
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
L’adorable fille qu’elle devient à quatorze ans. Pas un ange certes ; encore des révoltes (MS NAF 10323, Le Rêve, premier plan détaillé du chapitre II, f° 26) L’adorable fille qu’elle devient à quatorze ans. Pas un ange certes ; encore des révoltes (MS NAF 10323, Le Rêve, premier plan détaillé du chapitre II, f° 26)
Ligne 460: Ligne 460:
Donc, changement complet de philosophie (MS NAF 10277, Au bonheur des dames, Ebauche, fº 2) \\Et alors je pourrai changer le sujet dans cette idée générale et philosophique (…) (//ibid//., fº 8) Donc, changement complet de philosophie (MS NAF 10277, Au bonheur des dames, Ebauche, fº 2) \\Et alors je pourrai changer le sujet dans cette idée générale et philosophique (…) (//ibid//., fº 8)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Ici un changement dans le travail (MS NAF 10323, Le Rêve, 2ème plan détaillé du chapitre III, f° 42) \\ Ici un changement dans le travail (MS NAF 10323, Le Rêve, 2ème plan détaillé du chapitre III, f° 42) \\
Ligne 481: Ligne 481:
Parle, chante, indifféremment, par besoin de vertige et envie de tapage. (NAF Ms. 10313, Nana. F°241/2- Notes) \\ Cinq amis montent chez elle à trois heures du matin, mettent en fuite un amant de cœur, dont ils attendent le départ, en chantant et blaguant dans le salon. (//ibid//. F°248) \\ Lorsqu’elle [Judic] va chanter dans le monde et qu’elle reste : son mari se fait apporter une lettre. (//ibid//. F°280). Parle, chante, indifféremment, par besoin de vertige et envie de tapage. (NAF Ms. 10313, Nana. F°241/2- Notes) \\ Cinq amis montent chez elle à trois heures du matin, mettent en fuite un amant de cœur, dont ils attendent le départ, en chantant et blaguant dans le salon. (//ibid//. F°248) \\ Lorsqu’elle [Judic] va chanter dans le monde et qu’elle reste : son mari se fait apporter une lettre. (//ibid//. F°280).
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
pour matérialiser la lutte, mettre un chant de Félicien au dehors (…) Le chant pourra se rapprocher peu à peu (…)  \\ Le chant de Félicien s’est peu à peu rapproché (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f°s 272/55-273/56)  \\ Chapitre final (…) Des milliers de cierges. Des chants, une richesse inouie (//ibid//., f° 278/61) \\ pour matérialiser la lutte, mettre un chant de Félicien au dehors (…) Le chant pourra se rapprocher peu à peu (…)  \\ Le chant de Félicien s’est peu à peu rapproché (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f°s 272/55-273/56)  \\ Chapitre final (…) Des milliers de cierges. Des chants, une richesse inouie (//ibid//., f° 278/61) \\
Ligne 525: Ligne 525:
Dès le premier ou deuxième chapitre, montrer cette jeune fille dans sa misère (MS NAF 10277, Au bonheur des dames, Ebauche, fº 14) \\C'est Octave qui est le pivot du chapitre (//ibid//., Ebauche, fº 25) \\Chapitre I: Un vendredi matin, dans les premiers jours d'octobre, Denise arrive à Paris avec Jean et Pépé (//ibid//., Plan, fº 33) Dès le premier ou deuxième chapitre, montrer cette jeune fille dans sa misère (MS NAF 10277, Au bonheur des dames, Ebauche, fº 14) \\C'est Octave qui est le pivot du chapitre (//ibid//., Ebauche, fº 25) \\Chapitre I: Un vendredi matin, dans les premiers jours d'octobre, Denise arrive à Paris avec Jean et Pépé (//ibid//., Plan, fº 33)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
C’est un chapitre cela qu’il faut finir par la vue du vitrail tous les soirs et par une scène où elle éclate en larme en le regardant . Ce chapitre doit précéder celui où elle travaillera avec les Hubert et dira son rêve (…) c’est un autre chapitre encore (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche,  f°s 254/38-255/38bis)  \\(…) je voudrais au moins trois ou quatre chapitre [sic] d’amour idyllique (//ibid//., f° 256/39)  \\ (…) Puis autre chapitre, elle l’a vu (…) pour varier, je puis amener Félicien qui ment (//ibid//., f° 258/41)  \\ (…) après le chapitre de sa venue lente jusqu’à son apparition, j’aurai bien un chapitre ou /sic/ il lui parle, deux