Jean Sorieul (1824-1871)

Jean Sorieul est un aquarelliste et un peintre militaire ; né à Rouen, élève de Bellangé et de Léon Cogniet, il a la passion des uniformes comme en témoigne le conte que lui a consacré Maupassant en 1882. On peut voir deux de ses oeuvres sur le net : une gravure concernant les uniformes de la brigage irlandaise de France , et Le Combat de Quiberon en 1795 .

L'oeuvre de Sorieul célèbre à l'envie des armées révolutionnaires mais aussi la gloire militaire et politique du Second Empire. Il a par exemple consacré 11 aquarelles à L'Ambassade de S.E. le Comte de Morny au couronnement de sa Majesté Alexandre II, Empereur de toutes les Russies, Moscou 1856 et St Petersbourg 1857.

Le peintre vient de mourir lorsque Zola commente sa Bataille de Tracktir (campagne de Crimée) présentée au Salon de 1872 ; aussi ironise-t-il discrètement sur la dimension idéologique et sur la facture du tableau visiblement goûté par "la foule" :

[...] on regarde un grand tableau de bataille, le seul grand tableau de bataille qui soit au Salon. On reconnaît l'uniforme russe. Ce n'est pas un épisode de nos désastres. L'artiste nous a consolés en peignant la bataille de Tracktir, glorieux souvenir de notre expédition de Crimée.