Alexandre Bida (1813-1895)

 

Les premiers articles de Mon Salon, où Zola attaque d'emblée le jury du Salon, ont fait sensation ; il démonte ici les rouages de "la machine" qui a bouté hors du Salon "les toiles fortes et vivantes" de Manet. Alexandre Bida*, peintre et dessinateur orientaliste, membre du jury, est une des roues de cette machine à exlcure "les personnalités". Au-delà de la mesquinerie et du ressentiment, le médiocre Bida "défend les principes" ; fidèle au précepte académiste qui fait de la couleur le simple auxiliaire du dessin, il juge les peintres en dessinateur. Manet, qui peint par "taches de couleurs" est donc nécessairement pour lui indigne de figurer au Salon :

"De tous côtés on me somme de m'expliquer, on me demande avec instance de citer les noms des artistes de mérite qui ont été refusés par le jury. Le public sera donc toujours le bon public. Il est évident que les artistes mis à la porte du Salon ne sont encore que les peintres célèbres de demain, et je ne pourrais donner ici que des noms inconnus de mes lecteurs. Je me plains justement de ces étranges jugements qui condamnent à l'obscurité, pendant de longues années, des garçons sérieux ayant le seul tort de ne pas penser comme leurs confrères. Il faut se dire que toutes les personnalités, Delacroix et les autres, nous ont été longtemps cachées par les décisions de certaines coteries. Je ne voudrais pas que cela se renouvelât, et j'écris justement ces articles pour exiger que les artistes qui seront à coup sûr les maîtres de demain ne soient pas les persécutés d'aujourd'hui.[...]
J'affirme carrément que le jury qui a fonctionné cette année a jugé d'après un parti pris. Le jury est composé de vingt-huit membres, dont voici la liste par ordre de votes : membres nommés par les artistes médaillés : MM.Gérome, Cabanel, Pils, Bida, Meissonnier, Gleyre, Français, Fromentin, Corot, Robert Fleury, Breton, Hébert, Dauzats, Brion, Daubigny, Barrias, Dubufe, Baudry ; membres supplémentaires : Isabey, de Lajolais, Théodore Rousseau ; membres nommés par l'Administration : MM. Cottier, Théophile Gautier, Lacaze, marquis Maison, Reiset, Paul de Saint-Victor, Alfred Arago.
Je me hâte de mettre l'Administration hors de cause. C'est ici une querelle simplement artistique, et je tiens à désintéresser tous ceux qui n'ont pas de pinceaux entre les mains.
Restent vingt et une roues à la machine. Voici la description de chacune de ces roues et l'explication de leur mode de travail. [...] M. Bida. On a sans doute élu ce dessinateur pour juger les dessinateurs, car il n'a jamais réussi comme peintre. M. Bida défend les principes."

Mon Salon, L'Evenement, le 30 avril 1866

 lettre b