ou trois épisodes, et qui ira jusqu’à l’aveu (…)Elle (…) ne répondra qu’au chapitre 4 (//ibid//., f° 259/42)  \\ (…) Ce chapitre est pour asseoir l’amour chez Angélique, l’y accoutumer (…) et alors le derniers [sic] chapitre de l’idylle serait pour amener la jeune  \\ fille au mot je t’aime (//ibid//., f°s 260/43-261/44)  \\ (…) je voudrais faire un chapitre de cela : il sera court voilà tout (//ibid//., f° 263/46) \\ (…) Autre chapitre. Angélique sachant qui est Félicien le voit dans le jardin de l’évéché (//ibid//., f° 263/46)  \\ (…) Je voudrais encore cinq chapitres, ce qui est possible. Le dernier, le triomphe. L’avant-dernier, la venue de l’évêque avec l’extrême onction. Ce qui me fait trois pour la lutte (//ibid//., f° 265/48)  \\ (…) Là je voudrais un chapitre où la vie reprend avec les Hubert (//ibid//., f° 269/52) Le chapitre doit être pour peindre cette lente  \\ agonie (//ibid//., f°270/53-271/54)  \\ (…) Enfin je voudrais l’amour à la fin du chapitre (//ibid//., f° 54)  \\ (…) J’en suis donc arrivé à la fin du chapitre (…) Là un autre chapitre (//ibid//., f° 273/56)  \\ (…) L’avant-dernier chapitre.(//ibid//., f° 275/58)  \\ (…) Chapitre final. Le mariage (//ibid//., f° 278/61) )  \\ (…) Voici la distribution de cet orgueil et de cette passion. Les poser dans le chapitre I. Au II et au III, l’éducation et le milieu corrigeant Angélique. Puis la passion qui croît pendant le IV, le V, et le VI , éclate dans le VII (…) Au X elle paraît calmée (…) et dans tout le XI le débat psychologique qui lui permettra au XII de l’emporter (…) au XIV dans le triomphe (//ibid//., f° 284/67-285/68)  \\ L’idylle du V au VII (…) au VI chez Hubert (…) le refus de l’évêque au X. Angélique au XI doit finir par croire qu’elle n’est plus aimée (//ibid//., f° 286/69)  \\ L’effet en est qu’au XII (//ibid//., f° 287/70) \\ (…) Au chapitre suivant, inquiète, troublée, elle ne se montre plus (…) le chapitre est à chercher (//ibid//., f° 294/77) C’est un chapitre cela qu’il faut finir par la vue du vitrail tous les soirs et par une scène où elle éclate en larme en le regardant . Ce chapitre doit précéder celui où elle travaillera avec les Hubert et dira son rêve (…) c’est un autre chapitre encore (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche,  f°s 254/38-255/38bis)  \\(…) je voudrais au moins trois ou quatre chapitre [sic] d’amour idyllique (//ibid//., f° 256/39)  \\ (…) Puis autre chapitre, elle l’a vu (…) pour varier, je puis amener Félicien qui ment (//ibid//., f° 258/41)  \\ (…) après le chapitre de sa venue lente jusqu’à son apparition, j’aurai bien un chapitre ou /sic/ il lui parle, deux ou trois épisodes, et qui ira jusqu’à l’aveu (…)Elle (…) ne répondra qu’au chapitre 4 (//ibid//., f° 259/42)  \\ (…) Ce chapitre est pour asseoir l’amour chez Angélique, l’y accoutumer (…) et alors le derniers [sic] chapitre de l’idylle serait pour amener la jeune  \\ fille au mot je t’aime (//ibid//., f°s 260/43-261/44)  \\ (…) je voudrais faire un chapitre de cela : il sera court voilà tout (//ibid//., f° 263/46) \\ (…) Autre chapitre. Angélique sachant qui est Félicien le voit dans le jardin de l’évéché (//ibid//., f° 263/46)  \\ (…) Je voudrais encore cinq chapitres, ce qui est possible. Le dernier, le triomphe. L’avant-dernier, la venue de l’évêque avec l’extrême onction. Ce qui me fait trois pour la lutte (//ibid//., f° 265/48)  \\ (…) Là je voudrais un chapitre où la vie reprend avec les Hubert (//ibid//., f° 269/52) Le chapitre doit être pour peindre cette lente  \\ agonie (//ibid//., f°270/53-271/54)  \\ (…) Enfin je voudrais l’amour à la fin du chapitre (//ibid//., f° 54)  \\ (…) J’en suis donc arrivé à la fin du chapitre (…) Là un autre chapitre (//ibid//., f° 273/56)  \\ (…) L’avant-dernier chapitre.(//ibid//., f° 275/58)  \\ (…) Chapitre final. Le mariage (//ibid//., f° 278/61) )  \\ (…) Voici la distribution de cet orgueil et de cette passion. Les poser dans le chapitre I. Au II et au III, l’éducation et le milieu corrigeant Angélique. Puis la passion qui croît pendant le IV, le V, et le VI , éclate dans le VII (…) Au X elle paraît calmée (…) et dans tout le XI le débat psychologique qui lui permettra au XII de l’emporter (…) au XIV dans le triomphe (//ibid//., f° 284/67-285/68)  \\ L’idylle du V au VII (…) au VI chez Hubert (…) le refus de l’évêque au X. Angélique au XI doit finir par croire qu’elle n’est plus aimée (//ibid//., f° 286/69)  \\ L’effet en est qu’au XII (//ibid//., f° 287/70) \\ (…) Au chapitre suivant, inquiète, troublée, elle ne se montre plus (…) le chapitre est à chercher (//ibid//., f° 294/77)
