Manet et les maîtres espagnols

Manet s'est fréquemment inspiré des maîtres espagnols, qui affirmait ne pas aimer Murillo « excepté dans certaines études de pouilleux », s'est inspiré pour cette oeuvre de L'Enfant au Chien* du musée de l'Hermitage, qu'il connaissait sans doute pas L'histoire des Peintres de Charles Blanc. Mais le peintre a corrigé Murillo par Vélasquez et c'est au Marchand d'eau de Séville* qu'il a emprunté la tête de son gamin.

 

page en construction ; merci de patienter

 lettre e