Berthe Morisot (1841 - 1895)

 

  C'est vers 1860 que les soeurs Morisot, Edma et Berthe, rencontrent Corot auquel les présente Guichard, leur professeur. Dès l'été 1861, elles travaillent à Ville-d'Avray auprès du peintre qui leur donnera à copier ses études italiennes. En 1862, c'est un élève de Corot, Oudinot qui poursuit leur formation. Edma est admise pour la première fois au Salon en 1864, avec Souvenir des bors de l'Oise et Berthe avec Vieux chemin à Auvers* ; elle expose ensuite La Brémondière, Orne et Chaumière en Normandie* et affirme son talent au Salon de 1867 avec Vue de Paris prise des hauteurs du Trocadéro en aval du pont d'Iéna*. Zola la remarque pour la première fois au Salon de 1868 :

 

Je citerai encore deux petites toiles que j'ai découvertes par hasard pendant mes promenades désolées dans la solitude nue du Salon. Ce sont des paysages de Mlles Morisot - deux sœurs, sans doute. Corot est leur maître, à coup sûr. Il y a, dans ces toiles, une fraîcheur et une naïveté d'impression qui m'ont un peu reposé des habiletés mesquines, si goûtées de la foule. Les artistes ont dû peindre ces études-là en toute conscience, avec un grand désir de rendre ce qu'elles voyaient. Cela a suffi pour donner à leurs œuvres un intérêt que n'offrent pas bien des grands tableaux de ma connaissance.

Mon Salon 1868

lettre m