Ligne 582: Ligne 582:
==== CHASTE (-MENT) ==== ==== CHASTE (-MENT) ====
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Encore un coup tout cela traité très chastement, car je veux que la pureté soit absolue dans la forme, dans la façon de traiter le roman (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 284/67)  \\ Le tout traité très chaste (//ibid//., premier plan du chapitre IV, f° 64)  \\ Tout cela pour donner à entendre que les Hubert s’aiment en bas. Très chaste, très discret (//ibid//., deuxième plan du chapitre VII, f° 93)  \\ elle s’habille très chastement (à voir) (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre VII, f° 94)  \\ Très chaste tout de suite (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre VII, f° 95)  \\ Cela en style envolé, pur, chaste, mystique (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre VII, f° 96)  \\ Indiquer cela très chastement (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre VII, f° 98)  \\ Mais la scène très chaste, tout de suite saisie par cette chambre de jeune fille dont la description revient (//ibid//., premier plan du chapitre VII, f° 99 )  \\ Quelque chose de légendaire et de mystique, de frêle, de primitif, d’élancé dans la passion, de passionnément chaste (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre X, f° 133)  \\ Quelque chose de mystique et de légendaire, de frêle, de primitif, d’élancé dans la passion, de passionnément chaste (//ibid//., premier plan du chapitre X, f° 138)  \\ Elle est immatérielle, cela rend la scène très chaste (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre XII, f° 160)  \\ Grande scène de lune et de passion, mais chaste (…) la faire si immatérielle que la scène reste très pur [sic] (//ibid//., premier plan du chapitre XII, f° 165) Encore un coup tout cela traité très chastement, car je veux que la pureté soit absolue dans la forme, dans la façon de traiter le roman (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 284/67)  \\ Le tout traité très chaste (//ibid//., premier plan du chapitre IV, f° 64)  \\ Tout cela pour donner à entendre que les Hubert s’aiment en bas. Très chaste, très discret (//ibid//., deuxième plan du chapitre VII, f° 93)  \\ elle s’habille très chastement (à voir) (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre VII, f° 94)  \\ Très chaste tout de suite (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre VII, f° 95)  \\ Cela en style envolé, pur, chaste, mystique (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre VII, f° 96)  \\ Indiquer cela très chastement (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre VII, f° 98)  \\ Mais la scène très chaste, tout de suite saisie par cette chambre de jeune fille dont la description revient (//ibid//., premier plan du chapitre VII, f° 99 )  \\ Quelque chose de légendaire et de mystique, de frêle, de primitif, d’élancé dans la passion, de passionnément chaste (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre X, f° 133)  \\ Quelque chose de mystique et de légendaire, de frêle, de primitif, d’élancé dans la passion, de passionnément chaste (//ibid//., premier plan du chapitre X, f° 138)  \\ Elle est immatérielle, cela rend la scène très chaste (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre XII, f° 160)  \\ Grande scène de lune et de passion, mais chaste (…) la faire si immatérielle que la scène reste très pur [sic] (//ibid//., premier plan du chapitre XII, f° 165)
Ligne 640: Ligne 640:
==== CHEVALERIE (ROMANS DE) ==== ==== CHEVALERIE (ROMANS DE) ====
(Genre littéraire du Moyen-Age) (Genre littéraire du Moyen-Age)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Les preuses, titre donné dans les romans de chevalerie à neuf femmes guerrières de l’antiquité (MS NAF 10324, Le Rêve, Notes sur le château de Hautecoeur, f° 374) Les preuses, titre donné dans les romans de chevalerie à neuf femmes guerrières de l’antiquité (MS NAF 10324, Le Rêve, Notes sur le château de Hautecoeur, f° 374)
Ligne 657: Ligne 657:
Le monsieur frère de mon paysan très chic qui tient une maison publique au chef lieu d’arrondissement et qui passe, qui achète la folie d’un bourgeois qu’on a mis en fuite. (MS NAF 10.328, La Terre, f° 495/87 - Ebauche) Le monsieur frère de mon paysan très chic qui tient une maison publique au chef lieu d’arrondissement et qui passe, qui achète la folie d’un bourgeois qu’on a mis en fuite. (MS NAF 10.328, La Terre, f° 495/87 - Ebauche)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Peut-être aurai-je un sujet très chic, \\ avec cette idée (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche f°s 230/14-231/15) Peut-être aurai-je un sujet très chic, \\ avec cette idée (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche f°s 230/14-231/15)
Ligne 700: Ligne 700:
D’autre part, je pourrai encore avoir un autre coin, qui est à choisir. (NAF Ms. 10313, Nana. F°209- Ebauche). D’autre part, je pourrai encore avoir un autre coin, qui est à choisir. (NAF Ms. 10313, Nana. F°209- Ebauche).
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
C’est à choisir (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche f° 221/5)  \\ (…) Une scène grande. Choisir l’endroit, la sacristie peut-être (//ibid//., f° 268/51)  \\ C’est à choisir (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche f° 221/5)  \\ (…) Une scène grande. Choisir l’endroit, la sacristie peut-être (//ibid//., f° 268/51)  \\
Ligne 739: Ligne 739:
Un enfant compliquerait les choses, faut-il lui [Jean Macquart] en donner un : on ne saurait s’il est de lui ou de Bonhomme. (MS NAF 10.328, La Terre, Ebauche, f° 432/33) Un enfant compliquerait les choses, faut-il lui [Jean Macquart] en donner un : on ne saurait s’il est de lui ou de Bonhomme. (MS NAF 10.328, La Terre, Ebauche, f° 432/33)
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
me servir là des broderies (…) il vient prendre livraison, ou autre chose (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 270/53) \\ Mais le château à régler est chose plus complexe (//ibid//., f° 309/92) \\Pourtant ne pas dire ces choses, ne les laisser que soupçonner (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre XIV, f° 182) me servir là des broderies (…) il vient prendre livraison, ou autre chose (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 270/53) \\ Mais le château à régler est chose plus complexe (//ibid//., f° 309/92) \\Pourtant ne pas dire ces choses, ne les laisser que soupçonner (//ibid//., deuxième plan détaillé du chapitre XIV, f° 182)
Ligne 783: Ligne 783:
(…) une circonstance lui [Nana] a appris que ce soir-là la comtesse est avec Juillerat, dans un restaurant, dans un hôtel garni. (NAF Ms. 10313, Nana. F°71- Plan). (…) une circonstance lui [Nana] a appris que ce soir-là la comtesse est avec Juillerat, dans un restaurant, dans un hôtel garni. (NAF Ms. 10313, Nana. F°71- Plan).
-=== Le Rêve (1891) ===+=== Le Rêve (1888) ===
Sa mère Sidonie aura donc accouché à Lourmes, par une circonstance à régler, et elle aura mis la petite aux Enfants Assistés de cette ville (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 241/24)  \\ (…) Mes personnages (…) c’est en les circonstanciant qu’ils prendront de la réalité (//ibid//., f° 294/77) Sa mère Sidonie aura donc accouché à Lourmes, par une circonstance à régler, et elle aura mis la petite aux Enfants Assistés de cette ville (MS NAF 10323, Le Rêve, Ebauche, f° 241/24)  \\ (…) Mes personnages (…) c’est en les circonstanciant qu’ils prendront de la réalité (//ibid//., f° 294/77)

Outils personnels
Boîte à outils